AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cancer de la prostate ralenti par un régime pauvre en gras.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Cancer de la prostate ralenti par un régime pauvre en gras.   Jeu 11 Aoû 2005 - 15:34

Un régime pauvre en graisses ralentirait le cancer de la prostate --par Lauran Neergaard--

AP | 11.08.05 | 19:56


WASHINGTON (AP) -- Un régime draconien très pauvre en graisses associé à des règles d'hygiène de vie permettrait à une tumeur de la prostate précoce de ne pas s'aggraver, selon les résultats d'une étude publiée dans le numéro de septembre de la revue américaine «The Journal of Urology».
Si l'étude est restreinte et limitée aux hommes dont les tumeurs ne sont pas agressives, elle promet de renouveler l'intérêt de la nutrition dans le combat contre le cancer.
L'étude était conduite par le gourou de la santé cardiaque, le Dr Dean Ornish, qui utilise son fameux régime draconien végétarien très pauvre en graisses. Leur quantité ne dépasse pas 10% du total des calories. Des exercices réguliers et la pratique de méthodes de contrôle du stress, notamment de yoga y étaient associées.
Il existe quelques indices du rôle des graisses dans la survenue d'un cancer de la prostate et du rôle protecteur de certains aliments, notamment les brocolis, ou le lycopène, un nutriment qui donne sa couleur rouge aux tomates.
C'est pourquoi le Dr Ornish et son équipe de chercheurs de l'Université de Californie à San Francisco, ont inclus 53 hommes qui avaient refusé le traitement d'une tumeur de la prostate découverte à un stade précoce, un comportement qualifié d'attente vigilante». La moitié d'entre eux recevaient le régime Ornish, associé aux habitudes de vie; les autres ne devaient rien changer à leurs pratiques habituelles.
Les échantillons sanguins de ces hommes étaient adressés à un centre spécialisé pour le dosage des «PSA», un antigène spécifique du cancer de la prostate.
Au bout d'un an, le niveau de PSA avait diminué de 4% dans le groupe au régime, un fait inhabituel chez des gens non traités, alors qu'il avait augmenté de 6% dans le groupe contrôle. Une différence peu importante, mais statistiquement significative, et les chercheurs comptent poursuivre le suivi de ces hommes pour confirmer ces résultats.
Par ailleurs, six des hommes qui mangeaient normalement ont reçu un traitement anticancéreux dans l'année du fait de la progression de la maladie. Aucun dans le groupe au régime. Dean Ornish a toutefois averti qu'il n'était pas question de remplacer le traitement par un régime. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cancer de la prostate ralenti par un régime pauvre en gras.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» régime pauvre en graisses
» régime sans résidus vs régime pauvre en fibres
» Régime pauvre en fer pour hémochromatose
» Régime pauvre en fibres
» Le régime pauvre en sel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: