AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Avoir ses enfants jeune, allaiter, prendre la pilule...risque de cancer chez la femme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Avoir ses enfants jeune, allaiter, prendre la pilule...risque de cancer chez la femme.   Ven 30 Oct 2015 - 13:23

Reproductive factors in women, such as a later starting age of menstruation, having children, breastfeeding and use of oral contraceptives, are associated with a reduced risk of death, according to research published in the open access journal BMC Medicine. A better understanding of how these factors can influence long-term health could help in the development of clinical strategies to improve women's health.

Previous studies have looked at individual reproductive factors and their associated risk of all-cause death and disease-specific deaths. However, as these factors are intricately linked, several reproductive characteristics have now been investigated together in relation to risk of all-cause death as well as death from cancer and circulatory system diseases.

Researchers analyzed data from 322,972 women from 10 countries that participated in the observational European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC) cohort study. At the start of the study, participants completed questionnaires and interviews about diet, lifestyle characteristics and medical history to capture baseline characteristics. Each woman was followed for an average of 12.9 years. In this time there were 14,383 deaths overall, this included 5,938 deaths from cancer and 2,404 deaths from circulatory system diseases.

It was found that women who gave birth early (aged 20 years or less) or later in life (aged 31 years or more) had a higher risk of death compared to those who gave birth when aged 26 to 30 years old. It was also found that there was a reduced risk of death in women who had breastfed compared to those who did not. As this study was observational it was not possible to conclude that these factors were the reason that risk was reduced.

Women that started menstruating at age 15 or older had a reduction in risk of death compared to those that started when they were less than 12 years old. A reduced risk of death was also seen in women who had ever taken oral contraceptives if they had never smoked or were former smokers.

The risk of death from cancer was lower in women who had given birth compared to those that had not. Among women who had given birth, there was a lower risk of death in women that gave birth to two or three children in comparison to those who had one. Women that had ever taken oral contraceptives who were never or former smokers had a reduced risk of dying from cancer compared to those that had not.

When looking at risk of death from circulatory diseases, it was found that the following characteristics were associated with a reduction in risk: having given birth, breastfeeding, and starting menstruation at age of 15 or older compared to those that started when they were less than 12 years old. A sub-analysis found a link between women that have given birth and breastfed and a reduced risk of death from ischemic heart disease.

Lead author, Melissa Merritt from Imperial College London, says: "We observed, after controlling for other factors known to influence risk of death -- such as body mass index, smoking habits and physical activity levels -- that several reproductive factors were associated with a significantly lower risk of death. Many of these associations were also apparent when we considered cause-specific deaths from total cancer and ischemic heart disease. These common reproductive factors may influence the long-term health of women."

The researchers suggest that hormonal mechanisms may explain the association of a reduced risk of death with breastfeeding, having given birth and using oral contraceptives, as these factors are associated with changes in hormone levels. Due to the observational nature of this study, however, it is not possible to conclude that these various reproductive factors are the cause of the reduction in risk that has been seen. Further studies are needed to confirm these findings and clarify the mechanisms that link these risks, which could then help in the development of new strategies to improve the long-term health of women.

---

Les facteurs de reproduction chez les femmes, comme un âge de départ de la menstruation plus tardive, avoir des enfants, l'allaitement maternel et l'utilisation de contraceptifs oraux, sont associés à un risque réduit de décès, selon une étude publiée dans la revue en libre accès BMC Medicine. Une meilleure compréhension de la façon dont ces facteurs peuvent influer sur la santé à long terme pourrait aider à l'élaboration de stratégies cliniques pour améliorer la santé des femmes.

Des études antérieures ont examiné les facteurs de reproduction individuels et de leur risque associé de décès toutes causes confondues et la mortalité des maladies spécifiques. Cependant, comme ces facteurs sont intimement liés, plusieurs caractéristiques de la reproduction ont été étudiés ensemble par rapport au risque de décès toutes causes confondues ainsi que la mort de cancer et les maladies du système circulatoire.

Les chercheurs ont analysé les données de 322,972 femmes de 10 pays qui ont participé à l'étude prospective européenne sur le cancer et d'observation de la nutrition (EPIC) étude de cohorte. Au début de l'étude, les participants ont rempli des questionnaires et des entretiens sur l'alimentation, les caractéristiques de style de vie et les antécédents médicaux de capturer les caractéristiques de base. Chaque femme a été suivi pour une moyenne de 12,9 ans. En ce moment, il y avait 14,383 décès dans l'ensemble, cela comprenait 5.938 décès dus au cancer et 2.404 décès dus aux maladies de l'appareil circulatoire.

Il a été constaté que les femmes qui ont donné naissance précocément (âgés de 20 ans ou moins) ou plus tard dans la vie (âgés de 31 ans ou plus) avaient un risque plus élevé de décès par rapport à celles qui ont donné naissance entre 26 à 30 ans. On a également constaté qu'il y avait une réduction du risque de décès chez les femmes qui avaient allaité par rapport à celles qui ne l'avaient pas fait. Comme cette étude était d'observation il n'a pas été possible de conclure que ces facteurs ont été la raison de ce risque réduit.

Les femmes qui ont commencé leurs règles à 15 ans ou plus avaient une réduction du risque de décès par rapport à celles qui ont commencé quand elles étaient âgés de moins de 12 ans. Une réduction du risque de décès a également été observée chez les femmes qui avaient déjà pris des contraceptifs oraux si elles avaient jamais fumé ou étaient d'anciennes fumeuses.

Le risque de décès par cancer était inférieur cehz les femms qui avaient accouché par rapport à celles qui ne l'avaient pas fait. Parmi les femmes qui ont donné naissance, il y avait un plus faible risque de décès chez les femmes qui ont donné naissance à deux ou trois enfants par rapport à ceux qui en avaient seulement un. Les femmes qui avaient jamais pris des contraceptifs oraux qui n'avaient jamais été fumeuses ou qui avaient cesser avaient un risque réduit de mourir d'un cancer par rapport à celles qui avaient fumé.

Lorsque l'on regarde le risque de décès par maladies circulatoires, il a été constaté que les caractéristiques suivantes ont été associés à une réduction du risque: après avoir donné naissance, l'allaitement maternel, et la menstruation dès l'âge de 15 ans ou plus par rapport à ceux qui ont commencé quand ils étaient à moins de 12 ans. Une sous-analyse a révélé un lien entre les femmes qui ont donné naissance et allaité et un risque réduit de décès par maladie cardiaque ischémique.

L'auteur principal, Melissa Merritt de l'Imperial College de Londres, a déclaré: «Nous avons observé, après contrôle des autres facteurs connus pour influer sur le risque de la mort - tels que l'indice de masse corporelle, les habitudes tabagiques et les niveaux d'activité physique - que plusieurs facteurs de reproduction ont été associés à un risque significativement plus faible de décès. Beaucoup de ces associations étaient également évident lorsque nous avons examiné les décès par cause de cancer totale et de cardiopathie ischémique. Ces facteurs de reproduction communes peuvent influer sur la santé à long terme des femmes. "

Les chercheurs suggèrent que les mécanismes hormonaux peuvent expliquer l'association d'une réduction du risque de décès avec l'allaitement, avoir donné naissance et l'utilisation de contraceptifs oraux, car ces facteurs sont associés à des changements dans les niveaux d'hormones. En raison de la nature d'observation de cette étude, cependant, il est possible de conclure que ces différents éléments de la reproduction sont la cause de la réduction de risque qui a été vu. D'autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats et de clarifier les mécanismes qui lient ces risques, qui pourrait ensuite aider dans le développement de nouvelles stratégies pour améliorer la santé à long terme des femmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Avoir ses enfants jeune, allaiter, prendre la pilule...risque de cancer chez la femme.   Mer 28 Aoû 2013 - 18:41

That's according to new research from Washington University School of Medicine in St. Louis that, for the first time, links increased breast cancer risk to drinking between early adolescence and first full-term pregnancy. Previous studies have looked at breast cancer risk and alcohol consumption later in life or at the effect of adolescent drinking on noncancerous breast disease.

"More and more heavy drinking is occurring on college campuses and during adolescence, and not enough people are considering future risk. But, according to our research, the lesson is clear: If a female averages a drink per day between her first period and her first full-term pregnancy, she increases her risk of breast cancer by 13 percent," said co-author Graham Colditz, MD, DrPH, associate director for cancer prevention and control at Siteman Cancer Center at Barnes-Jewish Hospital and Washington University School of Medicine.

Si une femme boit un drink par jour entre ses premières règles et sa première grossesse, elle augemnte son risque de cancer su de 13%.

_________________


Dernière édition par Denis le Ven 30 Oct 2015 - 13:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Avoir ses enfants jeune, allaiter, prendre la pilule...risque de cancer chez la femme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que dire à une femme ayant oublié de prendre sa pilule ?
» Avoir quatre enfants avec une femme qui n'a jamais accompli de prière
» Enfin décidée à prendre la pilule ! ...
» Avoir les enfants de ses collègues en classe
» [résolu]Combien vais je avoir d'enfants et quand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: