AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les mécanismes de la métastase mieux compris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16502
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les mécanismes de la métastase mieux compris.   Mer 27 Fév 2008 - 15:33

La lutte contre le cancer et plus particulièrement contre les métastases s'intensifie (27.02.2008)


Le jeune professeur Jörg Huelsken dirigera la chaire Debiopharm à l’EPFL. Il y développera son travail de recherche sur les mécanismes fondamentaux qui dictent la réplication de certaines cellules impliquées dans le cancer. Avec un regard particulier sur les molécules concernées par la formation des métastases.



La rencontre était inéluctable. D’un côté Debiopharm, une entreprise lausannoise unique dans son domaine: elle amène des molécules prometteuses à un stade de médicament. De l’autre, l’EPFL ouvre des voies inédites à l’interface entre sciences fondamentales, biologie, ingénierie et sciences de l’information. Des compétences donc complémentaires pour dynamiser le lien entre laboratoire académique et perspectives médicales concrètes. Le partenariat dévoilé ce 27 février vise un axe stratégique de recherche en oncologie.

C'est la première fois que le groupe de développement biopharmaceutique finance une chaire dans une institution universitaire. «C’est un honneur pour nous de nous associer ainsi à la recherche de pointe réalisée à l’EPFL. Ce partenariat démontre que les sciences du vivant et le développement de médicaments, présentent une synergie qui nous aidera à identifier aujourd’hui les produits thérapeutiques de demain et d’après-demain», affirme Rolland-Yves Mauvernay, président et fondateur du Debiopharm Group.
Le financement porte sur la chaire de professeur assistant tenue par Jörg Huelsken, au sein de l’Institut de recherche expérimentale sur le cancer, désormais intégré à l’EPFL. Jörg Huelsken est un jeune pionnier dans l’étude des signaux échangés réciproquement par les cellules. Et plus particulièrement dans les signaux qui régulent le développement des cellules souches. Les mécanismes qu’il étudie jouent un rôle clé dans de nombreuses formes de cancer chez l’homme. En outre, il tente d’identifier des molécules impliquées dans la formation des métastases. Plus spécifiquement, il s’agit de comprendre la relation entre la tumeur primaire et les environnements microscopiques où commencent à se développer une métastase. «C’est un travail académique exemplaire qui ouvre des perspectives importantes vers le monde médical», explique Didier Trono, doyen de la Faculté des sciences de la vie de l’EPFL.

L’implication de Debiopharm n’offre pas seulement un soutien à la recherche fondamentale, elle permet également d’apporter des compétences de pointe sur les aspects translationnels, autrement dit, pour que les résultats de laboratoire puissent offrir, à terme, des bénéfices au patient. Elle s’inscrit ainsi pleinement dans les efforts qui sont au cœur de la collaboration universitaire entre les institutions lémaniques.

La création de la chaire constitue une nouvelle étape dans la collaboration entre Debiopharm et l’EPFL. En effet, depuis 2006, l’Ecole distribue le Debiopharm Life Sciences Award doté de 100'000 francs, lors d’un grand congrès international sur les sciences de la vie et l’oncologie, organisé sur le campus lausannois.

A propos de Debiopharm Group

Debiopharm Group emploie actuellement 300 personnes, dont 132 chez Debiopharm S.A. à Lausanne. Cette dernière a pour vocation de sélectionner les substances thérapeutiques les plus prometteuses et innovantes dans les laboratoires de recherche et de les développer jusqu’au stade de traitement. Ensuite, elle passe le témoin aux grandes sociétés pharmaceutiques, responsables de leur mise sur le marché. Elle est connue notamment pour avoir développé plusieurs produits comme l'Eloxatin®, traitement de référence pour les patients souffrant de cancer colorectal, le Decapeptyl® et le Trelstar® pour le traitement du cancer de la prostate. Ces produits sont commercialisés par des compagnies pharmaceutiques de renommée mondiale telles que sanofi-aventis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jess

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Les mécanismes de la métastase mieux compris.   Jeu 9 Nov 2006 - 17:38

L’apparition des métastases d’un cancer aggrave le pronostic. Grâce a la génomique, l’étude de l’expression particulière de certains gènes dans les tumeurs lève un coin de voile sur leur formation et permettra bientôt de prévoir les risques et la gravité de chaque tumeur et par conséquent d’affiner le traitement.

La question que s’est posée les chercheurs pour arriver a leur découverte est : qu’est ce qui pousse une cellule cancéreuse a quitter sa tumeur originelle pour traverser la paroi d’un vaisseau, gagner la circulation, ressortir un peu plus loin et proliférer dans un autre tissu soit la naissance d’une métastase ?

A ce jour deux théories sont avancées :
• selon la première, de rares cellules de la tumeur initiale se transformeraient pour acquérir ces nouvelles compétences.
• Selon la seconde, seules certaines tumeurs posséderaient d’emblée la propriété de « metastaser ».

Un article récent apporte un éclairage nouveau sur la question. Une équipe de Boston, explique qu’elle a identifiée une « signature » génique de la capacité de certains cancers a former des métastases.

Armés des outils de la genomiques et de la statistiques, ces chercheurs ont mesuré le niveau d’expression de milliers de gènes de multiples tumeurs. Ils ont ainsi identifié 128 gènes s’exprimant différemment dans les cancers primaires et dans les métastases, et parmi eux un groupe de 17 gènes au profil d’expression particulièrement significatif du risque de métastases, donc de mauvais pronostic.
Le destin de toute tumeur est-il écrit dès l’origine par la présence ou non de cette « signature » ? Et surtout, peut-on espérer repérer, dés le diagnostic, les tumeurs les plus agressives pour mieux adapter le traitement?
Des spécialistes de la cytogénétique reste prudent sur cette decouverte car l’idée d’une signature métastatique commune a tous les types de tumeurs est séduisante mais reste surprenante au regard de l’extrême variété des anomalies chromosomiques observées entre cancers différents.

Et donc avant toute application médicale, ces résultats doivent être validés sur de grandes séries homogènes de cancers : sein, prostate…

Actuellement, lorsqu’une tumeur est diagnostiquée, c’est surtout l’état du ganglion lymphatique le plus proche qui donne le pronostic et guide le traitement : moins lourd si le ganglion est sain, plus agressive s’il abrite déjà une métastase. Pourtant cette technique de travail sur les cancers des seins ne réussit pas toujours car, une partie des femmes sans atteinte ganglionnaire vont rechuter, et une partie de celle ayant un ganglion positive n’ont pas rechuté avec un traitement plus léger, par conséquent, les critères doivent être affinés.

Mais récemment des spécialistes néerlandais viennent en effet de démontrer, cette fois sur 300 patientes atteintes de cancers du sein, avec ou sans métastases, que cette signature est plus importante pour le pronostic que l’est le ganglion sentinelle.

Le profil d’expression des tumeurs deviendra-t-il un jour un examen de routine en cancérologie ?

En tous les cas esperons le

Jess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16502
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les mécanismes de la métastase mieux compris.   Lun 6 Nov 2006 - 16:31

Notre étude montre que les cellules souches utilise le chemin cellulaire Notch pour signaler au cellules voisines de maintenir une niche en activité et en retour, les niches contôlent le destin des cellules. C'est la première indication d'un dialogue entre les cellules souches et les niches qui les supportent. C'est tentant de spéculer que peut-être des niches potentielles existent pour les cellules souches un peu partout dans le corps et qu'elles peuvent être activées lorsqu'une cellule souche se trouve dans le voisinage. Ça pourrait bien être le fameux pouvoir que les cellules cancéreuses ont de se répandre dans différentes parties du corps à partir de cette abilité naturelle qu'ont les cellules souches de se faire une niche quelque part quand l'environnement est propice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16502
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Les mécanismes de la métastase mieux compris.   Mar 14 Fév 2006 - 12:45

Qu'est-ce qui rend le cancer si épeurant ? Toutes les tumeurs ne se comportent pas de la même façon. Ce qui a posé de sérieuses questions aux chercheurs et physiciens est pourquoi et comment le cancer se déplace de la tumeur originale à un autre endroit du corps.




Les nouvelles recherches ont apporté quelques réponses. La migration des cellules cancéreuses commence au pourtout de la tumeur. Les cellules normales viennent en contact avec les cellules cancéreuses et leur "disent" de quitter la tumeur. Les cellules cancéreuses sont ingénieuses et rusées et trompent le système qui garde le corps en santé en utilisant des signaux des cellules normales et en en faisant que les cellules de la moelle des os recherchent de la place pour elles dans le corps pour qu'elles puissent y aller et se développer.





Après que les nouvelles places ont été trouvés, les celllules cancéreuses du pourtour de la tumeur originale quittent et s'en vont aux nouvelles places. Avant que la nouvelle recherche mette la lumière sur le "pourquoi" et le "comment", personne ne savait que faire pour prévenir le cancer de quitter la tumeur originale. Maintenant qu'ils comprennent les processus de bases, de nouvelles thérapies pour arrêter les cellules cancéreuses de changer de place peuvent être élaborées.


Dernière édition par Denis le Sam 4 Fév 2017 - 20:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mécanismes de la métastase mieux compris.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mécanismes de la métastase mieux compris.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les mécanismes de la métastase mieux compris.
» Quel type de personnalité qui a le mieux compris la vie?
» Le sarcome d'Ewing mieux compris.
» Les mécanismes de la phobie
» qui mieux en "éco" EST ou CPGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: