AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau traitement pour le cancer des ovaires

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17018
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Un dérivé de l'aspirine pour la rechute (cancer de l'ovaire)   Mar 14 Fév 2006 - 15:04



Association favorable d'un dérivé de l'aspirine et de la chimiothérapie pour combattre le cancer de l'ovaire




Une nouvelle étude, utilisant des cellules ovariennes cancéreuses, montre des résultats prometteurs dans le traitement de ce cancer en combinant la chimiothérapie cisplatine avec un composé dérivé de l'aspirine qui rend les cellules cancéreuses récidivantes moins résistantes à la chimiothérapie. Cette étude est parue dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Selon le docteur Periannan Kuppusamy, professeur de médecine interne au centre du cancer de l'université d'état de l'Ohio, typiquement dans un premier temps le cancer de l'ovaire est traité par la chirurgie suivie par une chimiothérapie au cisplatine; cependant le cisplatine n'est plus un traitement efficace lorsqu'il y a récidive du cancer ovarien. Les cellules cancéreuses ovariennes s'adaptent et deviennent résistantes à ce médicament. Une fois traitées avec le cisplatine les cellules cancéreuses ovariennes développent une abondance de thiols, qui sont une sorte d'antioxidants cellulaires qui protègent le cancer contre la chimiothérapie.

L'étude montre que l'oxyde nitrique provenant d'un dérivé de l'aspirine, le NCX-4016, réagit avec les thiols cellulaires, ce qui a comme conséquence d'arrêter la prolifération des cellules cancéreuses. De plus l'oxyde nitrique réduit les thiols rendant les cellules cancéreuses plus sensibles à la chimiothérapie.

Le docteur Kuppusamy va poursuivre sa recherche avec des modèles d'animaux.

La présente recherche a été faite en collaboration avec le Dr. Louis Ignarro de l'école de médecine de l'université de Californie à Los-Angeles, qui avec deux de ses collègues a reçu en 1998 le prix Nobel de physiologie pour ses recherches sur la le rôle biologique de l'oxyde nitrique.



Publié le 16-02-2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17018
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Nouveau traitement pour le cancer des ovaires   Jeu 5 Jan 2006 - 13:44



Le mercredi 04 janvier 2006


Une étude fait progresser la lutte contre le cancer des ovaires


(AP) - L'injection de fortes doses de médicaments de chimiothérapie directement dans l'abdomen a permis de prolonger de 16 mois la survie de femmes atteintes d'un cancer avancé des ovaires. Il s'agit là, selon les experts, du premier grand pas en avant en plus d'une décennie de lutte contre l'un des cancers les plus mortels chez les femmes.

Mais le prix à payer est élevé: le traitement est si dur que près de six femmes sur dix ayant participé à l'étude n'ont pu le supporter et ont opté plutôt pour la traditionnelle chimiothérapie intraveineuse. La nouvelle méthode entraîne, entre autres effets secondaires, des douleurs abdominales dues aux ballonnements et des problèmes avec les cathéters utilisés pour administrer les médicaments.

Néanmoins, le National Cancer Institute aux Etats-Unis presse les médecins de commencer à appliquer la procédure. C'est la première fois que l'organisme appuie un traitement contre le cancer depuis 1999. Six organisations médicales se spécialisant dans le cancer des ovaires ont appuyé la recommandation.


L'étude fait l'objet d'une publication dans le New England Journal of Medicine.

Dans 80 pour cent des cas, quand les femmes reçoivent le diagnostic de cancer des ovaires, la maladie s'est déjà répandue, ses symptômes étant très bénins. Selon les données américaines, c'est le plus mortel des cancers gynécologiques. Moins de la moitié de ses victimes survivent cinq ans après le diagnostic.

Cependant, si la survie a été prolongée chez les femmes ayant reçu le traitement abdominal, leur qualité de vie a été sensiblement diminuée pendant plusieurs semaines après la fin du traitement.


Dernière édition par Denis le Lun 23 Avr 2018 - 19:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Nouveau traitement pour le cancer des ovaires
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un nouveau traitement pour les TOC
» Un nouveau traitement pour les myélomes
» nouveau traitement apnée
» Nouveau traitement à l'abilify... (Aripiprazole)
» Nouveau traitement de la Rosette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: