AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fatigue, dépression etc.

Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16920
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Fatigue, dépression etc.   Ven 28 Nov 2014 - 12:47

Tristesse, fatigue, envie de pleurer... On pense trop souvent que ces sentiments sont normaux quand ils concernent des personnes qui souffrent d'un cancer. Mais il peut aussi s'agir d'une véritable dépression, et dans ce cas elle est largement sous diagnostiquée.

Selon une étude publiée dans The Lancet, le risque de dépression varie en fonction du type de cancer : entre 13,1% chez les personnes atteintes d'un cancer du poumon et 5,6% chez les patients touchés par un cancer génito-urinaire. Pourtant près de trois quarts des personnes concernées par cette étude n'étaient ni suivies, ni traitées pour leur dépression.

Si la famille et les amis ont du mal à repérer la dépression d'un proche, les médecins peuvent eux aussi passer à côté de cette maladie. "Il y a un sous diagnostic parce que souvent il y a une intrication entre les facteurs somatiques et les facteurs psychologiques. Souvent on banalise aussi le fait de ne pas avoir le moral puisque la personne a un cancer. Et on a aussi du mal à repérer les éléments de gravité comme le sentiment de culpabilité, le fait de s'isoler, la perte de plaisir… Il y a parfois une forme de méconnaissance des symptômes clés", explique le Dr Pascal Rouby, psychiatre.

L'association Etincelle propose des soins et des ateliers comme de la réflexologie plantaire, de la sophrologie ou des groupes de parole pour aider les femmes à traverser cette épreuve. Elles ont aussi accès à des consultations psychologiques. La thérapeute peut ainsi repérer et orienter celles qui montrent des signes de dépression. "L'importance de la prise en charge d'un syndrome dépressif est d'éviter que la maladie évolue. La dépression va s'aggraver, elle va aussi interférer dans la prise en charge : le patient va s'isoler, va être négligent au niveau de la surveillance... Cela peut avoir un impact sur le plan relationnel avec les soignants ou avec les proches. La prise en charge assez rapide est donc primordiale et elle doit être efficace avec les traitements", précise le Dr Rouby.

Médicaments ou psychothérapie, il est donc indispensable que les patients soient pris en charge rapidement. Selon une étude anglaise, certains ont plus de risque de développer une dépression. Parmi eux, les jeunes ou les personnes socialement précaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16920
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Fatigue, dépression etc.   Mar 6 Déc 2011 - 9:57

"On the basis of our 2007 study and the results of other studies, we hypothesized that fatigue in the group receiving chemotherapy would diminish over a three-year follow-up period, yet possibly remain higher than fatigue levels for women who had received radiation, combination therapy, or those with no history of cancer," explained Jacobsen.

The recently published follow-up study was composed of 205 patients who had received chemotherapy compared with 193 women in a control group with no history of cancer. The controls were within five years of age of the cancer patients and lived in the same zip codes as their partner cancer patients. The average age for both groups was 55. Fatigue levels were measured at six months and 42 months.

La récente étude sur 205 patientes qui ont reçu de la chimio comparé à 193 femmes qui formaient le groupe de controle sans historique de cancer. L'âge moyen était de 55 ans.

Their new findings, however, contradicted the expectation that patients receiving chemotherapy would, overtime, experience less fatigue and eventually see their fatigue levels diminish to equal the levels of women in the other two groups.

Les découvertes surprenantes sont à l'effet que la fatigue des patientes qui ont reçu de la chimio ne diminue pas avec le temps

"Contrary to our expectations, fatigue did not diminish over time for patients in the chemotherapy group," said Jacobsen, who studies the behavioral and psychosocial aspects of cancer, cancer treatment, outcomes, and cancer survivorship. "In some cases, fatigue worsened, and that finding is not consistent with prior research."

Among the possible factors influencing the long-term or worsening fatigue included the potential for weight gain, common among patients who receive chemotherapy and who, according to the researchers, rarely return to their pre-treatment weight.

One variable affecting prolonged or worsening fatigue might involve supportive care, suggested the researchers.

"This finding has important implications for patient education and for fatigue monitoring during follow-up," concluded Jacobsen. "Our results should inform patient education efforts when patients receiving chemotherapy are often told that their fatigue will gradually diminish following treatment. Health care providers may want to communicate to their patients who have received chemotherapy that their fatigue may not improve over time and may worsen."

Les patientes recoivent souvent l'information que leur fatigue va diminuer avec le temps...

The researchers concluded that patients should be informed about interventions known to be effective against fatigue post-treatment, such as exercise and cognitive behavior therapy.

Les chercheurs disent que les patientes (patients) devraient être informées des choses à faire pour diminuer la fatigue comme l'exercise et les thérapies de comportement cognitives (?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16920
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Fatigue, dépression etc.   Sam 25 Fév 2006 - 14:15

Moi la fatigue, ça vient avec les médicaments. Le cancer de la prostate étant hormono-dépendants, les médicaments arrêtent la production d'hormones et provoquent la fatigue et une certaine dépression je crois.

Il y aurait possibilité d'arrêter les traitements, le doc me l'a d'aileurs offert mais j'avais chercher sur internet et j'ai lu qu'ils ne connaissent pas les effets à long terme de ça, donc j'ai refusé d'autant qu'arrêter les médicaments dans leur optique c'est temporaire, le psa remonte et ils recommencent la médication. Moi ça ne me tente pas de jouer avec ça.
J'attends qu'ils trouvent quelque chose pour contrer la maladie en tant que tel, d'ici là j'espère que rien ne bouge trop.

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Fatigue, dépression etc.   Sam 25 Fév 2006 - 14:04

Moi , si je puis me permettre , j'insisterais sur la necessité d'une prise en charge psychologique autour du cancer et de ses traitements qui sont si contraignants et si douloureux ..

Je l'ai dit dans mon temoignage et je le repetes , faire une demarche personnelle de type analytique m'a aide plus qu'on ne croit à traverser cette epreuve .....

Je sais que c'est une demarche pas facile , qui inquiete , mais lorsqu'elle est entreprise et que la confiance s'est instaurée , qu'est ce qu'elle apporte !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16920
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Fatigue, dépression etc.   Sam 25 Fév 2006 - 12:57

Les patients qui subissent des chimios et de radiothérapies souffrent souvent de fatigue. Les causes connues de ces fatigues sont l'anémie, les problèmes de thyroïdes ou des dérangements hormonaux dûs au traitement contre le cancer et à controller par des médicaments.

Les facteurs de dépression et d'anxiété conduisent aussi à une fatigue déstabilisante et peuvent être contrôlées par la médication, une thérapie de la parole ou la participation à un groupe de soutien.
Dans un monde idéal, il devrait peut-être y avoir des cliniques spécialisées dans le domaine mais peut-être que je serais trop fatigué pour m'y rendre...;-)
De toute façon, il y a un article ici sur ce sujet mais comme nous ne sommes pas dans un monde idéal c'est en anglais.

article en anglais sur la question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fatigue, dépression etc.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fatigue, dépression etc.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fatigue, dépression etc.
» La fatigue en questions!
» Pression d'éveil excessive ?
» Fatigue et SEP
» ça y est... j'ai craqué (fatigue, stress)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: