AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Mar 9 Fév 2016 - 21:20

Chaque année, l’American Cancer Society publie les dernières données épidémiologiques portant sur le nombre de nouveaux cas de cancer, de décès ainsi que le taux de survie. Selon les scientifiques, l’incidence totale du cancer chez les femmes a été stable entre 2009 et 2012 alors qu’elle a enregistré une baisse de 3,1% en moyenne par an chez les hommes !

Globalement, « le taux de mortalité lié au cancer et pondéré par l'augmentation et le vieillissement de la population a diminué de 23 % », souligne cette étude très documentée. Cela représente 1,7 million de décès évités grâce à un plus large accès aux diagnostics précoces et aux progrès thérapeutiques. Avec 595 600 morts par cancer attendu en 2016, la mortalité par cancer aux USA est redescendue, en valeur absolue, aux chiffres des années 1930 ! Autre information délivrée par le rapport : chez les femmes, le taux de mortalité par cancer du sein a diminué de 36 % depuis 1991. Dans la même période, les décès liés au cancer de la prostate et au cancer colorectal ont pour leur part chuté de 50 % chez les hommes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Sam 3 Jan 2015 - 19:30

Cette analyse des statistiques de décès liés aux cancers de l’American Cancer Society estime à 22% la chute de mortalité par cancer sur deux décennies. Une chute qui se chiffre, pour les seuls Etats-Unis à une réduction de plus de 1,5 million du nombre des décès liés au cancer. Cependant, en dépit de l’ampleur de cette baisse générale, des disparités demeurent, importantes entre les Etats, à l’image des disparités déjà constatées entre les différentes régions du monde. Ainsi, pour les US, les États du Sud montrent un déclin de la mortalité plus faible que dans les Etats du Nord.

L’analyse porte sur les données annuelles de l'Institut national du cancer et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et permettent d’estimer le nombre de nouveaux cas de cancer et de décès attendus aux États-Unis dans l'année en cours. Une tendance sur les progrès constatés dans dans l’ensemble des pays riches.

Une chute des décès : L'augmentation rapide des décès était tirée jusque-là par la mortalité liée au cancer liée elle-même à l'épidémie de tabagisme. La baisse des décès est aujourd’hui tirée par la réduction du tabagisme et les progrès dans la prévention du cancer, le dépistage précoce et le traitement.
Le rapport constate ainsi,
· des baisses continues des taux de mortalité pour 4 cancers majeurs (poumon, sein, prostate et côlon),
· un baisse moyenne annuelle du taux de mortalité par cancer plus élevée chez les hommes (1,8%) que les femmes (1,4%), au cours des 5 dernières années (2007-2011),
· une diminution du taux de mortalité du cancer du poumon de 36% entre 1990 et 2011 chez les hommes et de 11% entre 2002 et 2011 chez les femmes, liée à la réduction du tabagisme,
· une diminution de la mortalité pour le cancer du sein (chez les femmes) de plus d'un tiers (35%), pour le cancer de la prostate et le cancer colorectal de près de moitié (47%).
· Enfin, une augmentation spectaculaire des taux d'incidence du cancer de la thyroïde en moyenne de 4,5% par an de 2007 à 2011 est également constatée.

En 2015, le cancer entrainera 1.600 décès par jour aux US : Le rapport estime qu'il y aura 1.658.370 nouveaux cas de cancer et 589.430 décès par cancer (soit environ 1.600 par jour) aux États-Unis en 2015, les cancers de la prostate, du poumon et colorectal représentant environ la moitié de tous les cas chez les hommes.
Chez les femmes, les cancers du sein, du poumon et le cancer colorectal représenteront la moitié de tous les nouveaux cas.
Une tendance plutôt positive donc, mais un fardeau toujours très lourd. Car le cancer reste responsable de près d'1 décès sur 4 aux États-Unis (en 2011), ce qui en fait la seconde cause de décès toutes causes confondues. Le cancer pourrait ainsi dépasser la maladie cardiaque.

Enfin, le cancer du sein in situ, dont la grande majorité des cas (83%) sont des carcinomes canalaires in situ (CCIS) fait l’objet d’une analyse spécifique. Le rapport estime ainsi que l’incidence de ce cancer dépassera les 60.00 nouveaux cas en 2015, représentant près d’une tumeur du sein sur 5. Le plus souvent détecté par mammographie, ce cancer peut, faute de traitement, évoluer vers un cancer invasif. Les auteurs appellent donc à une détection plus fine de ce type de cancer et souhaitent sensibiliser les femmes, informer les patientes diagnostiquées et leurs proches.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Jeu 23 Jan 2014 - 13:17

Selon le dernier rapport de la Société américaine du Cancer, le risque de mourir d'un cancer aux Etats-Unis a baissé de 20 % depuis vingt ans, reflétant une meilleure prévention et des avancées dans les traitements. Fait remarquable, la diminution de la mortalité a été encore plus rapide chez les hommes noirs adultes. Dans ce groupe, le taux de mortalité due au cancer a chuté d'environ 50 %, une excellente nouvelle quand on sait que les Afro-américains restent le groupe ethnique le plus touché par le cancer aux Etats-Unis.

Autre évolution particulièrement encourageante : depuis 2003, le nombre de décès par cancer diminue également en valeur absolue aux USA et il a à présent rejoint le niveau des années 1940 alors que la population américaine a plus que doublé depuis cette date !

De 2006 à 2010, les cinq années les plus récentes pour lesquelles les statistiques sont disponibles, la fréquence du cancer a baissé de 0,6 % par an chez les hommes pour rester stable parmi les femmes. Quant au taux de mortalité résultant de cette maladie, il a reculé de 1,8 % chaque année chez les hommes et de 1,4 % pour les femmes.

Sur les deux dernières décennies, la mortalité par cancer est ainsi passée de 215,1 pour 100.000 habitants en 1991 à 171,8 pour 100.000 habitants en 2010, précise l'ACS. Cette baisse de 20,1 % s'est traduite par environ 1,34 million de morts évitées (952 700 parmi les hommes et 387 700 chez les femmes) pendant cette période.

"Ces progrès sont remarquables mais nous pouvons et devons faire mieux", a souligné John Seffrin, le Président de l'American Cancer Society, qui ajoute "Cette disparité entre groupes ethniques en matière de mortalité s'explique surtout par des différences dans les traitements et la précocité du diagnostic".

Le rapport de l'ACS précise également qu'il y aura 1,66 million de nouveaux cas de cancer aux Etats-Unis en 2014 et 585.720 décès. Chez les hommes, les cancers de la prostate, du poumon et du côlon représentent la moitié des cancers diagnostiqués et chez les femmes, les trois cancers les plus communément diagnostiqués en 2014 seront celui du sein, du poumon et du côlon.

"Nous vivons actuellement un tournant historique dans la lutte contre le cancer et nous commençons enfin à comprendre les mécanismes les plus fondamentaux de cette maladie multiforme", souligne le Docteur Ronald DePinho, président du célèbre Centre Anderson contre le Cancer de Houston (Texas). Celui-ci ajoute que "Les progrès en cours en immunothérapie ouvrent une nouvelle révolution thérapeutique très encourageante".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Mar 8 Jan 2013 - 16:07


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 17 Juin 2011 - 22:07

USA: les décès dus au cancer continuent à baisser

WASHINGTON - Les morts dues au cancer continuent à baisser aux Etats-Unis, mais les inégalités socio-culturelles sont à l'origine de fortes disparités face à la maladie, a indiqué la Société américaine contre le cancer dans son rapport annuel publié vendredi.

Selon les projections de l'association, en 2011, 1.596.670 nouveaux cas de cancer devraient être recensés aux Etats-Unis. Quelque 571.950 personnes devraient succomber des suites d'un cancer.

Le taux de mortalité due au cancer --tous types de cancers confondus-- a baissé de 22% chez les hommes et de 14% chez les femmes entre 1990 et 2007, ajoute le texte. Cela signifie que 898.000 morts dues au cancer ont pu être évitées, explique la Société américaine contre le cancer.

Les hommes hispaniques et les noirs sont les deux catégories de la population à avoir bénéficié le plus de cette baisse.

Entre 1998 et 2007, le taux de mortalité liée au cancer chez les hommes noirs a baissé de 2,6% et de 2,5% chez les hispaniques.

Mais cette forte baisse masque de fortes disparités entre les classes sociales. Ainsi, note l'association, le taux de mortalité due au cancer chez les Américains les moins instruits est deux fois et demi plus élevé que chez leurs compatriotes les plus instruits.

Ces disparités sont particulièrement saillantes dans le cas du cancer du poumon. Dans ce cas précis, le taux de mortalité des moins instruits est 5 fois plus élevés que chez les plus instruits, souligne le texte. Cela s'explique par le fait que 31% ayant le niveau bac ou un niveau d'éducation inférieur fument, contre 12% chez les bac + 4 et 5% chez les bac + 6.

Selon le rapport, pour réduire les disparités face au cancer, il faut surmonter les obstacles (que représentent) le manque d'assurance médicale, le manque de transports publics pour se rendre dans les centres de soin, le faible taux d'analphabétisation et les lacunes en anglais.


(©AFP / 17 juin 2011 19h57)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grâce



Nombre de messages : 623
Localisation : France
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 19 Jan 2007 - 19:15

C'est bien d'apprendre comme tu nous le dis que le nombre de décès est en nette diminution mais parallèlement nous avons des cancers qui se développent en raison de la pollution : il y aurait une relation entre la pollution et le cancer du sein, une autre entre la pollution atmosphérique en milieu urbain et le cancer du poumon, entre la pollution et le cancer infantile... Nous progressons pour faire diminuer le nombre de morts dus à cette maladie et parallèlement de nouveaux cas apparaissent. Alors il serait bon que nos gouvernements s'attaquent aux causes de certains cancers (la lutte serait d'abord à entreprendre à ce niveau) si bien que si les causes ne sont pas combattues, il ne reste plus qu'à combattre la maladie elle-même, une partie qui n'est pas évident de mener et de gagner.

J'ai trouvé ce livre que je vais me procurer je pense ou le deuxième :

http://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/9782916008004/livre-dites-non-au-cancer.php

Donnez-moi votre avis et que pensez-vous de l'autre livre présente "le cancer apprivoisé" ?!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 19 Jan 2007 - 18:00

thumright si , moi qui ais peu d'humour je pense , je trouve cela drole et j'aimerais parfois savoir prendre du recul par rapport aux situations difficiles , l'humour le permet ...
En plus il est mieux de ne pas "deifier" nos medecins qui ont déjà tant de " pouvoir " sur nous clindoeil ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold



Nombre de messages : 167
Localisation : Québec, Qc
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 19 Jan 2007 - 11:17

Optimiste a écrit:
Entendu aux infos nationnales ce midi : aux etats unis toujours , un chercheur cherche à prouver que les chiens sont capables de detecter les cancers chez les patients ....
etonnant et cela pose question ...Des cancerologues sont tres prudents et emettent des doutes malgre de nombreuses experiences concluantes ...
Pourtant, mon oncologue a un gros nez et il n'a pas été capable de le détecter tout seul, il a quand même fallu qu'il me fasse passser une batterie de tests!
(Ok, ok, c'est pas drôle.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Jeu 18 Jan 2007 - 17:08

En 1971 lorsqu'il est devenu évident que le cancer était en hausse aux États-unis, le président Nixon a déclaré la guerre au cancer. finalement après 35 ans, il semble que "nous" sommes en train de gagner cette guerre.


Les experts ont dit que le déclin en terme absolu des cas de cancer est très étonnant parce que la population est en augmentation et en veillissement. La prévention, la détection précoce et les traitements rapides font merveilles et sauvent des vies pour 3 des 4 plus importants cancers: le cancer du celui du et celui de la

De plus en plus d'hommes survivent aussi au cancer du parce qu'ils ont arrêté de fumer pour plus de 20 ans. Toutefois pour les femmes le cancer du poumon n'est pas en déclin parce qu'elles commencent à fumer de plus en plus.


La plus grosse chûte pour un des cancers majeurs est celle du cancer du merci aux méthodes de découvertes. LEs morts ont diminuer de 1,110 hommes et de 1,094 femmes (aux États-unis)


Selon des statistiques fialbles, les morts dues aux cancers ont déclinées de 369 cas de 2003 sur 2002 et de 3,014 morts de 2004 sur 2003.

Les experts prédisent que les morts vont continuer à diminuer- même si on peut s'attendre à ce que l'épidémie d'obésité affecte les résultats pour le cancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 10 Fév 2006 - 13:53

Il me semble qu'on manque d'imagination pour combattre le cancer.

Imaginons un gouvernement qui veuilles vraiment faire de la prévention.
Il mets une certaine somme d'argent pour dresser des chiens pour sentir le cancer et après il engage des gens pour aller dans les rues, dans les industries ou ailleurs pour dépister le cancer gratuitement. Ça n'a rien d'impossible de faire faire des pipis au gens et faire sentir ça au chien.

Même si le résultat n'est pas sûr à 100% qu'est-ce que ça fait, tu le dis le résultat n'est pas si fiable que ça mais je pense qu'on pourrait sauver pas mal de vies comme ça. L'important dans le cancer c'est que ça soit dépister tôt.

Purquoi ils ne font pas quelque chose comme ça ? Parce que s'ils faisaient ça, ils découvriraient effectivement plus de cancer qui demanderaient plus de médecin pour les traiter etc, et eux de la façon qu'ils fonctionnent, s'ils n'ont pas budgeter la chose, tu peux crever...

Régis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 10 Fév 2006 - 11:24

Oui , c'est interressant ...reste à savoir si cela pourrait être utilisé assez tot pour que les gens s'alertent plus tot ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 10 Fév 2006 - 11:20

Un article là-dessus :

Citation :
Pour David Neal, chirurgien et cancérologue de l'université de Cambridge, spécialiste de la vessie et de la prostate, il est possible que les chiens, dotés d'un odorat 10 à 100 000 fois plus puissant que celui d'un être humain, sentent "l'odeur du cancer", car les personnes malades sécrètent un taux anormal de protéines dans leur urine.

Les chiens peuvent être entraînés à détecter l'odeur de l'urine de patients souffrant d'un cancer de la vessie parmi d'autres échantillons, selon une étude britannique à paraître samedi 25 septembre, dans la revue British Medical Journal.

Pour David Neal, chirurgien et cancérologue de l'université de Cambridge, spécialiste de la vessie et de la prostate, il est possible que les chiens, dotés d'un odorat 10 à 100 000 fois plus puissant que celui d'un être humain, sentent "l'odeur du cancer", car les personnes malades sécrètent un taux anormal de protéines dans leur urine.

UN RÉSULTAT "HAUTEMENT SIGNIFICATIF"

Plusieurs cas de chiens ayant montré une attention particulière pour une lésion cancéreuse de la peau (cité en 1989 dans la revue The Lancet), voire des cancers du sein ou du poumon chez leur maître, avaient déjà été rapportés dans la littérature scientifique, rappellent Carolyn Willis, du département de dermatologie de l'hôpital d'Amersham, en Angleterre, et son équipe.

D'où l'idée d'entraîner six chiens à identifier les personnes souffrant d'un cancer de la vessie d'après l'odeur de leur urine. Lors du test final, chaque chien devait identifier, parmi sept échantillons d'urine, le seul correspondant à un patient souffrant d'un cancer de la vessie. Le test était effectué neuf fois par chacun des six chiens, soit 54 essais au total.

Les chiens ont correctement sélectionné l'échantillon dans 41 % des cas, en s'allongeant à côté, soit un taux de succès trois fois supérieur au simple hasard (14 % de réussite). C'est un résultat "hautement significatif", souligne Tim Cole, professeur en statistiques médicales de l'Imperial College, à Londres.

L'urine de 36 patients cancéreux (27 échantillons pour l'entraînement et 9 pour le test final) et de 108 autres personnes (groupe de contrôle comportant autant d'hommes que de femmes) a été utilisée lors de l'étude.

Parmi les échantillons de contrôle figuraient aussi ceux de personnes souffrant de troubles urologiques d'origine non cancéreuse, ou d'infections, contenant des traces de sang. Les chiens avaient été entraînés à ignorer les odeurs qui n'étaient pas spécifiques du cancer.

Lors de l'entraînement, les chiens ont même conduit à la découverte d'un cancer du rein parmi les patients du groupe de contrôle, en identifiant régulièrement son urine comme un cas de cancer (bien que les examens préalables à l'étude aient été négatifs), relève Tim Cole.

AU DÉPART, UN GRAIN DE BEAUTÉ...

L'idée que des chiens puissent "sentir le cancer" est apparu pour la première fois en 1989, quand deux dermatologues londoniens ont décrit le cas d'une femme, venue pour l'ablation d'un grain de beauté. Elle avait signalé que son chien le reniflait constamment, tout en ne prêtant aucune attention aux autres grains de beauté de sa maîtresse, lorsqu'elle était en pantalon. Un jour, alors qu'elle était en short, son chien avait essayé de mordre ledit grain de beauté. Lequel s'est avéré être un mélanome malin, qui a ainsi pu être diagnostiqué à temps.

En 2001, deux autres médecins britanniques avaient signalé un autre cas : un homme qui souffrait depuis dix-huit ans d'un eczéma sur l'une de ses jambes a remarqué que son labrador s'était soudainement à le renifler constamment. Le patient souffrait en fait d'un cancer de la peau. Une fois la tumeur retirée, le chien s'est désintéressé de la jambe de son maître.

De nombreuses anecdotes similaires ont été signalées depuis, mais l'étude de l'équipe de l'hôpital d'Amersham est le premier test scientifique rigoureux sur le sujet. Et, pour les différents experts consultés suite à l'étude, s'il est peu probable que les chiens deviennent des éléments essentiels dans la lutte contre le cancer, les résultats de l'étude britannique sont néanmoins prometteurs.

Lemonde.fr, avec AFP et AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 10 Fév 2006 - 11:16

Mais je pensais que c'était prouvé. Le chien a le sens de l'odorat beaucoup plus développé que l'homme par exemple et certains cancers ont des odeurs par exemple sur des échantillons d'urine, un chien entrainé à reconanitre une odeur particulière va être meilleur que des examens forcément plus longs et plus couteux comme les traditionnels analyse.


Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 10 Fév 2006 - 10:10

Entendu aux infos nationnales ce midi : aux etats unis toujours , un chercheur cherche à prouver que les chiens sont capables de detecter les cancers chez les patients ....
etonnant et cela pose question ...
Des cancerologues sont tres prudents et emettent des doutes malgre de nombreuses experiences concluantes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Ven 10 Fév 2006 - 9:27

Cancer: première diminution en 70 ans du nombre annuel de morts aux États-Unis

Presse Canadienne
Pour la première fois en l'espace de 70 ans, le nombre de décès annuel par cancer est en diminution aux États-Unis, reculant de 557 271 en 2002 à 556 902 l'année suivante, selon une étude exhaustive des certificats de décès effectuée par le Centre national des statistiques de santé (NCHS).

Ce tournant dans la bataille livrée contre cette maladie est probablement imputable à la diminution de la consommation de tabac d'une part et à un meilleur dépistage des tumeurs et des traitements. "Même s'il ne s'agit que d'une petite diminution, c'est une étape importante", a estimé le Dr Michael Thun, qui dirige la recherche en épidémiologie au sein de la Société américaine du cancer (ACS). Il s'agit de la première diminution annuelle enregistrée aux États-Unis dans le nombre total de morts par cancer depuis 1930, selon l'analyse des résultats fédéraux.

Depuis plus d'une décennie, les statistiques de santé ont montré un recul annuel de 1% environ dans la prévalence des morts par cancer (le nombre de cas pour 100 000 habitants). Mais le nombre de morts à l'heure actuelle continue à augmenter chaque année du fait de la hausse démographique. "La diminution des cas a finalement eu raison de l'augmentation de la population", selon Rebecca Siegel, épidémiologiste à l'ACS.

Les experts attribuent ce phénomène à la diminution de la consommation de tabac et à la prise en charge plus précoce de la maladie (dépistage et traitement). Le nombre de morts a diminué pour les cancers du poumon, du sein, de la prostate, du côlon, les cancers les plus fréquents, qui représentent 51% des morts par cette maladie. Le taux de cancer du sein a diminué de 2% chaque année depuis 1990, un déclin attribuable à un dépistage plus précoce. Le cancer colo-rectal a régressé de 2% chaque année depuis 1984, lui aussi grâce à un meilleur suivi. Les morts par cancer de la prostate ont reculé de 4% par an chaque année depuis 1994, sans que les raisons de cette diminution aient été réellement étudiées.

Le taux de cancer du poumon chez les hommes, a quant à lui baissé de 2% depuis 1991 du fait de la réduction de la consommation de cigarettes. Chez les femmes, qui ont souvent arrêté de fumer trop tard dans la vie, le nombre de morts par cancer du poumon a en revanche augmenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.   Aujourd'hui à 6:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux États-unis, le décès pour cancer en baisse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chrétiens mobilisés comme jamais aux États-Unis pour défendre la liberté religieuse
» États-Unis : les shorts interdits pour les filles dans certains lycées
» Tornades meurtrières non prévues aux États-Unis
» La famille la plus nombreuse des États-Unis ?
» L'aide considérable des États-Unis à l'URSS pendant la Seconde Guerre mondiale et pendant la "guerre froide"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: