AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Besoin d'un suivi personnalisé pour les survivants du cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Besoin d'un suivi personnalisé pour les survivants du cancer   Mar 8 Nov 2005 - 14:49

Cancer: les survivants ont besoin d'un suivi personnalisé au long cours, selon une étude -- par Lauran Neergaard --

AP | 08.11.05 | 15:52


WASHINGTON (AP) -- Il ne suffit pas de survivre à une maladie comme le cancer, encore faut-il pouvoir l'affronter au long cours: les conclusions d'une étude américaine récente en appellent aux cancérologues pour qu'ils mettent en place un véritable "plan de survie".
Selon cette étude de l'Institut de médecine, une branche de l'Académie nationale des Sciences, la moitié des hommes et le tiers des femmes aux Etats-Unis, auront un cancer au cours de leur vie. Le diagnostic précoce et l'amélioration des traitements ont multiplié par trois le nombre de survivants en trente ans.
Mais c'est justement au moment où le traitement se termine que les malades ont besoin d'une prise en charge adaptée. Jusqu'ici, les conséquences physiques, psychologiques et sociales de la maladie cancéreuse ont été ignorées par les médecins, les chercheurs et même les associations de patients, laissant les survivants trop souvent dans l'ignorance des risques qu'ils pouvaient courir ou de la façon de se prendre en charge seuls.
"En cancérologie, le succès des soins ne s'arrête pas au moment à la fin du traitement, quand le malade quitte l'hôpital", déclare le Dr Sheldon Greenfield, de l'Université de Californie, qui conduit l'étude pour le compte de l'Institut. "Jusque-là, vous tombiez d'une falaise à la fin du traitement" , a ajouté la co-auteure de l'étude, Ellen Stovall, elle-même survivante par deux fois.
Pour les oncologues, surchargés de travail pour la plupart, la priorité consiste à traiter les malades, et non pas à suivre les survivants pour lesquels ils ne disposent que de peu de temps. Alors que les médecins généralistes qui, eux, pourraient s'y consacrer, ne savent pas quels soins spécifiques donner.
"Les médecins vous disent que vous en avez fini avec la maladie quand le traitement se termine", ajoute Ellen Stovall, dont la maladie de Hodgkin (cancer des ganglions) a débuté il y a 33 ans. "En réalité, vous ne faites qu'entrer dans une nouvelle phase de la prise en charge de votre maladie, et il n'existe pas de chemin tout tracé pour ça".
Les survivants présentent toujours un risque de récidive et n'ont pas seulement besoin d'un suivi médical. Ils doivent aussi être aidés à surmonter la peur qui est chez eux inévitable.
Ensuite, ils doivent faire face aux effets secondaires des traitements: problèmes moteurs, troubles neurologiques, de la fonction sexuelle, problèmes de stérilité... Ils peuvent aussi être anéantis par des changements esthétiques; Par ailleurs, ils peuvent avoir du mal à conserver leurs assurances-santé, devenus trop chères après un cancer, ou tout simplement du mal à conserver leur emploi.
"La santé d'un malade ayant survécu à son cancer est à jamais altérée", souligne l'étude. "Certains produits de chimiothérapie, par exemple, s'attaquent au coeur; si les malades ne le savent pas, ils ne peuvent pas se faire suivre et être alertés dès les premiers signes d'insuffisance cardiaque".
Les premiers à s'être penchés sur ce problème de suivi post-cancéreux ont été les spécialistes des cancers chez les enfants, suivis par la Fondation Lance Armstrong. Et aujourd'hui l'Institut de médecine vient de publier une série de recommandations allant dans ce sens. Parmi les principales:
- après un cancer, tout patient devra se voir remettre un "plan de soins du survivant", pour l'aider dans le suivi de sa maladie.
- les spécialistes et les médecins généralistes devront coordonner leurs actions pour que le malade dispose de soins adaptés.
- les scientifiques devront améliorer, voire créer les consignes nécessaires à la prise en charge au long cours des patients.

Sur le Net:
Institute of Medicine: http://www.iom.edu
National Coalition for Cancer Survivorship: http://www.canceradvocacy.org
Children's Oncology Group's survivor guidelines: http://www.survivorshipguidelines.org/
AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Besoin d'un suivi personnalisé pour les survivants du cancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre avatar personnalisé pour le Forum
» pas besoin de viande pour survivre. (photo choquante)
» mon fils de 3 ans a besoin de tenir mon oreille pour dormir
» Fiche de suivi pour la classe
» Besoin d'une idée pour mon stage massé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: