AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La lumière du jour et le cancer du sein.

Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17023
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La lumière du jour et le cancer du sein.   Lun 8 Jan 2018 - 18:49

Une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention classe le travail de nuit comme un facteur de risque du cancer chez la femme et recommande examens médicaux et dépistages réguliers.
Quatre millions de femmes

L’analyse s’appuie sur 61 études internationales portant sur près de 4 millions de femmes vivant en Europe, aux États-Unis, en Australie et en Asie ayant travaillé de nuit sur le long terme. Elles présentent au total 19 % de risques supplémentaires d’être touchées par un cancer que celles ayant des horaires de travail traditionnels.


Et ces risques portent précisément sur 11 types de cancer. Dans le détail, les scientifiques ont constaté un accroissement du risque de 41 % s’agissant des cancers de la peau, 32 % pour les tumeurs du sein et 18 % des cancers digestifs.
Les infirmières particulièrement touchées

Pour chaque tranche de cinq ans travaillée de nuit, le risque de cancer du sein augmenterait de 3,3 %. Parmi toutes les professions étudiées, les infirmières sont les plus touchées : un risque aggravé de 58 % pour le cancer du sein, 35 % pour celui du système digestif (estomac, œsophage, foie, pancréas, côlon rectum) et 28 % pour le poumon.

Selon les auteurs de l’étude, ces chiffres peuvent s’expliquer par la dureté du travail de nuit, mais aussi parce que ces femmes sont plus souvent soumises à des examens de dépistage. Et de conclure que le travail de nuit doit bien être considéré comme un facteur de risque du cancer chez la femme et conseille des examens plus fréquents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17023
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La lumière du jour et le cancer du sein.   Lun 8 Sep 2014 - 20:32

Selon une étude très intéressante de l’Université de Tulane (Nouvelle-Orléans), l’obscurité totale la nuit serait l'une des clés de la réussite du traitement du cancer du sein ! Cette observation surprenante s'expliquerait par l’intervention de l’hormone du sommeil, la mélatonine, dans l’efficacité du traitement par tamoxifène et par la perturbation du rythme circadien et de la production de cette hormone, en cas d’exposition nocturne à la lumière.

Les chercheurs Steven Hill et David Blask de Tulane ont décrypté ce rôle essentiel de la mélatonine sur l’efficacité du tamoxifène dans la lutte contre les cellules cancéreuses sur des souris modèles de cancer du sein.

Dans une première phase de l’étude, les animaux ont été maintenus dans le cycle lumière jour / nuit de 12 heures de lumière suivies de 12 heures d’obscurité totale pendant plusieurs semaines, puis dans une seconde phase, ils ont été exposés au même cycle jour / nuit, mais, durant les 12 heures de nuit, ont été exposés à une très faible lumière.

L’étude permet de confirmer que la mélatonine favorise l’action du tamoxifène en retardant la formation de tumeurs, en ralentissant leur croissance. En conclusion, des niveaux élevés de mélatonine, la nuit, mettent les cellules cancéreuses en sommeil aussi en éteignant les mécanismes de croissance clés. Ces cellules sont alors plus vulnérables au tamoxifène. Mais quand les lumières restent allumées la nuit, la mélatonine est supprimée, les cellules cancéreuses se réveillent et ignorent le tamoxifène.

Les implications de cette découverte pourraient être énormes pour les patientes traitées par tamoxifène et régulièrement exposées à la lumière la nuit en raison de troubles du sommeil et de l’utilisation d’écrans d’ordinateur et de télévision.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17023
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La lumière du jour et le cancer du sein.   Ven 25 Juil 2014 - 12:28

L'obscurité totale la nuit, la clé de la réussite du traitement du cancer du sein ? Une conclusion a priori surprenante de cette étude de l’Université de Tulane (Nouvelle-Orléans). Elle s’explique pourtant par l’intervention de l’hormone du sommeil, la mélatonine, dans l’efficacité du traitement par tamoxifène et par la perturbation du rythme circadien et de la production de cette hormone, en cas d’exposition nocturne à la lumière. Des conclusions, publiées dans la revue Cancer Research, primordiales pour les patientes et leurs cliniciens.



Cette étude est donc la première à démontrer que la mélatonine est essentielle à l’efficacité du tamoxifène dans le traitement du cancer du sein et que l’exposition à la lumière la nuit, réduisant la production nocturne de mélatonine, rendant le cancer du sein totalement résistant au tamoxifène. Avec cette étude, la lumière la nuit peut être considérée comme un sérieux facteur de risque de développer une résistance au tamoxifène.



Les chercheurs principaux Steven Hill et David Blask de Tulane ont décrypté ce rôle essentiel de la mélatonine sur l'efficacité du tamoxifène dans la lutte contre les cellules cancéreuses sur des souris modèles de cancer du sein.

Dans une première phase de l'étude, les animaux ont été maintenus dans le cycle lumière jour / nuit de 12 heures de lumière suivies de 12 heures d'obscurité totale pendant plusieurs semaines, puis dans une seconde phase, ils ont été exposés au même cycle jour / nuit, mais, durant les 12 heures de nuit ont été exposés à une très faible lumière. Une lumière « à peu près équivalente à la lumière passant par une porte un peu entrouverte », précisent les auteurs.

L’étude permet de confirmer que,

· la mélatonine favorise l’action du tamoxifène en retardant la formation de tumeurs, en ralentissant leur croissance,

· ce n’est le cas que pour les animaux ayant été laissé dans l’obscurité totale durant la nuit, ou ceux supplémentés avec de la mélatonine.

· En conclusion, des niveaux élevés de mélatonine, la nuit, mettent les cellules cancéreuses en sommeil aussi en éteignant les mécanismes de croissance clés. Ces cellules sont alors plus vulnérables au tamoxifène. Mais quand les lumières restent allumées la nuit, la mélatonine est supprimée, les cellules cancéreuses se réveillent et ignorent le tamoxifène.



Des implications énormes pour les patientes traitées par tamoxifène et régulièrement exposées à la lumière la nuit en raison de troubles du sommeil et de l’utilisation d’écrans d'ordinateur et de télévision.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17023
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La lumière du jour et le cancer du sein.   Mer 29 Jan 2014 - 19:32

An early stage study shows melatonin -- a hormone that regulates the body's sleep and awake cycles -- may have the potential to help slow the growth of certain breast cancer tumors, according to researchers from Henry Ford Hospital in Detroit and Foundation for Research Support of the State of São Paulo.

The study, published online in the journal PLoS One, finds that melatonin may inhibit tumor growth and cell production, as well as block the formation of new blood vessels in ER-negative breast cancer models.

"These early stage research results with the melatonin drug in a triple-negative breast cancer animal models achieved in our lab has not been seen anywhere else," says study co-author Adarsh Shankar, a research assistant in the Department of Radiology at Henry Ford Hospital.

"The key finding of the study is that we now know that we can trace this drug and its effect on tumor growth, which opens the door for more research on this topic."

Melatonin is a hormone naturally produced by the brain's pineal gland in response to darkness, and it is also available as a human-made supplement.

Because of melatonin's suspected antioxidant properties, some believe it may suppress the growth of some types of cancer cells, especially when combined with certain anti-cancer drugs, according to the American Cancer Society.

A promising tactic in limiting cancer progression is controlling angiogenesis, the formation of new blood vessels. Once a tumor exceeds a few millimeters in diameter, hypoxia (lack of oxygen) triggers a cascade of events to allow angiogenesis and tumor progression.

To determine the therapeutic effectiveness of melatonin on tumor growth, the Henry Ford Hospital and Foundation for Research Support of the State of São Paulo researchers evaluated the action of melatonin on angiogenesis in ER-negative breast cancer in vitro and in vivo using cell and mouse models respectively.

The mice were randomly assigned to either the melatonin or control groups. The melatonin group received treatment each night for 21 days; melatonin was administered at pharmacologic concentration one hour before room lighting was switched off. Melatonin administered prior to the nocturnal is believed to be more effective because tissues are most sensitive to the hormone at this time.

At the end of the 21-day treatment, researchers used single photon emission computed tomography (SPECT) to determine whether melatonin therapy effectively decreased the size of implanted human triple negative breast cancer in the mouse models and if there was be any changes in the formation of new blood vessels.

Additionally, tumor volume was measured each week and tumor tissue was analyzed at the end of treatment.

The study found that none of the treated mice showed any loss of weight and lethargy during the 21-day treatment; instead, most showed excessive movement but no irritability or aggressive behavior.

Those treated showed significantly smaller tumors after 21 days while the mean tumor volume increased significantly in the control group. And, there was less vascular growth in the tumors of the treated group. Results were also replicated in cell models.

The study showed that melatonin administered at pharmacologic concentration was able to reduce ER-negative breast cancer cell viability in vitro.

These results suggest that melatonin has the potential as a therapeutic agent for breast cancer.

The study's authors caution, however, that this research is still in its very early stages and results are not yet ready to be translated for patient use.

More basic research is needed on this topic -- particularly on how melatonin acts on angiogenesis in various cancers -- before clinical trials with humans can be planned.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17023
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La lumière du jour et le cancer du sein.   Jeu 20 Juil 2006 - 11:34

Cancer du
Éteignez la lumière!

On savait que les femmes qui travaillent de nuit présentent un taux de cancer du sein plus élevé que la moyenne. Une nouvelle étude sur des souris de laboratoire vient de révéler que l’exposition à la lumière artificielle durant la nuit stimule la croissance des tumeurs mammaires chez l’humain en supprimant le taux d’une hormone essentielle appelée mélatonine.

En revanche, les longues périodes d’obscurité nocturne ralentissent considérablement la croissance de ces tumeurs. «Ce sont les premières preuves expérimentales du rôle crucial que joue la lumière artificielle dans le développement du cancer du sein chez l’humain», explique le Dr David A. Schwartz, directeur de l’étude réalisée au Bassett Research Institute de l’hôpital Mary Imogene Bassett à Cooperstown, dans l’État de New York, et à l’Université Thomas Jefferson de Philadelphie.

L’un de ses collaborateurs va plus loin. Après avoir rappelé que le risque de cancer du sein est cinq fois plus élevé dans les pays industrialisés, le Dr Les Reinhib croit pour sa part que les femmes gagneraient à se ménager des périodes régulières et prolongées d’obscurité. Bref, elles devraient penser à éteindre la lumière! «Ces résultats, explique-t-il, suggèrent que l’augmentation de l’utilisation de la lumière électrique, tant au travail qu’à la maison, pourrait être un facteur significatif dans le développement d’un cancer.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17023
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La lumière du jour et le cancer du sein.   Jeu 16 Fév 2006 - 10:20

Breast cancer in industrialized countries is rising at an epidemic rate, and women who work the late shift have higher rates of breast cancer. What do these two facts have in common? Artificial light at night. Like our ancestors, we do not go to bed when the sun goes down. With the advent of electricity and artificial light at night, we can stay up very late, and this extra exposure to nighttime light is creating an imbalance of melatonin, an important hormone, with the innate ability to suppress the growth of breast tumors. Breast tumors are dependent on a nutrient called linoleic acid, an essential fatty acid, in order to grow. Melatonin interferes with the tumor’s ability to use linoleic acid as a growth signal, which causes tumor metabolism and growth activity to shut down. This appears to be an 'out-of-sync with the natural cycles of light and dark' problem. Daytime light does not create an imbalance of melatonin levels.

Le cancer du sein ateint des niveaux épidémiques dans les pays industrialisés et les femmes qui travaillent sur un horaire de nuit ont des plus hauts taux de cancer que les autres. qu'est-ce que ces deus faits ont en commun  ? -La lumière artificielle la nuit. À la différence de nos ancêtres, nous n'allons pas au lit la nuit lorsque le soleil se couche. Avec l'arivée de l'électricité et de l'éclairage de nuit, nou spouvons resté debout très tard et cette exposition prolongée débalance la mélatonine une importante hormone qui supprme normalement les tumeurs cancéreuses naissantes. Les tumeurs du sein sont dépendantes pour croitre d'un nutriment appelé acide linéolique un acide gras essentiel. La mélatonine interferre avec la capacité de la tumeur d'employer l'acide linéolique pour croitre, ce qui déclenche l'arrêt de la venue de tumeurs et de leur croissance. Un problème de désyncronisation avec la lumière du jour donc. La lumière du jour ne créé pas de débalencement dans le niveau de mélatonine.


Dernière édition par Denis le Lun 8 Jan 2018 - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lumière du jour et le cancer du sein.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lumière du jour et le cancer du sein.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean de la Croix et commentaire du jour "Le témoin de Dieu"
» Saint Sylvestre Pape et commentaire du jour "Le Verbe était la vraie Lumière,..."
» Saint Soter et Saint Caïus et commentaire du jour "Celui qui agit selon la vérité vient à la lumière"
» Saint Médard Evêque de Noyon et commentaire du jour "La lumière du Christ sur son lampadaire"
» Jésus nous invite dans cette Évangile du jour, à faire comme les outardes à l'automne... quand il fait trop froid, elles partent vers d'autres cieux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: