AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réunion du 13 décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16503
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Réunion du 13 décembre   Mer 14 Déc 2005 - 1:20


L'heure du loup, c'est l'heure du crépuscule, où les chiens se confondent avec les loups. C'est celle où la montagne devient violette, comme le décrivait Alphonse Daudet dans La Chèvre de monsieur Seguin. Dans la vie d'un homme, ce pourrait être aussi l'âge de la maturité, celle qu'a justement atteinte le poète. L'âge mûr est celui qui donne les fruits les plus à point.

«J'ai l'impression que c'est une heure assez longue, dit l'écrivain, dans sa maison de Québec, pleine d'aquarelles, de musique et de livres. Puisqu'il reste tellement à faire.»

En disant ces mots, il se rappelle l'écrivaine Gabrielle Roy, sa grande amie, celle avec qui il partageait de longues promenades sur le champ de batailles des plaines et dont il dit qu'elle fut aussi son maître. Gabrielle Roy qui vivait tout près de chez lui et qui aurait tant voulu terminer son autobiographie avant que la mort ne l'emporte.




Nadège Devaux

Peuplade mythique parmi les habitants du désert, les Touareg, connus aussi sous l'appellation «hommes bleus», fascinent depuis longtemps les gens qui les connaissent peu. C'est précisément pour nous dévoiler les us et coutumes de ces êtres uniques que deux amis d'enfance, Max et Christian, partent, accompagnés de leur guide et copain Salim, à la rencontre de ces femmes et ces hommes fiers et particuliers. Leur périple leur révélera non seulement la couleur unique de ces guerriers du désert, mais aussi celle des vraies valeurs...



Hermann Hesse n'a eu de cesse de se plonger dans la dualité de l'être humain, et tous ses ouvrages parlent de cette adéquation, parfois de ce clivage entre le corps et l'esprit. Cette thématique est le terreau de la plupart de ses œuvres, de Siddharta, Narcisse et Goldmund, jusqu'à son apogée dans le Jeu des perles de verre. Hermann Hesse est, à l'image de Nietzsche, le portrait d'un artiste prêt à braver la folie pour porter la souffrance et les angoisses de son époque. Enfant des romantiques allemands, notamment Novalis et Hölderlin, il a essayé de réconcilier l'animal et l'humain , le divin et le démoniaque qui cohabitent en nous, loin des philosophies du siècle des lumières. La progression de son œuvre est à ce titre exemplaire, véritable quête initiatique qui culmine avec le faussement désespéré Le loup des steppes, l'onirique Demian et le sublime Narcisse et Goldmund. « Chaque être humain est un essai de la nature dont le but est l'homme » disait Goethe, Hermann Hesse a plus que tout autre expérimenté ces paroles, dans sa vie d'homme et d'artiste, toujours avec un profond respect pour la nature et l'homme, mais aussi avec un humour propre à ceux qui ont perçu la lumière derrière les nuages. L'auteur génial n'a eu de cesse de se plonger dans la dualité de l'être humain, et tous ses ouvrages parlent de la recherche d'une harmonie, parfois d'un clivage entre le corps et l'esprit. Cette thématique est le terreau de la plupart de ses œuvres, de Siddharta, Narcisse et Goldmund, jusqu'à son apogée dans le Jeu des Perles de Verre. Hermann Hesse est , à l'image de Nietzsche, le portrait d'un artiste prêt à braver la folie pour porter la souffrance et les angoisses de son époque…




RÉSUMÉ DU LIVRE

Ce livre retrace la vie de Karl Marx, en combinant les dimensions historiques, scientifiques et politiques et en tenant compte de ce qui a été découvert depuis la chute du Mur dans les archives est-allemandes et russes. Jacques Attali raconte ici la vie de l'un "des géants de la pensée moderne" et à travers cette vie, il nous retrace la naissance du capitalisme et du socialisme dans les fournaises du XIXe siècle. Cet ouvrage est aussi un appel lancé à tous, un cri, une mise en garde car, comme le souligne l'auteur, "comprendre le passionnant XIXe siècle, c'est prévoir le sombre XXe siècle [...] c'est surtout mieux analyser comment éviter que le XXIe, après avoir vu la réalisation de ses prophéties, ne voit aussi la réalisation de ses pires cauchemars."


Les clubs de lectures

Un proberbe chinois dit "Un livre est comme un jardin que l'on porte dans la poche" Peut-être explique-t-il pourquoi les groupes de lecture surgissent comme des pissenlits dans tout le pays. Cette passion est un phénomène populaire qui reflète même dans les émissions télévisées.

Les femmes ne sont pas les seules à être ferventes de clubs de lecture. "Cela stimule l'esprit et vous expose à de nouvelles idées" dit le directeur d'une école de Toronto à la retraite John Pluscauskas qui, avec sa femme, MArtha, libraire et formatrice sur logiciels d'ordinateur, ont formé un groupe il y a dix ans avec eds amis qui dinaient avec eux un soir. Nous sommes toujours un groupe compatible et d'en faire partie me fait lire des livres que je n'aurais pas nécessairement choisis moi-même. dit John Pluscauskas. BIen que la plupart des membres recherchent u ne stimulation intellectuelle et désirent partager leur amour des livres, Zelda Moldovsky fait remarquer que le soutien social est un autre élément important de nombreux clubs de lecture y compris le sien. Judy Schahter, une des premières membres du groupe, parle ouvertement du fait que le club de lecture a été pour elle une pierre de touche quand elle a appris, il y a plusieurs années, qu'elle avait un cancer du sein.


On estime à plus de 950,000 le nombre de clubs de lecture en Amérique du Nord. Pour trouver un groupe, vérifiez à votre bibliothèque locale ou librairie préférée.

Les aliments contre le cancer



Le livre du docteur Béliveau dont il est beaucoup question sur ce forum

Un Canadien sur trois se retrouvera un jour les yeux dans les yeux avec le cancer. Un ouvrage bien écrit, solide et attrayant, expose comment les aliments, judicieusement choisis, préviennent la maladie. Éclairant et bien vulgarisé. Pour aborder 2006 en force.

En fin de semaine, dans un supermarché près de chez moi, j‘ai constaté que le thé vert avait la cote, qu'il n'en restait en vérité quasiment plus sur les rayons.


Or, le thé vert, tout comme le chou, le curcuma, l'ail, et une variété d'autres produits de la nature, des végétaux surtout, figure en bonne place parmi les aliments présentés comme les plus bénéfiques dans le tout nouveau guide Les aliments contre le cancer, la prévention et le traitement du cancer par l'alimentation.

Un tiers des cancers lié à l'alimentation
Un Canadien aura le cancer, cet ennemi vieux comme l'humanité et encore si effarant. Selon le postulat des auteurs, qui sont deux experts confirmés dans le domaine, un bon tiers des cas de cancer découle purement de lacunes dans l'alimentation, et peut donc être évité. Franchissant un pas de plus, les auteurs s'attachent à démontrer dans leur livre que même dans le cas de cancer déjà déclaré, une alimentation judicieusement choisie peut freiner voire enrayer la progression de la maladie. Bref, faire la différence entre la vie et la mort.

Du solide
J'avoue que c'est avec un certain scepticisme que je me suis emparée du guide, dont on a beaucoup parlé dans les médias récemment. Ils sont en effet foison, ces ouvrages-recettes qui prétendent nous sauver du désastre en quelques pages et quelques formules accrocheuses. Et après tout, bien se nourrir n'est-il pas une affaire de bon sens? Pourtant, Les aliments contre le cancer est à mon sens véritablement un livre utile, qui va au-delà du sens commun et nous apprend bien des choses, solidement appuyé sur des données scientifiques clairement exposées.

Bien vulgarisé mais pas simpliste
Partant du principe censé que la médecine passe mieux quand elle est présentée de façon attrayante, les auteurs offrent ici un beau livre illustré d'alléchantes photos. Ponctué de tableaux faciles à comprendre, l'ouvrage est aussi intelligemment divisé et réussit à expliquer simplement des notions complexes, comme la répartition des cancers selon les ethnies et les pays, l'évolution de l'incidence du cancer selon les changements dans le mode de vie, et surtout les différentes substances anticancéreuses ainsi que leurs mécanismes et leurs interactions.

Mastique bien, et bois bien!
Car si, pour ne prendre qu'un exemple, l'on sait depuis longtemps que le brocoli est bon pour nous, qui était conscient que le processus de mastication favorise l'action bénéfique de ses composés phytochimiques dans l'organisme? Grand-mère avait donc raison de recommander de bien mastiquer avant d'avaler! On y apprend comment nos ancêtres ont utilisé d'instinct les propriétés naturelles des aliments, mais se sont aussi parfois fourvoyés; et quels aliments cibler pour lutter contre les formes spécifiques de tumeurs (exemple: la tomate, meilleure amie de la prostate); quels processus de transformation choisir pour chaque aliment, comment combiner fruits, légumes, graines et autres de façon intelligente, et toujours dans le plaisir.

Avec un ou deux petits verres de vin par jour pour maximiser le capital santé... Bonne santé pour 2006.

Les aliments contre le cancer
La prévention et le traitement du cancer par l'alimentation
Richard Béliveau, Ph.D.
Denis Gingras, Ph.D.
Trécarré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réunion du 13 décembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion du 13 décembre
» Appel de Beauchastel : réunion publique 17 décembre - L’école numérique : miroir aux alouettes ?
» Réunion du 14 décembre 2007
» Union de pensées du 31 décembre 2010
» union pensées vendredi 23 décembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Divers :: discussions libres-
Sauter vers: