AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La part du miracle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16506
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Sam 6 Jan 2007 - 21:43

• Survivre au cancer : Hélène Thibault, une miraculée
Frédéric Loiselle
INVITÉE: Hélène Thibeault



À l’âge de 7 ans (1982) Hélène Thibault reçoit un diagnostic accablant: elle est atteinte du cancer de la thyroïde avec métastases pulmonaires, un cancer très rare chez les adultes et inconnu chez les enfants, dont le taux de guérison était de 0%.

Comment ça s’est déclaré à l’époque?
J’avais un problème avec mes oreilles. Je n’entendais pas bien. On a consulté en ORL, on devait m’installer des tubes dans les oreilles. Avant l’opération, il fallait faire des radiographies. C’est en faisant des radios qu’on a découvert des métastases aux poumons. Mon cancer était déjà rendu dans mes poumons, alors ça devait faire un bon bout de temps que je l’avais, sans même le savoir. Ça été une chance parce que je ne ressentais aucune douleur.

Des traitements très particuliers pendant 6 ans

• c’étaient des traitements très particuliers: je recevais des doses de radio-activité (ce qu’on met dans les bombes), d’ailleurs, à l’hôpital, on m’appelait «la bombe»
• pendant mes traitements, je devais être enfermée dans une pièce et tout ce qui entrait ne pouvait plus sortir
• ça durait une semaine et c’était ce qui était le plus difficile: l’enfermement, l’isolement, la solitude
• je ne me sentais pas malade, je ne perdais pas mes cheveux, je n’avais aucune douleur, dans ma tête d’enfant, je n’étais pas malade, il fallait que j’attende deux semaines après ma sortie pour récupérer mon toutou préféré, le temps que la radioactivité s’en aille, c’était juste un mauvais moment à passer
• jusqu’au dernier traitement, il n’y avait pas beaucoup d’amélioration


Une guérison miracle?

• lors du dernier traitement, les médecins avaient bien averti mes parents que c’était le traitement final, que mes organes vitaux ne survivraient pas à une autre dose de radio-activité
• quand je suis sortie… j’étais guérie, j’avais 13 ans et le cancer n’était plus là
• les médecins vous diront qu’ils ont trouvé la bonne combinaison de traitements pour vaincre le cancer, mes parents vous diront que c’est un miracle, que c’est la prière qui m’a sauvée, parce qu’ils se sont mis à prier sans arrêt, dès le début … mais, on ne le saura jamais!
• on m’avait dit que je ne pourrais pas faire de sport, ni avoir d’enfants
• aujourd’hui, j’ai 30 ans, je suis très sportive et j’ai deux beaux enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16506
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Sam 2 Sep 2006 - 8:03

Une Britannique arrive à New York après 6000 km de course à vélo
NEW YORK - Une Britannique de 42 ans, malade du cancer qui n'avait plus que quelques mois à vivre, il y a six ans, selon ses médecins, a gagné son pari contre la maladie vendredi. Elle a achevé à New York un périple de 6000 km à vélo à travers les Etats-Unis.

Jane Tomlinson, originaire de Leeds en Angleterre, a passé le pont de Brooklyn (est des Etats-Unis), entrant dans Battery Park à New York, où elle a été accueillie par sa famille et ses amis après neuf semaines de course. Elle était partie de San Francisco pour amasser des fonds en faveur de la lutte contre le cancer.

"C'est un immense soulagement. Je n'étais pas sûre d'y arriver", a déclaré Jane Tomlinson, qui a déjà participé à d'autres défis sportifs pour la même cause, dont trois triathlons, parmi lesquels l'Iron Man de Panama City Beach, en Floride (sud-est), et deux marathons, à Londres et New York.

Pour Jane Tomlinson, mère de trois enfants, c'est sa famille - et tout spécialement son fils de 9 ans, Steven - qui l'a aidée à rester concentrée sur ce défi, qu'elle s'est lancé quelques semaines après avoir suivi un traitement de chimiothérapie.

Radiologue de profession, Jane avait pour la première fois été diagnostiquée avec un cancer du sein alors qu'elle avait 26 ans, en 1990. Mais la maladie, apparemment vaincue, était réapparue dix ans plus tard, touchant les poumons et les os. Refusant de céder à la fatalité, Jane Tomlinson s'était alors mise à s'entraîner et à courir.

(ats / 01 septembre 2006 23:32)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Lun 24 Juil 2006 - 6:50

@#@ Très belle histoire @#@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
mamymarie

avatar

Nombre de messages : 291
Age : 68
Localisation : france/ bouesse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Jeu 20 Juil 2006 - 0:21

Trés belle histoire. Longue vie à ce petit garçon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grâce

avatar

Nombre de messages : 623
Localisation : France
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Ven 14 Juil 2006 - 17:29

Il est des choses qui ne peuvent s'expliquer Denis. Et comme cela touche un enfant dès la naissance, c'est encore beaucoup plus merveilleux de savoir qu'il est guéri et donc que le cancer a disparu comme par miracle. Quelle joie pour sa maman, c'est comme une "récompense" cette guérison parce qu'elle et son mari ont pris la décision de le garder et de lui sauver la vie en somme. Magnifique histoire remplie d'amour. coeur

Grâce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16506
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Sam 8 Juil 2006 - 14:45



Quand Denise Ashford était enceinte de 14 semaines, un scan a révélé des signes de tumeur dans son enfant à naître. Son enfant avait le cancer. La jeune mère qui avait 19 ans à l'époque s'est fait conseillé d'avorter. Le cancer de son bébé était un neuroblastome, un cancer qui se forme dans les tissus nerveux de la glande adrenal, le cou, la poitrine ou la moelle épinière. Elle et son mari ont refusé de considérer l'avortement. Ils ont dit vouloir s'accrocher au miracle.
Chaque semaine, les tests furent fait pour surveiller la tumeur du bébé à naitre. En dedans de quelques semaines, la tumeur a commencé à régresser.
"Les docteurs disaient que ça se produisait quelque fois chez des enfants de cet âge. Mais dans le prochain mois, des nouvelles sont apparues qui ont été encore plus surprenantes, la tumeur avait complètement disparue.
Le petit Kiah Thomas pesait 6 livres et 1 once lorsqu'il est venu au monde et il a célébré son 5 anniversaire récemment et il est tout à fait en santé. Les docteurs disaient à sa naissance que c'était extrèmement ratre qu'on détecte un cancer chez un enfant à naitre et que ce cancer disparaisse en plus mais c'est ce qui est arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Lun 10 Avr 2006 - 12:42

Moi c'est le genre d'histoire qui me donne des frissons et une petite larme à l'oeil. "J'aime" croire à ce genre d'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16506
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Dim 26 Mar 2006 - 13:33

La foi qui déplace le cancer

Philippe Mercure

La Presse


«Alors c'est vous, la miraculée?» Soeur Jacqueline Léonard pousse un soupir qui se transforme vite en grand rire lumineux. «Ah! Je n'aime pas ça quand on me présente comme ça!» À 74 ans, la religieuse est en parfaite santé. Un miracle, littéralement, aux yeux de Joseph Ayoub, l'oncologue qui l'a reçue dans son bureau, il y a de cela 25 ans.

«En tant que médecin et homme de science, je dois vous dire que c'est extrêmement rare ce qui est arrivé. La médecine a certainement aidé. Mais peut-être qu'il y a eu un petit coup de pouce du Seigneur. J'essaie d'être objectif. Mais il s'avère que j'ai, moi aussi, la foi», confie-t-il.

Jacqueline Léonard a 47 ans lorsque elle découvre une bosse sur son sein. Un cancer, qui se jette ensuite sur son foie. S'ensuivent de longues années de chimiothérapie, extrêmement éprouvantes pour la religieuse. «J'étais tellement, tellement fatiguée, se souvient-elle. Le Dr Ayoub venait me voir et me disait: soeur Jacqueline, je suis tellement content. Il était encouragé par les résultats. Mais moi, il y a des fois où je voulais lui dire: oui, mais moi, je ne suis pas contente!» raconte-t-elle aujourd'hui en riant.







«Après sa chimiothérapie, on a vu une diminution des tumeurs, explique le Dr Ayoub. Puis elles ont disparu. Quand on arrive à quelque chose de pareil avec un cas aussi sérieux, c'est déjà tout un accomplissement. Mais le risque de rechute demeure important. Je lui disais: le temps est votre meilleur ami, soeur Jacqueline. Plus les années passent, meilleures sont vos chances.»

Vingt-cinq ans plus tard, le cancer n'est toujours pas réapparu. «Des cas aussi uniques, je peux les compter sur mes 10 doigts, affirme l'oncologue. Et je n'ai pas comptabilisé le nombre de milliers de malades que j'ai vus en 30 ans.»

Mais ne comptez pas sur soeur Léonard pour crier au miracle. «Elle a une foi simple et profonde et n'en fait pas étalage», avait averti le Dr Ayoub. Elle raconte bien, du bout des lèvres, la fois où une soeur l'a convoquée pour une réunion de prières destinées à la guérir. «Au bout de cinq minutes, la religieuse avait arrêté et dit: c'est clair que Jacqueline va guérir. Mais elle va devoir être patiente, car ça va se faire à travers une longue thérapie», raconte soeur Léonard.

«J'y ai cru, avoue-t-elle. Il y a eu des moments où c'était bien difficile à croire. Mais je m'y suis accrochée.» Aujourd'hui, lorsque cette soeur des Filles de la sagesse parle de sa foi, elle parle aussi de persévérance dans le traitement. Et peut-être s'agit-il, au fond, de la même chose.

pris sur cyberpresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: La part du miracle.   Sam 25 Mar 2006 - 5:18

Mon anglais n'est pas assez bon pour ça. Va falloir que tu t'y colle Denis bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16506
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La part du miracle.   Lun 13 Mar 2006 - 10:31

Voici un site qui se propose de recenser les rémissions, régressions et les histoires qui tiennent du miracle dans le domaine du cancer. Je mets le lien peut-être que je vais aller piger là-dedans quelques histoires pour les traduire pour le site "espoirs". Si quelqu'un veut s'en charger à ma place comme toujours je vous assure que je ne serai pas fâché.;-)

Régis

Citation :
The spontaneous remission, regression and miracle stories of cancer patients defying the greatest of odds or having cancer suddenly disappear have always been told, as anecdotal evidence of mysteries we do not fully understand or have seriously studied. The Institute of Noetic Sciences decided to compile the largest database of medically reported cases of spontaneous remission in the world by reviewing over 3,500 references, from more than 800 journals in 20 languages, as a step towards expanding our knowledge and understanding of a real phenomenon that occurs, and yet, no one can explain.

Spontaneous Remission - An Annotated Bibliography is divided into three sections: "Part One: Remission of Cancer" (chapters 1-10), "Part Two: Remission of Diseases Other Than Cancer" (chapters 11-19), and "Part Three," which contains four appendices and an addendum. Each section contains annotated bibliographic citations, including summaries and in some cases complete text of case reports, and supplemental references. All the documents in the bibliography are available in PDF format.

The Institute of Noetic Science has a section of information that explains spontaneous remission, the difference between remission and regression, the frequency of spontaneous remission, what types of cancer does spontaneous remission occur, what are the causes of spontaneous remission and what are some of the characteristics associated with remission and survival that cancer survivors are reporting? Fascinating stuff.




http://www.noetic.org/research/sr/r_biblio.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La part du miracle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La part du miracle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La part du miracle.
» le chant du départ
» Petit exercice pour un départ professionnel
» oublis de ma part. Comment faites-vous pour ne pas oublier
» Une part de stress qui ne me quitte pas, la gastro ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Témoignages-
Sauter vers: