AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'AEG35156

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'AEG35156   Dim 23 Mai 2010 - 16:08

Une thérapie ciblée contre le cancer



janvier 2010







AEG35156, un composé antisens de seconde génération ciblant XIAP, est conçu pour abaisser le seuil apoptotique des cellules cancéreuses, augmentant ainsi leur sensibilité à la chimiothérapie et à la mort intrinsèque, sans endommager les cellules saines. Les premiers essais de phase 2 portant sur AEG35156 administré à des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) réfractaires sont terminés et une étude randomisée de phase 2 débutera sous peu pour la même indication.

D’autres études ouvertes au recrutement incluent une étude de phase 1/2 financée en totalité par la Leukemia and Lymphoma Society portant sur AEG35156 comme monothérapie administré à des patients souffrant de leucémie à lymphomes de type B indolents (LLC) ainsi qu’une étude randomisée de phase 2 où AEG35156 sera administré en combinaison avec le sorafenib comme traitement de première ligne à des patients ayant des carcinomes hépatocellulaires. Cette étude est en cours à Hong Kong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'AEG35156   Ven 17 Fév 2006 - 9:57



MONTREAL, le 15 fév. /CNW Telbec/ - La société Aegera Therapeutics Inc. a
annoncé aujourd'hui le début de sa troisième étude clinique visant à
déterminer l'efficacité du AEG35156 sur des humains. L'AEG35156 est un
médicament thérapeutique ciblant les protéines réticulées inhibitrices de
l'apoptose XIAP reconnues comme jouant un rôle clé dans la régulation des
mécanismes de la mort cellulaire et dont elle détient les brevets. Cette étude
de phase 1 est un essai ouvert visant à évaluer l'AEG35156 administré en
combinaison avec l'araC et l'idarubicine pour traiter la leucémie myéloide
aigue (LMA) réfractaire ou de rechute.
L'étude en question est menée dans deux centres anticancéreux de pointe
d'Amérique du Nord: le MD Anderson Cancer Center rattaché à l'université du
Texas ainsi qu'à l'hôpital Princess Margaret à Toronto faisant partie du
University Health Network. Les deux principaux experts cliniques prenant part
à cette étude sont le docteur Elihu H. Estey au Centre MD Anderson et le
docteur Aaron D. Schimmer au Princess Margaret Hospital. L'essai qui
s'appuiera sur l'approche statistique bayésienne vise à déterminer la dose
sûre et efficace d'AEG35156 pour traiter les patients atteints de la leucémie.
Elle permettra également à Aegera de recueillir des données quant aux
propriétés pharmacocinétiques et pharmacodynamiques du composé en prévision
des essais cliniques futurs de Phase II et III.
"Nous avons terminé à date l'inscription de la première cohorte de
patients souffrant de leucémie myéloide aigue (LMA) réfractaire ou de rechute
et le fait de jouer un rôle de premier plan dans le développement clinique du
AEG35156 destiné à un groupe de patients pour qui, de toute évidence, il n'y a
pas encore de traitement médical nous enthousiasme", a déclaré le docteur
Estey, principal expert conduisant cette étude.
"Les résultats préliminaires des essais cliniques de Phase I ont démontré
que l'AEG35156 est bien toléré à la dose thérapeutique prévue et qu'il peut
être administré aux patients sans danger. Nous espérons également pouvoir
faire grandir encore davantage notre ensemble d'éléments de preuve démontrant
l'efficacité du AEG35156 à réduire les niveaux de protéines XIAP chez les
patients ciblés", a rajouté le docteur Jacques Jolivet, vice-président du
développement clinique chez Aegera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'AEG35156   Lun 2 Jan 2006 - 15:52



L’AEG35156 représente une percée décisive dans la lutte contre les cancers résistants. L’inhibition des XIAP seule ou en combinaison avec certains agents chimiothérapeutiques diminue la résistance des cellules cancéreuses aux voies de mort cellulaireintrinsèque ou extrinsèque; cette approche ayant démontré des résultats thérapeutiques positifs significatifs chez les sujets malades. Les tests de la première phase clinique de l’agent AEG35156 pour le traitement du cancer ont débuté l’an dernier au Royaume-Uni et des tests additionnels ont reçul’approbation et doivent débuter au Canada et d’autres sont prévus aux États-Unis.


À propos d’Aegera Aegera Therapeutics Inc. est une société de biotechnologie privée nord-américaine dont les thérapeutiques sont basées sur la maîtrise de l’apoptose (par la destruction des cellules cancéreuses en induisant l’apoptose et par la protection des neurones de la mort cellulaire apoptotique) comme moyend’allonger et d’améliorer la vie des malades du cancer. La thérapie antisens XIAP constitue le principal programme oncologique d’Aegera. Son second produit, l’AEG33783 est conçu pour soulager les neuropathies périphériques, effets secondaires invalidants de la chimiothérapie et dont les essaiscliniques sont prévus pour le début 2006. Pour tout renseignement complémentaire, visitez le site Web : www.aegera.com-30-Source: Catherine So, Directrice, expansion des affaires chez Aegera Therapeutics Inc. Tél.: (514) 288-5532, poste 225; Courriel: catherine.so@aegera.com


Dernière édition par le Ven 17 Fév 2006 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'AEG35156   Lun 12 Déc 2005 - 15:53



MONTRÉAL, 17 novembre 2005 -

La société d’oncologie Aegera Therapeutics Inc. est heureuse d’annoncer les résultats préliminaires des essais cliniques de phase 1 sur des humains de son médicament antisens de deuxième génération AEG35156 ciblant la famille des gènes XIAP dont elle détient le brevet. Les études visaient à déterminer la dose optimale tolérée de AEG35156 administrée de façon continue pendant 7 jours à intervalles de 3 semaines, établir le profil pharmacocinétique du AEG35156, évaluer le niveau d’inhibition des gènes XIAP dans les cellules mononuclées de sang périphérique et, lorsque réalisable, dans les cellules tumorales et finalement, documenter l’action antitumorale.



C’est le Docteur Malcolm Ranson, chercheur principal affecté aux recherches parainnées par le Cancer Research-UK et directeur du Derek Crowther Trials Unit au Christie Hospital de Manchester qui a présenté les résultats des essais à la Conférence internationale Molecular Targets and Cancer Therapeutics: Discovery, Biology, and Clinical Applications organisée par l’AAC, la NCI et l’OERTC qui s’est tenue à Philadelphie. Les essais ont été effectués également par le Docteur Duncan Jodrell au Cancer Research UK Oncology Unit relevant du Cancer Research Centre de l’Université d’ Édimbourg.



«L’évaluation toxicologique du AEG35156 a démontré les effets secondaires habituels de la classe des antisens c’est-à-dire présence de thrombocytopénie et un taux élevé de transaminases » a commenté le Docteur Malcolm Ranson. « Nous avons également décelé des signes d’action antitumorale associée à une diminution des protéines XIAP ARNm dans les leucocytes du sang périphérique tout comme une diminution transitoire marquée des lymphoblastes périphériques chez un patient, accompagnée d’une baisse prononcée et importante des protéines XIAP ARNm (effet «knock-down»)», a-t-il poursuivi.



«Nous sommes très heureux que les résultats préliminaires de cette première étude semblent indiquer que notre monothérapie a un effet «knock-down» sur les protéines XIAP ARNm et une action antitumorale. Ces premiers résultats nous encouragent à poursuivre l’évaluation du AEG35156 administré en combinaison avec le docétaxel pour lutter contre les tumeurs solides ainsi qu’en combinaison avec l’idarubicine/araC pour combattre la leucémie myéloïde aïgue dans le cadre de deux essais additionnels présentement en cours», a rajouté le Docteur Jacques Jolivet, vice-président au développement clinique chez Aegera Therapeutics inc.



Ces premiers résultats cliniques corroborent également la validité de l’approche d’Aegera axée sur les petites molécules inhibitrices des protéines XIAP qui a été présentée récemment à Philadelphie lors de la rencontre Advances In Structure-Based Drug Discovery. Des données sur un puissant composé de fixation des protéines XIAP développé chez Aegera y ont été présentées. Le composé module les protéines XIAP à des concentrations de l’ordre du picomole dans les cellules cancéreuses et accroît leur sensibilisation apoptotique sans affecter les cellules fibroblastes normales.




À propos du AEG35156



Le médicament AEG35156 est présentement à l’étude en Europe, aux États-Unis et au Canada dans le cadre de trois essais cliniques distincts. L’AEG35156 agit en tant qu’inhibiteur de l’inhibiteur lié au chromosome X de la famille des protéines de l’apoptose XIAP dont Aegera détient la propriété. Les protéines XIAP constituent des inhibiteurs pivotaux de l’apoptose que celle-ci soit induite par des voies intrinsèques ou extrinsèques. Il appert, en effet, que les lignées cellulaires cancéreuses sur-expriment ces protéines et que des niveaux élevés de XIAP soient fortement en corrélation dans plusieurs types de cancer et de leucémies. L’AEG35156 est un médicament antisens de seconde génération ciblant les protéines XIAP qui s’est avéré posséder une action antitumorale puissante contre de multiples types de cancer dans le cadre des essais menés sur des modèles animaux in vivo, particulièrement lorsqu’il est administré en combinaison avec les thérapies anticancer traditionnelles. L’administration de l’AEG35156 en combinaison avec des agents tels que le docétaxel constitue ainsi une approche prometteuse dans la lutte contre les cancers résistants.




À propos d’Aegera



Aegera Therapeutics Inc. (« Aegera ») est une société de biotechnologie clinique. Elle se spécialise dans le développement de médicaments anticancer basés sur le contrôle de l’apoptose. Ces médicaments, en effet, agissent en induisant l’apoptose afin de tuer les cellules cancéreuses et en prévenant l’apoptose afin de protéger de la mort les cellules neuronales endommagées. Aegera mène présentement des essais cliniques sur son produit l’AEG35156 en tant que mono-thérapie et en tant que thérapie combinée ciblant les tumeurs solides et les leucémies chez les humains. Son second produit à action générale, l’AEG33783, conçu pour protéger les cellules nerveuses des multiples dommages causés par la chimiothérapie est dans une phase de développement préclinique avancée. Son efficacité est confirmée pour contrer les neuropathies périphériques provoquées par la chimiothérapie et le diabète induit dans le cadre d’essais avec des modèles animaux.



Pour tout renseignement complémentaire, veuillez visiter le site Web : www.aegera.com bec!


Dernière édition par le Ven 17 Fév 2006 - 16:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'AEG35156   Aujourd'hui à 18:22

Revenir en haut Aller en bas
 
L'AEG35156
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: