AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des virus causent certains cancers de la peau ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des virus causent certains cancers de la peau ?   Lun 30 Mai 2016 - 11:01

A benign virus normally found in the skin can lead to a type of rare, lethal skin cancer. Specifically, infection by the Merkel cell polyomavirus can lead to Merkel cell carcinoma in immune-compromised individuals. Researchers have now identified a type of skin cell as the target of the virus in humans. This study, from the Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania, establishes a new way to investigate this type of oncogenic viral infection and identifies a potential therapeutic agent against Merkel cell polyomavirus infection.

Merkel cell carcinoma, which metastasizes rapidly, is one of the most aggressive skin cancers, with a mortality rate of 33 percent, exceeding that of melanoma, and a 45 percent five-year survival rate. Given these dire statistics, researchers are keen to find better treatments.

Senior author Jianxin You, PhD, an associate professor of Microbiology, published her results this month in Cell Host & Microbe. "We established a cell culture model for Merkel cell polyomavirus infection, which will help us find how this DNA virus causes cancer," You said.

Using this model, the team discovered that the activation of special enzymes called matrix metalloproteinases by a cellular signaling pathway involving the WNT and b-catenin proteins stimulate Merkel cell polyomavirus infection. "This suggests that Merkel cell carcinoma risk factors such as ultraviolet radiation and aging, which are known to stimulate the expression of these metalloproteinase enzymes, may promote viral infection and thus drive the development of cancer."

These enzymes work in wound healing to re-engineer the skin as it heals. For example, if the skin is harmed by excessive sunlight, this stimulates the WNT/β-catenin signaling pathway, which in turn activates the metalloproteinase enzymes to be made. In the wound-healing process, these enzymes "chew up" the extracellular matrix of affected cells. This could allow viruses to enter the cells of the dermis skin layer, surmise the researchers.

The Merkel cell polyomavirus is an abundant virus frequently found on healthy human skin. Excessive exposure to sunlight and ultraviolet radiation, immune suppression, and advanced age are the most important risk factors for Merkel cell carcinoma. Although the exact function of Merkel cells, found in the lower part of the skin epidermis, is unknown, they are thought to be nerve-associated cells involved in light touch sensation

This study also found that the FDA-approved drug trametinib for melanoma and other cancers blocks viral infection by stopping Merkel cell polyomavirus transcription and replication. Low doses of trametinib wiped out viral infection in the cell culture model developed by first author Wei Liu, PhD, a senior postdoctoral fellow in the You laboratory. In addition, normal control cells were not affected e trametinib, giving hope to the fact that this drug might be able to be used with little side effects for reducing the viral load in immunocompromised patients and the goal of preventing the development of Merkel cell carcinoma.

"Building on this novel cell culture model for Merkel cell polyomavirus infection, we would like to establish an animal model to elucidate the mechanisms by which Merkel cell polyomavirus infection leads to the highly aggressive Merkel cell carcinoma," Liu said.

This work built on the system for production of both Merkel cell polyomavirus pseudovirus and recombinant virions established in the laboratory of Christopher B. Buck, PhD at the National Cancer Institute.

---

Un virus bénin trouvé normalement dans la peau peut conduire à un type de cancer de la peau mortelle rare. Plus précisément, l'infection par les polyomavirus à cellules de Merkel peut conduire à un carcinome à cellules de Merkel chez les individus immunodéprimés. Des chercheurs ont identifié un certain type de cellules de la peau comme la cible du virus chez les humains. Cette étude, de l'École Perelman de médecine de l'Université de Pennsylvanie, établit une nouvelle façon d'enquêter sur ce type d'infection virale oncogénique et identifie un agent thérapeutique potentiel contre l'infection Merkel  à polyomavirus cellulaire.

Le carcinome de Merkel, qui se métastase rapidement, est l'un des cancers les plus agressifs pour la peau, avec un taux de mortalité de 33 pour cent supérieure à celle du mélanome, et un taux de survie à cinq ans de 45 pour cent. Compte tenu de ces statistiques alarmantes, les chercheurs sont désireux de trouver de meilleurs traitements.

L'auteur senior Jianxin Vous, PhD, professeur agrégé de microbiologie, a publié ses résultats ce mois-ci dans la cellule Host & Microbe. "Nous avons établi un modèle de culture cellulaire pour l'infection à polyomavirus à cellules de Merkel, qui nous aidera à trouver comment ce virus de l'ADN provoque le cancer".

En utilisant ce modèle, l'équipe a découvert que l'activation des enzymes spéciales appelées métalloprotéinases de la matrice par une voie de signalisation cellulaire impliquant des protéines Wnt et b-caténine stimule l'infection par le polyomavirus. "Ceci suggère que des facteurs de risque de carcinome Merkel telles que les rayonnements ultraviolets et au vieillissement, qui sont connus pour stimuler l'expression de ces enzymes métalloprotéinases, peuvent favoriser l'infection virale et ainsi entraîner le développement du cancer."

Ces enzymes fonctionnent dans la guérison de la cicatrisation pour restructurer la peau. Par exemple, si la peau est lésée par la lumière solaire excessive, ce qui stimule la voie de signalisation Wnt / β-caténine, qui à son tour active les enzymes métalloprotéinases à effectuer. Dans le processus de cicatrisation, ces enzymes "mâchent" la matrice extracellulaire des cellules affectées. Cela pourrait permettre à des virus de pénétrer dans les cellules de la couche de derme de la peau, conjecturent les chercheurs.

La cellule polyomavirus Merkel est un virus abondant trouve fréquemment sur la peau humaine saine. Une exposition excessive au soleil et aux rayons ultraviolets, la suppression immunitaire, et l'âge avancé sont des facteurs de risque les plus importants pour le carcinome à cellules de Merkel. Bien que la fonction exacte des cellules de Merkel, trouvée dans la partie inférieure de l'épiderme de la peau, est inconnue, ils sont considérés comme les cellules nerveuses associées impliquées dans la sensation de toucher léger

Cette étude a également révélé que le trametinib parmi les  médicaments approuvés par la FDA pour le mélanome et d'autres également bloque l'infection  virale par l'arrêt du polymavirusvirus Merkel et de la transcription et la réplication. De faibles doses de trametinib anéantissent l'infection virale dans le modèle de culture cellulaire développé par le premier auteur Wei Liu, PhD, un stagiaire postdoctoral dans le laboratoire principal Vous. En outre, les cellules normales de contrôle ne sont pas affectés par le trametinib, ce qui donne l'espoir au fait que ce médicament pourrait être capable d'être utilisé avec peu d'effets secondaires pour réduire la charge virale chez les patients immunodéprimés et dans le but d'empêcher le développement d'un carcinome à cellules de Merkel.

"En construisant sur ce nouveau modèle de culture cellulaire pour l'infection à polyomavirus à cellules de Merkel, nous aimerions mettre en place un modèle animal pour élucider les mécanismes par lesquels l'infection Merkel cellule polyomavirus mène à la carcinome de Merkel très agressive", a déclaré Liu.

Ce travail repose sur le système de production des polyomavirus Merkel et des cellules de pseudovirus et de virions recombinants établis dans le laboratoire de Christopher B. Buck, PhD à l'Institut national du cancer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des virus causent certains cancers de la peau ?   Ven 21 Fév 2014 - 18:40

Les papillomavirus ( liés au cancer du col utérin quand ils infectent la muqueuse dans le tractus génital féminin ) peuvent également infecter la peau normale, où ils provoquent des verrues et peut-être le cancer cutané non mélanome, le plus souvent chez les patients transplantés d'organes immunodéprimés. Un article publié le 20 Février dans la revue PLoS Pathogens suggère que la vaccination pourrait prévenir les tumeurs de la peau bénines et malines associés au virus.

Les greffés doivent prendre des médicaments immunosuppresseurs pour le reste de leur vie pour prévenir le rejet de l'organe transplanté. Parmi les effets secondaires de ces médicaments, des excroissances généralisées et anormales de la peau ont une grande incidence sur la qualité de vie des patients. Ceux-ci peuvent également évoluer en cancer de la peau, pour lequel les patients transplantés ont un risque plus élevé de 250 fois. Sabrina Vinzon et Frank Rosl , du Centre de recherche allemand sur le cancer à Heidelberg , et ses collègues ont cherché à déterminer si la vaccination contre le papillomavirus au moment de la transplantation pourrait prévenir les lésions cutanées observées chez les patients .

Ils ont utilisé une espèce de rongeurs (la souris de mamelles ) comme un modèle pré-clinique unique dans lequel les papillomavirus de la peau sont présents et généralement transmis à leurs rejetons. Cela imite la situation chez l'homme - la plupart d'entre nous sommes infectés par le virus du papillome de la peau comme enfants et porteurs du virus dans les cellules de la peau pour le reste de nos vies. Cependant, ces animaux sont plus sensibles au virus que l'homme avec un système immunitaire intact: la plupart d'entre eux développent spontanément des tumeurs bénignes de la peau, ainsi que d'autres plus malignes.

Les scientifiques ont fait un vaccin contre le virus du papillome de la peau des rongeurs qui a été calqué sur le vaccin contre le VPH qui est performant et largement approuvé contre les papillomavirus humains qui protège contre le cancer du col utérin et des verrues génitales. Quand ils ont été testés leurs animaux avec ce vaccin, ils ont trouvé que la vaccination a complètement empêché l'apparition de tumeurs bénignes et malignes cutanées.

La vaccination n'élimine pas le virus , mais le nombre de virus dans les cellules de la peau est beaucoup plus faible chez les animaux vaccinés, de sorte que le vaccin réussit à éduquer et stimuler le système immunitaire d'une manière qui peut mettre le virus en échec . Surtout, il peut le faire, même chez les souris traitées avec des médicaments immunosuppresseurs .

Étant donné que le vaccin fonctionne même lorsqu'il est administré à des animaux déjà infectés , et dure assez longtemps pour supprimer le virus, même quand ils sont traités avec des médicaments immunosuppresseurs - conditions qui sont similaires à des patients immunodéprimés infectés par le papillomavirus, les scientifiques concluent que «ces résultats fournissent la base pour le développement clinique de stratégies de vaccination efficace contre les infections cutanées au HPV et les tumeurs induites par le VPH , en particulier chez les patients en attente de transplantation d'organes. "

traduit de l'anglais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des virus causent certains cancers de la peau ?   Lun 28 Mar 2011 - 16:44

(Mar. 27, 2011) — Alpha viruses, such as Sindbis virus, carry their genetic information on a single strand of RNA. On infection they use a protein, replicase, to produce double stranded RNA (dsRNA) which is used as genetic material to make more viruses. However the body recognizes dsRNA as foreign, and infected cells initiate an immune response. New research published in BioMed Central's open access journal BMC Cancer demonstrates that an artificial plasmid coding for the replicase genes of Sindbis virus causes regression and destruction of lung cancer, or melanoma, cells in mice.

Les virus Alpha, tel que le virus Sindbis, transportent leur information génétique sur un seul brin d'arn. À l'infection ils utilisent la potéine replicase pour produire des doubles brins de ARN qui sont utilisés comme du matériel génétique pour faire plus de virus. toutefois le corps le reconnait comme un étranger et les cellules infectées initie une réponse immunitaire. De nouvelles recherche plubliées démontre qu'un plasmide (1) artificiel codant pour le gène replicase du virus Sindbis cause la régression et ;a destruction des cellules du cancer du du mélanome chez la souris.


1) Un plasmide désigne en microbiologie ou en biologie moléculaire une molécule d'ADN surnuméraire distincte de l'ADN chromosomique, capable de réplication autonome et non essentielle à la survie de cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Des virus causent certains cancers de la peau ?   Jeu 16 Mar 2006 - 9:19



Des chercheurs ont découvert que le même papillomavirus (HPV) qui est lié au cancer du col de l'utérus peut aussi être lié au cancer de la peau.

Même si l'exposition au soleil et la sensibilité intrinsèque de la peau restent les facteurs majeurs, les données supportent une interprétation du rôle du HPV dans le cas du cancer de la peau.


Dernière édition par Denis le Lun 30 Mai 2016 - 11:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des virus causent certains cancers de la peau ?   Aujourd'hui à 22:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Des virus causent certains cancers de la peau ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Puce ADN qui détecte certains virus
» Certains virus ne font qu'effacer la partition
» probleme de peau....
» les derniers virus en circulation
» Peau d'ours à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: