AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les thérapies hormonales et le risque du cancer du sein

Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les thérapies hormonales et le risque du cancer du sein   Dim 10 Déc 2017 - 0:42



Le risque de développer un cancer du sein augmente de 20% chez les femmes ayant recours à une contraception hormonale, selon une étude danoise.

Malgré les controverses, la pilule est le moyen de contraception le plus utilisé en France. Selon une nouvelle étude Danoise publiée le 7 décembre dans le New England journal of medecine, la contraception hormonale (la pilule, le patch ou l'anneau vaginal) augmente le risque de développer un cancer du sein.

Pour cette étude de grande ampleur, qui a duré 11 ans en moyenne, les chercheurs se sont appuyés sur les registres nationaux du Danemark. L'étude a été menée sur 1,8 millions de femmes, soit toutes les Danoises âgées de 15 à 49 ans n'ayant encore jamais eu de cancer ni reçu de traitement contre l'infertilité. Au cours de l'étude, 11 517 cas de cancer du sein ont été détectés.
Un risque qui augmente à mesure que la durée d'utilisation s'allonge

Les chercheurs ont démontré que le risque de développer un cancer du sein augmente de 20% chez les femmes qui prennent ces contraceptifs hormonaux. Autre élément, plus l'utilisation est durable, plus les risques sont élevés. Au delà de 10 ans, ils sont évalués à 38%.

Selon l'Institut national du cancer, "une femme sous pilule combinée semble accroître légèrement son risque de cancer du sein, en particulier les jeunes femmes qui la prennent depuis peu et celles qui l'utilisent depuis 10 ans ou plus". Il rappelle en revanche que des études ont démontré les effets bénéfiques de la contraception orale contre certains cancers comme celui de l'endomètre, des ovaires ou du colon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les thérapies hormonales et le risque du cancer du sein   Lun 18 Aoû 2014 - 7:02

De 3000 à 4000 femmes au Québec pourraient avoir eu un cancer du sein après des traitements hormonaux destinés à diminuer les symptômes de la ménopause. C'est ce que tentera de prouver le cabinet d'avocat Klein Lyons dans un recours collectif qui sera entendu en octobre prochain en Colombie-Britannique.

Environ 300 plaignantes d'un peu partout au Canada sont représentées par Dianna Stanway dans cette cause contre l'ancienne compagnie pharmaceutique Wyeth (racheté par Pfizer en 2009). Mme Stanway, une Britanno-Colombienne, soutient qu'elle a souffert d'un cancer en 2003 après avoir pris du Premarin pendant 8 ans. Le recours a été autorisé en 2011.

Pour le moment, une douzaine de Québécoises sont du nombre, mais Me David Klein, du cabinet Klein Lyons, espère que d'autres victimes se manifesteront.

Les experts de ce recours ont estimé que le traitement hormonal pourrait être la cause de plus de 12 000 cas de cancer du sein de 1994 à 2006 au Canada. «Le tiers des victimes sont québécoises, et nous savons que les ventes de ce traitement étaient très fortes au Québec», souligne Me Klein.

«L'ensemble des faits démontre très clairement un lien de causalité entre l'utilisation de Premplus et l'apparition d'un cancer invasif du sein chez les femmes ménopausées», indique le Dr Prithwish De, de la Société canadienne du cancer, dans un rapport réalisé à la demande des avocats des plaignantes qui sera déposé en preuve au procès.

Toujours sur le marché

Premarin et Premplus étaient couramment prescrits comme thérapie hormonale de remplacement de 1977 à 2003 au Canada. Principalement composés d'oestrogène, ils visaient à réduire les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes et les autres symptômes associés à la ménopause.

Pfizer fabrique toujours ce médicament, mais il n'est plus couvert par le régime général d'assurance médicaments du Québec depuis 2010. C'est également le cas en Ontario, au Yukon et en Nouvelle-Écosse, notamment.

L'étude Women's Health Initiative menée en 2002 aux États-Unis a établi un lien entre ces traitements et le cancer du sein. «Les ventes de ce traitement ont aussitôt chuté radicalement, et nos rapports d'experts démontrent que, dans les années qui ont suivi, on a constaté une diminution du nombre de cancers du sein partout dans le monde», affirme Me Klein.

Plus de 10 000 poursuites ont été intentées contre Wyeth aux États-Unis, et plusieurs plaignantes ont obtenu gain de cause. Selon le rapport annuel 2013 de Pfizer, l'entreprise a été condamnée à payer 1,7 milliard de dollars américains jusqu'à présent.

«Plusieurs risques sont associés au cancer du sein, mais la science ne peut établir le rôle précis que joue un facteur de risque ou une combinaison de facteurs pour chaque cancer du sein», avait déclaré Wyeth en 2010, après avoir remporté une victoire en Pennsylvanie.

Sur le site de la compagnie, on peut néanmoins lire à propos de Premarin qu'il augmente le risque de cancer du sein et des ovaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Les thérapies hormonales et le risque du cancer du sein   Dim 4 Mai 2014 - 14:54

May 2, 2014
Source:
International Menopause Society
Summary:
Researchers have measured activity of genes associated with breast cancer in women before and while, they took different types of HRT. They found that an HRT used in the WHI trial had a greater activating effect on these genes than a "natural" formulation applied via an estrogen gel applied to the skin in combination with oral progesterone. This shows that varying the HRT and the way it is taken can have very significant effects on the genes associated with breast cancer.


2 mai 2014
Source:
International Menopause Society
Résumé:
Les chercheurs ont mesuré l'activité de gènes associés au cancer du sein chez les femmes avant et pendant qu'elles prennent différents types de Thérapies hormonales. Ils ont trouvé qu'une TH utilisé dans l'essai WHI a eu un effet plus important sur l'activation de ces gènes d'une formulation plus «naturel» appliqué par l'intermédiaire d'un gel d'oestrogène appliquée sur la peau en combinaison avec de la progestérone par voie orale. Cela montre que la variation de la TH et de la façon dont elle est prise peut avoir des effets très importants sur les gènes liés au cancer du sein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les thérapies hormonales et le risque du cancer du sein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les thérapies hormonales et le risque du cancer du sein
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le magnésium diminue le risque de diabète
» Un astéroïde géant risque de percuter notre planète en avril 2036
» Risque d'exclusion :S
» "ce site risque d'endommager votre ordinateur"
» un "sorcier" libanais risque d'être décapité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: