AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Ven 10 Juin 2016 - 21:41

In a pair of firsts, researchers at Case Western Reserve University and Massachusetts Institute of Technology have shown that the drug candidate phenanthriplatin can be more effective than an approved drug in vivo, and that a plant-virus-based carrier successfully delivers a drug in vivo.

Triple-negative breast cancer tumors of mice treated with the phenanthriplatin -carrying nanoparticles were four times smaller than those treated either with cisplatin, a common and related chemotherapy drug, or free phenanthriplatin injected intravenously into circulation.

The scientists believe the work, reported in the journal ACS Nano, is a promising step toward clinical trials.

"We may have found the perfect carrier for this particular drug candidate," said Nicole Steinmetz, an assistant professor of biomedical engineering at Case Western Reserve, who has spent 10 years studying the use of plant viruses for medical purposes.

She teamed with Stephen J. Lippard, Arthur Amos Noyes Professor of chemistry at MIT, and an expert in biological interactions involving platinum-based chemotherapies.

Platinum-based drugs are used to treat more than half of cancer patients receiving chemotherapy. Two of the most commonly used drugs are cisplatin and carboplatin. They form bifunctional cross-links with DNA in cancer cells, which block the DNA from transcribing genes and result in cell death, Lippard explained.

Despite widespread use, cisplatin has been shown to cure only testicular cancer, and many cancers have or develop immunity to the drug.

Lippard's lab altered cisplatin by replacing a chloride ion with phenanthridine and found that the new molecule also binds to DNA. Instead of forming cross-links, however, phenanthriplatin binds to a single site but still blocks transcription.

In fact, his lab found that phenanthriplatin is up to 40 times more potent than traditional platins when tested directly against cancer cells of lung, breast, bone and other tissues. The molecule also appears to avoid defense mechanisms that convey resistance.

But when injected into mouse models of cancer, the drug candidate performed no better than standard platins.

Lippard realized phenanthriplatin wasn't reaching its target. He had a drug delivery problem.

He found a potential solution while visiting Case Western Reserve's campus and heard Steinmetz explain her work investigating tobacco mosaic virus (TMV) for drug delivery more than a year ago.

"I envisioned that TMV would be the perfect vehicle," Lippard said. "So we had a beer and formed a collaboration."

The long, thin tobacco mosaic virus nanoparticles are naturals for delivering the drug candidate into tumors, said Steinmetz, who was appointed by the Case Western Reserve School of Medicine.

The virus particles, which won't infect humans, are hollow. A central tube about 4 nanometers in diameter runs the length of the shell and the lining carries a negative charge.

Phenanthriplatin is about 1 nanometer across and, when treated with silver nitrate, has a strong positive charge. It readily enters and binds to the central lining.

The elongated shape of the nanoparticle causes it to tumble along the margins of blood vessels, remain unnoticed by immune cells and pass through the leaky vasculature of tumors and accumulate inside. Little healthy tissue is exposed to the toxic drug.

Inside tumors, the nanoparticles gather inside the lysosomal compartments of cancer cells, where they are, in essence, digested. The pH is much lower than in the circulating blood, Steinmetz explained. The shell deteriorates and releases phenanthriplatin.

The shell is broken down into proteins and cleared through metabolic or natural cellular processes within a day while the drug candidate starts blocking transcription, leading to greater amounts of cell death through apoptosis than cross-linking platins.

The researchers say delivery of the phenanthriplatin into the tumor led to its improved performance over cisplatin or free phenanthriplatin.

Lippard and Steinmetz continue to collaborate, investigating use of this system to deliver other drugs or drug candidates, use in other types of cancers, the addition of agents on the exterior of the shell to increase accumulation inside tumors and more.

---

Les chercheurs de la Case Western Reserve University et Massachusetts Institute of Technology ont montré que le candidat médicament phenanthriplatin peut être plus efficace qu'un médicament approuvé in vivo, et qu'un support à base de virus de plantes fournit avec succès un médicament in vivo .

Les tumeurs du cancer du sein triple-négatives de souris traitées avec les nanoparticules transportant le phenanthriplatin étaient quatre fois plus petites que celles traitées soit avec le cisplatine, un médicament de chimiothérapie commun et connexe, ou que le phenanthriplatin libre injecté par voie intraveineuse dans la  circulation sanguine.

Les scientifiques pensent que le travail, publiée dans la revue ACS Nano, est une étape prometteuse vers des essais cliniques.

"Nous avons peut-être trouvé le support parfait pour ce candidat médicament particulier", a déclaré Nicole Steinmetz, professeur adjoint de génie biomédical à la Case Western Reserve, qui a passé 10 ans à étudier l'utilisation de virus de plantes à des fins médicales.

Elle fait équipe avec Stephen J. Lippard, le professeur Arthur Amos Noyes de la chimie au MIT, et un expert dans les interactions biologiques impliquant des chimiothérapies à base de platine.

Les médicaments à base de platine sont utilisés pour traiter plus de la moitié des patients cancéreux recevant une chimiothérapie. Deux des médicaments les plus couramment utilisés sont le cisplatine et le carboplatine. Ils forment des liaisons transversales bifonctionnels avec de l'ADN dans les cellules cancéreuses, qui bloquent la transcription de l'ADN de gènes et provoque la mort cellulaire, a expliqué Lippard .

En dépit de l'utilisation répandue, on a démontré que le cisplatine ne guérit que le cancer des testicules, et que de nombreux cancers ont développé une immunité à ce médicament.

Le laboratoire de Lippard a modifié le cisplatine en remplaçant un ion chlorure avec phénanthridine et a constaté que la nouvelle molécule se lie également à l'ADN. Au lieu de former des liaisons transversales, cependant, le phenanthriplatin se lie à un site unique, mais bloque encore la transcription.

En fait, son laboratoire a constaté que phenanthriplatin est jusqu'à 40 fois plus puissant que les platines traditionnels lorsqu'ils sont testés directement contre les cellules cancéreuses du , du , de l'os et d'autres tissus. La molécule apparaît aussi éviter les mécanismes de défense qui véhiculent la résistance.

Mais lorsqu'il est injecté dans des modèles murins de cancer, le candidat médicament ne fait pas mieux que les platines standards.

Lippard a réalisé que le phenanthriplatin n'a pas atteint sa cible. Il avait un problème de livraison du médicaments.

Il a trouvé une solution potentielle tout en visitant le campus de la Case Western Reserve et entendu Steinmetz expliquer son travail recherche sur le virus de la mosaïque du tabac (TMV) pour la livraison du médicament il y a plus d'un an.

«J'ai imaginé que TMV serait le véhicule parfait», a déclaré Lippard. «Nous avons donc eu une bière et formé une collaboration."

Les longues et minces nanoparticules de virus mosaïque du tabac sont naturels pour délivrer le médicament candidat dans les tumeurs, a déclaré Steinmetz, qui a été nommé par l'École Case Western Reserve of Medicine.

Les particules virales qui ne vont pas infecter les humains, sont creuses. Un tube central environ 4 nanomètres de diamètre court le long de la coque et la doublure porte une charge négative.

Le Phenanthriplatin est d'environ 1 nanomètre et, lorsqu'il est traité avec du nitrate d'argent, il a une forte charge positive. il  pénètre facilement et se fixe à la paroi centrale.

La forme allongée de la nanoparticule l'amène le long des marges des vaisseaux sanguins, elle reste inaperçues par les cellules immunitaires et passer à travers la vascularisation des tumeurs qui fuient et s'accumuler à l'intérieur. Peu de tissu sain est exposé au médicament toxique.

A l'intérieur des tumeurs, les nanoparticules se rassemblent à l'intérieur des compartiments lysosomiques de cellules cancéreuses, où elles sont, en substance, digérées. Le pH est beaucoup plus faible que dans le sang circulant, explique Steinmetz. La coquille se dégrade et libère le phenanthriplatin.

La coquille est décomposé en protéines et compensés par des processus cellulaires métaboliques ou naturels en dedans d'un jour alors que le candidat médicament commence à bloquer la transcription, conduisant à une plus grande quantité de mort cellulaire par apoptose que les platines.

Les chercheurs disent que la livraison du phenanthriplatin dans la tumeur a conduit à l'amélioration de sa performance sur le cisplatine ou le phenanthriplatin libre.

Lippard et Steinmetz continuent de collaborer, d'enquêter sur l'utilisation de ce système pour fournir d'autres médicaments ou des médicaments candidats, l'utilisation dans d'autres types de cancers, l'addition d'agents à l'extérieur de la coque pour augmenter l'accumulation à l'intérieur des tumeurs et plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Mer 9 Avr 2014 - 9:49

C’est toute une nouvelle, aussi ironique que paradoxale, que nous propose le Daily Mail (UK) en matière de lutte au cancer.

Le quotidien rapporte en effet une nouvelle étude qui dévoile les bienfaits et les possibilités du tabac dans la lutte au cancer.

Ironiquement, des scientifiques ont identifié une molécule dans la plante du tabac, utilisée par cette dernière comme système de défense, qui permet de combattre contre les infections et les bactéries.

Connue sous le nom de NaD1, la molécule agirait d’une telle manière sur la cellule visée que celle-ci exploserait littéralement. On peut donc comprendre l’intérêt des chercheurs basés à Melbourne, en Australie, pour la plante et sa molécule miraculeuse.

« La prochaine étape est d’effectuer des études cliniques préliminaires afin d’évaluer le rôle potentiel de la NaD1 dans le traitement du cancer », explique le Dr Mark Hulett, du La Trobe Institute for Molecular Science de Melbourne.

Des recherches très prometteuses, en définitive, qui pourraient s’avérer spectaculaires au cours des prochains mois. D’ici à la publication de la suite des travaux et essais, inutile de rappeler que les cigarettes et les divers produits du tabac sont à éviter complètement, même considérant les possibilités de la plante en tant que telle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Dim 17 Juil 2011 - 11:00


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Mer 29 Oct 2008 - 12:14

Un vaccin à base de plantes contre le cancer en projet Des chercheurs américains auraient mis au point un vaccin, à base de plantes, qui peut s’avérer une véritable avancée dans le traitement des cancers en stimulant notre système immunitaire.
Ces expériences ont été menées par le professeur Levy de l’université de Stanford afin de trouver un moyen de traiter un cancer tout en évitant les effets secondaires qui sont dans les traitements habituels encore de nos jours très éprouvants.
Le vaccin à base de plantes mis au point par l’équipe de chercheurs du professeur Levy est donc un traitement très intéressant dans l’avenir de la médecine pour le traitement contre les cancers. Le vaccin a été mis au point avec des plantes de tabacs, faciles à cultiver.

Ce vaccin est une innovation dans le domaine car c’est la toute 1ère fois qu’un vaccin contre le cancer à base de plantes a été testé sur des humains, 16 pour être précis et tous les 16 atteints d’un lymphome, un cancer chronique incurable.
Après l’injection du vaccin, aucun des 16 patients n’a ressenti d’effets secondaires et plus de 70% ont développé une réponse immunitaire d’après le professeur Ronald Levy qui a publié une étude sur le sujet dans la revue américaine Proceedings of the national academy of sciences (PNAS).

A ce jour, le vaccin n’est pas encore véritablement au point car l’équipe de chercheurs n’a pas terminé toutes les études nécessaires. Il n'est pas encore certain que la réponse immunitaire soit suffisante pour guérir totalement les patients atteints de cancer, mais les espoirs sont grands sur ce point.

Il faut donc souhaiter que les recherches se poursuivent et aboutissent pour ainsi pouvoir prochainement soigner certains cancers à l’aide d’un vaccin à base de plantes qui aura un coût modéré mais surtout aucun effet secondaire pour les patients atteints d’un cancer déjà difficile à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Lun 21 Juil 2008 - 19:59

Des chercheurs américains ont mis au point un vaccin à base de plantes capable de stimuler une réponse immunitaire dans certains cas de cancers, a indiqué à l'AFP le professeur Ronald Levy commentant une étude parue lundi.

Bien que les chercheurs n'aient pas encore déterminé si cette réponse immunitaire était suffisante pour guérir totalement les patients atteints de cancer, ils ont l'espoir qu'un jour cette technique puisse conduire à guérir certains cancers particulièrement graves.

Ce vaccin «serait un moyen de traiter le cancer sans effets secondaires», a expliqué dans un entretien téléphonique le professeur Ronald Levy de l'Université de Stanford, principal auteur de l'étude parue dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

«L'idée est de mobiliser le système immunitaire pour lutter contre le cancer», a-t-il précisé, en se disant optimiste quant à l'obtention de résultats positifs lors des prochains essais cliniques.

«Nous savons que si le système immunitaire s'emballe, il peut attaquer et tuer le cancer», a-t-il assuré, en indiquant que le vaccin avait été mis au point avec des plants de tabacs.

L'équipe du professeur Levy a testé le vaccin sur 16 patients atteints d'un lymphome, un cancer chronique incurable. Aucun des patients n'a ressenti d'effets secondaires et plus de 70% ont développé une réponse immunitaire.

C'est la première fois qu'un vaccin contre le cancer élaboré à base de plantes a été testé sur des humains. Un des intérêts de ce vaccin est qu'il peut être mis au point rapidement et à un coût modéré.

«Cultiver des cellules humaines pour produire des protéines est très coûteux et le processus est long et compliqué. Mais cultiver ces plantes n'est pas très onéreux... et nous savons comment faire pousser les plants de tabac très bien», a-t-il ajouté.

....




Des chercheurs américains ont développé un vaccin expérimental contre le cancer en utilisant des plantes comme "usines" pour la fabrication d'anticorps. Ronald Levy de l’Université de Stanford et ses collègues ont utilisé des plants de tabac pour produire des anticorps contre le lymphome (cancer du système lymphatique).

Une fois les cellules cancéreuses d'une personne isolées en laboratoire, le gène responsable de produire des anticorps est extrait et ajouté à un virus du tabac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frederic



Nombre de messages : 1088
Localisation : Canada/Mascouche
Date d'inscription : 08/04/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Sam 15 Juil 2006 - 21:16

Je savais bien qu'il y avait du bon dans la cigarette. bec!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousensemble.qc.ca
Marie



Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Picardie France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Sam 15 Juil 2006 - 17:45

du plant de tabac,,,,ben ça alors!!!! bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Sam 15 Juil 2006 - 17:07

Hilary Koprowski, un virologiste a rapporté le mois passé comment lui et des collègues ont utilisés des plants de tabac pour obtenir des anticorps monoclonaux pour combattre le cancer. Ces anticorps reconnaissent et pourchassent les cellules cancéreuses du ou du . Ce travail représente un autre pas en avant vers le but qu'il a poursuivi pendant une décade.

Pendant que les usages thérapeuthiques croissent à un taux rapide, la production peine à suivre le pas. Le docteur Koprowski dit que ces anticorps sont moins chers, plus sécuritaires et plus faciles d'utilisation que les autres habituellement utiliséé dans les expérience sur les animaux et dans les laboratoires.

Dans de récents résultats, le docteur Koprowski et son équipe ont inséré dans des plants de tabac un adn codant pour des anticorps contre l'antigène Lewis Y qui est trouvé dans le cancer du sein et le cancer colorectal. Les plants se sont transformés en usines à anticorps. Comme dans les études préliminaires, les anticorps ont été capable de tuer les cellules cancéreuses dans les éprouvettes et les tumeurs chez les souris. Pas seulement ça, ces anticorps travaillent aussi bien que ceus produits par les moyens ordinaires. Les deux types d'anticorps suppriment les tumeurs chez les souris jusqu'à 28 jours.

Dans un travail particulier, les chercheurs ont aussi démontrés que les anticorps attaché au récepteur de facteur Fc, un développement crucial dans l'immunothérapie. Appelé "effector cells" les macrophages tumeurs de cellules cancéreuses sont reconnus par les anticorps par leur récepteurs Fc.
"Cette technologie a tout le potentiel du monde" dit le Docteur Koprowski ajoutant que des essais cliniques doivent débuter incluant ces anticorps provenant de plants de tabac. "C'est le futur et dans les 5 ou 10 cela pourrait être le moyen principal de faire des anticorps thérapeuthiques.


Dernière édition par le Sam 15 Juil 2006 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Jeu 5 Mai 2005 - 6:35

Du tabac contre le cancer

NOUVELOBS.COM | 04.05.05 | 16:53



Les scientifiques du Jefferson Medical College se servent effectivement de plants de tabac pour produire des anti-corps monoclonaux pouvant repérer et détruire des cellules cancéreuses. Cette méthode en devenir permettrait d’obtenir des anticorps antitumoraux à moindre coût avec la possibilité d’une application sur l’homme, un jour prochain.
Les anti-corps sont des protéines, des gamma-globulines, fabriquées par le système immunitaire. Elles ont la propriété de reconnaître et de se lier spécifiquement à une structure chimique complémentaire appelé antigène. Les cellules tumorales possèdent des antigènes à leur surface et il est possible de fabriquer des anticorps spécifiques dirigées contre celles-ci. Mais la méthode employée jusqu’à présent était longue et coûteuse. L’alternative offerte par le tabac est donc précieuse.

Pour l’instant ; les chercheurs ont fait fabriquer par le plant des anticorps dirigés contre des cellules présentes dans le cancer colorectal chez l’homme. Afin de tester l’efficacité des anticorps ainsi obtenus, ils ont greffé des tumeurs sur des souris puis leur ont injecté les globulines. Les premiers résultats montrent que le développement de la tumeur a été inhibé de la même façon qu’avec des anticorps fabriqués par les rongeurs.
Le prochain stade sera l’expérimentation humaine, un essai de phas 1 est prévu dans les prochains mois.

Joël IGNASSE
04/05/05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nevermind



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Sam 2 Avr 2005 - 8:34

Bonjour Denis,

Je pense que des anticorps monoclonaux vont tomber du ciel, ainsi que des avancees en therapie genique, au fur et a mesure qu'on devient meilleur pour sequencer les genes.

Apres que The Human Genome Project ai donne une idee du genome de base, NHI a pour projet de faire la meme chose avec les genomes de personnes atteintes de cancers. Maintenant qu'ils ont une reference, ils peuvent voir les genes ou il y a des mutations qui ont favorise l'apparition de tumeurs.

Comme tu dis, les anticorps monoclonaux sont peu toxiques. Ca s'explique facilement parce qu'ils sont extremement specialises pour aller attaquer une seule cible. Ils sont comme une cle dans une serrure.

De l'espoir donc.

Nev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Mer 30 Mar 2005 - 14:20

L'Herceptine est une anticorps monoclonal expérimenté contre le cancer du sein

Citation :
le Dr Slamon a découvert en 1986 une erreur génétique présente chez environ 30 % des femmes atteintes de cancers du sein.
Lorsqu'il est présent en surnombre, ce gène, le HER-2/neu, provoque la surproduction d'une protéine qui se traduit par une multiplication incontrôlée des cellules déclenchant le cancer.
Esculape : Pas encore d'information précise mais cette protéine serait donc soit un messager déclanchant la multiplication cellulaire ( comme dans la cicatrisation) soit un inhibiteur du phénomène d'apoptose

Après divers essais infructueux, le Dr Slamon a constaté qu'un anticorps fabriqué par la société Genentech s'attaquait avec succès à cette protéine et provoquait la mort des cellules cancéreuses.
L'herceptine est le premier traitement du cancer qui vise une altération génetique spécifique et soit donc capable de tuer les cellules malignes en épargnant les cellules saines", a précisé le Dr Dennis Slamon, responsable des travaux sur cet anticorps.

Testé sur près de 500 femmes et comparé au traitement chimiothérapique standard, l'anticorps a permis d'obtenir une réduction de plus de 50 % de la tumeur, contre seulement 43 % avec le traitement classique.
Combiné avec ce traitement chimiothérapique, l'herceptine s'est montré encore plus efficace.
Et les résultats obtenus face au taxol, un des meilleurs agents anti-cancéreux disponibles, ont été encore plus impressionnants : alors que seulement 16 % des malades voyaient leur tumeur réduire sous l'effet du taxol seul, elles ont été 42 % à réagir à la combinaison des deux traitements, soit une amélioration de 160 %.
Selon le Dr Slamon, l'herceptine présente en outre l'avantage de ne provoquer ni chute des cheveux, ni effondrement des globules sanguins. "Il peut parfois entraîner des troubles cardiaques mais ceux-ci peuvent être corrigés et le patient peut poursuivre son traitement", a-t-il indiqué.
L'hercpetine pourrait aussi être efficace contre certains cancers de l'utérus, puique 20 % des femmes souffrant de ce cancer présentent la même anomalie génétique", a indiqué le Dr Slamon.

Cette approche moléculaire ouvre une voie nouvelle pour le traitement des cancers.

source


Dernière édition par le Sam 2 Avr 2005 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Mer 30 Mar 2005 - 14:14

L'utilisation des anticorps monoclonaux dans le traitement des lymphomes est relativement nouvelle et sa place est en cours de définition.

Un anticorps est une molécule naturelle qui reconnaît spécifiquement une autre molécule, l'antigène. Notre système immunitaire produit des anticorps dirigés contre les bactéries et les virus. On sait depuis longtemps que les cellules de certains cancers portent des antigènes mais les malades ne produisent pas d'anticorps efficaces contre ceux-ci.

Depuis quelques années on sait produire industriellement des anticorps très purs : les anticorps monoclonaux. Dans le cadre des lymphomes, le premier à avoir été utilisé est le Rituximab, anticorps monoclonal qui reconnaît les cellules de 80 % des lymphomes. L'efficacité de cet anticorps est en cours d'étude mais son association à la chimiothérapie permet dans certains cas d'en améliorer les résultats.

La toxicité de cet anticorps est faible. Les premières injections sont souvent marquées par de la fièvre mais aussi parfois des nausées, de la fatigue ou des maux de tête. Des effets plus sérieux de type allergique sont rares mais ils justifient une perfusion particulièrement lente de l'anticorps au début et une surveillance lors des premières injections. Un traitement comporte 4 à 8 injections avec un intervalle d'une semaine à un mois entre chaque injection. Sauf avis contraire les injections peuvent se faire en hôpital de jour. Il s'agit d'un traitement coûteux, chaque injection revenant à environ 12.000 francs.

source


Dernière édition par Denis le Ven 10 Juin 2016 - 21:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.   Aujourd'hui à 13:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Virus du tabac pour livrer le phenanthriplatin contre divers cancers.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des invocations à lire pour se protéger contre tout mal
» Rassemblement CONTRE la "Marche pour la vie"
» Pour se protéger contre les pirates informatique
» Qui est déjà allé en justice pour se défendre contre des parents d'élèves ?
» prieres contre l alcool

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: