AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des vaccins anti-cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Lun 6 Juin 2016 - 8:51

Un vaccin capable de soigner tous types de cancers ? C’est le rêve des patients atteints de cette maladie qui tue encore chaque année huit millions de personnes à travers le monde. Et l’ambition de l’entreprise allemande BioNTech, qui a publié le 2 juin dans la revue Nature des résultats prometteurs.

Avec son partenaire universitaire Tron, BioNTech a planché durant quatre ans sur une nouvelle technologie. Objectif, réveiller le système immunitaire du malade afin de l’aider à reconnaître et contrer ses cellules cancéreuses, un concept appelé "immuno-thérapie". Leur innovation consiste à encapsuler des bribes génétiques de cellules cancéreuses au sein de nanoparticules de graisse, qu’ils introduisent dans le système sanguin du malade par voie intraveineuse.

Encore loin d'une potentielle commercialisation

Une technologie expérimentée sur des souris et trois patients, avec des réponses immunitaires similaires et positives, estiment-ils. Mais impossible encore de savoir si les cancers ont réellement disparu. Et le nombre d’humains testés est très limité…

A l’Asco, le congrès mondial de la recherche contre le cancer, qui a ouvert ses portes le 3 juin à Chicago, les experts internationaux interrogés par L’Usine Nouvelle se sont tous montrés intéressés… mais sceptiques. Car on est encore loin d’une potentielle commercialisation. "D’une manière générale, il faut se méfier des résultats précliniques en cancérologie: la transposition en résultats cliniques est très aléatoire, car ce que vous parvenez à démontrer chez l’animal ne se reproduit pas en claquant des doigts chez l’être humain", rappelle Jérôme Garnier, le directeur médical France de la biotech américaine Celgene.

Une "plate-forme universelle" qui fait débat

De nouvelles études sur l’homme doivent encore être menées dans différents types de cancers, nous confie l’équipe de BioNTech. Ce premier essai, auprès de patients atteints de mélanome malin, portait principalement sur les effets secondaires et la tolérance du produit. Mais BioNTech estime disposer d’une "plate-forme universelle pour l’immuno-thérapie du cancer", et d’une technologie facile à produire et à administrer aux patients.

Or, beaucoup ne voient pas encore comment son vaccin pourrait être applicable à tous types de cancers. Avec un vaccin, comment attaquer les cancers métastatiques, se demande William Pao, un des patrons de la recherche en oncologie du laboratoire pharmaceutique Roche, le numéro un mondial des traitements contre le cancer.

Beaucoup de R&D, mais encore aucun vaccin thérapeutique sur le marché

A l’heure actuelle, aucun vaccin thérapeutique dans le cancer n’a été mis sur le marché, sauf un produit controversé ciblant la prostate aux Etats-Unis, rappelle Olivier Mir, de l’Institut Gustave Roussy, le premier centre européen de recherche contre le cancer. Beaucoup de projets ont été abandonnés en cours de route, faute d’avoir su démontrer une efficacité convaincante et reproductible. Sans compter les difficultés de production : la fabrication de la plupart de ces vaccins, réalisée à partir des cellules du patient, requière vingt-cinq étapes et huit à douze semaines ! Des produits personnalisés qui dépasseraient le "million de dollars par individu à traiter" estime Olivier Mir. Qui ne les imagine pas au point avant "dix ou quinze ans".

Pourtant, une douzaine de vaccins sont en phase ultime de développement dans le cancer, selon le cabinet Evaluate Pharma. Principalement par de petites biotechs plus aptes à prendre des risques, comme la française Ose Pharma. Cela reste "une aire de recherche controversée" reconnaît le cabinet. Qui souligne le contraste avec les avancées prometteuses, ces dernières années, des autres voies de l’immuno-thérapie : la classe de médicaments appelée « checkpoints inhibiteurs », la délicate thérapie cellulaire Car-T… Des voies sur lesquelles préfèrent miser les grands de la pharmacie, comme Celgene, Novartis ou Roche. Cela n’empêche pas ce dernier de croire aussi au potentiel d’un projet inédit : développer avec la branche santé du géant français du nucléaire Areva des traitements du cancer à partir d’un radioélément, le plomb 212 .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Ven 8 Mar 2013 - 8:26



Une autre percée médicale pourrait s'effectuer au Québec, cette fois concernant le traitement du cancer de la

Le Québec pourrait se positionner comme chef de file mondial en termes de découvertes et d'avancées médicales si l'on considère les dernières nouvelles, dont celle rapportée par Radio-Canada.

Cette dernière avance que la Société canadienne du cancer vient d'accorder un financement d'un million de dollars à une équipe de chercheurs québécois, menée par le Dr Fradet du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), afin de finaliser un projet qui pourrait s'avérer la solution de l'avenir dans le traitement du cancer de la vessie.

Il s'agit de travaux qui mèneraient à un vaccin contre la maladie, permettant non seulement le traitement, mais également l'élimination des risques de récidives.

Le cancer de la vessie est agressif, et les statistiques de récidives sont élevées. Toutefois, avec cette nouvelle percée, on peut se permettre d'être optimiste, croit l'équipe du CHUQ.

« On a démontré, dans nos modèles qui utilisent des tumeurs humaines dans des souris, qu'on pouvait augmenter si on veut le rejet de la tumeur et faire en sorte que le système immunitaire de l'individu soit capable de reconnaître à nouveau la récidive et rejeter les cellules tumorales », explique le Dr Fradet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Dim 29 Jan 2012 - 17:40

(Jan. 27, 2012) — Scientists in Trinity College Dublin, Ireland, have developed a new vaccine to treat cancer at the pre-clinical level. The research team led by Professor Kingston Mills, Professor of Experimental Immunology at Trinity College Dublin discovered a new approach for treating the disease based on manipulating the immune response to malignant tumours. The discovery has been patented and there are plans to develop the vaccine for clinical use for cancer patients.

Des scientifiques en Irlande ont développé un nouveau vaccin pour traiter le cancer. Le vaccin est basé sur une façon de manipuler la réponse immunitaire du corps à la tumeur maligne. Il y a des plans pour développer le vaccin en clinique.

The first cancer vaccine Sipuleucel-T (Provenge™) was licensed last year for use in prostate cancer patients unresponsive to hormone treatment. Unfortunately, this cell based vaccine only improves patient survival by an average of 4.1 months. Vaccines for infectious diseases are highly effective at generating immune responses that prevent infection with bacteria or viruses. The immune system can also protect us against tumours and in theory a vaccine approach should be effective against cancer. In practice this has proven very difficult because unlike infectious diseases, tumours are derived from normal human cells, and not made up of foreign substances or antigens capable of triggering an immune response. The tumours instead produce molecules that suppress the efficacy of the immune system. They generate regulatory cells that inhibit the immune response that could potentially clear the tumours.

Le premier vaccin contre le cancer (Provenge) a obtenu une licence voici un an pour le cancer de la prostate. Malheureusement, ce vaccin n'améliore la survie que de quelques mois (4,1). Les vaccins pour les maladies infectueuses sont plus efficaces et en plus préviennent les futurs infections. Le système immunitaire pourrait aussi nous protéger des tumeurs en théorie. En pratique, cela s'est révélé difficille parce que contrairement aux infections, les tumeurs sont dérivé de cellules humaines normales et non faites de substances étrangères ou d'antigènes capables d'initier une réponse . Les tumeurs au contraire produisent des molécules qui suppriment l'efficacité de la réponse du système immunitaire. Les tumeurs génèrent des cellules régulières qui inhibent le système immunitaire

Professor Mills' group has developed a novel vaccine and immunotherapeutic approach that can overcome these obstacles and has the potential to significantly improve on existing technologies.

Le groupe du professeur Mills a développé un nouveau vaccin et une approche immunothérapique qui peut vaincre ces obstacles et a le potentiel d'améliorer les technologies existantes.

The therapy is based on a combination of molecules that manipulates the immune response to curb the regulatory arm while enhancing the protective arm, allowing the induction of specialist white blood cell called killer T cells to target and eliminate the tumours. The new vaccine approach was found to be highly effective at pre-clinical stage in treating a range of cancers in murine models.

La thérapie est basée sur une combinaison de molécules qui manipules la réponse immunitaire pour affaiblir le coté régulier et relever le coté protection, permettant aux cellules blanches spécialisées, appelées cellules tueuses T de cibler et d'éliminer les tumeurs. Le nouveau vaccin a été trouvé hautement efficace dans une étape pré-clinique sur des souris.

The research was performed by a Senior Postdoctoral Fellow Dr Neil Marshall, at Trinity College Dublin, with the help of two PhD students, Anna-Maria Corcoran and Karen Galvin and was funded by a Science Foundation Ireland Principal Investigator award to Professor Mills. The discoveries have been patent protected and Professor Mills has plans to translate them to the clinic via a TCD Campus Company, TriMod Therapeutics that he co-founded with Dr Jeremy Skillington

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 25 Jan 2012 - 17:12




Ce serait une paix d'esprit incroyable parce que les cellules injectées ont une mémoire et le tout le système immunitaire garde cette mémoire des cellules cancéreuses comme étant dangeureuses.

Il parlent d'un essai clinique avec un petit nombre de patients qui va partir bientôt et de quelques années je crois si tout va bien pour se rendre au grand public.

Ça va dépendre des résutats du premier essai clinique, aux états-unis ils ont quelque chose qu'ils appellent fast track lorsque ça marche bien, ils le sortent plus rapidement.

Mais on va voir si ça passe dans nos émissions de nouvelles, si les journalistes spécialisés trouvent ça assez bien pour en parler sur radio-Canada ou France2, c'est un bon signe aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 25 Jan 2012 - 17:01

Et nous aurons accès dans combien d'années?

Quelle merveilleuse découverte incroyable... ok et encourageante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 25 Jan 2012 - 15:05

Officials from Roswell were on hand to highlight what the vaccine can do. They say the NY-ESO-1 dendritic cell vaccine has the
potential to "eradicate cancer cells and prevent disease relapse."

Le vaccin a le potentiel d'éradiquer le cancer et de prévenir les rechûtes.

The new NY-ESO-1 dendritic cell vaccine is expected to show great promise in patients with bladder, brain, breast, esophageal, gastrointestinal, hepatocellular, kidney, lung, melanoma, ovarian, prostate, sarcoma and uterine tumors.

Le nouveau vaccin NY-ESO-1 est très prometteur pour le cancer de la , du du , de l'oesophage du du du du de la de l' de la du sarcome et de l'utérus.

Not only will the vaccine be administered here in Buffalo, but it will also be manufactured here. Doctors say the development of the vaccine is very encouraging and it has minimal side effects.

The NY-ESO-1 vaccine, tailor-made for each patient, will be produced in RPCI's Therapeutic Cell Production Facility. Dr. Christopher Choi, director of the facility, says this is the first government-regulated study of its kind and it's the first time the vaccine will be tested in a hospital setting rather than in a medical lab. "We believe that our facility's custom-made barrier isolator, the unit in which the vaccines are manufactured, is the first of its kind," said Choi.

"This trial will be only the beginning of a very robust program of activity in the area of using the human immune system to fight cancer," said Kunle Odunsi, MD, PhD, director of RPCI's Center for Immunotherapy (CFI) and the study's principal investigator. "Our production process holds tremendous potential for applications related to stem-cell therapy and regenerative medicine."

Cet essai ne sera que le commencement d'un programme robuste dans le domaine du système immunitaire utilisé pour combattre le cancer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Dim 15 Mai 2011 - 17:21

Citation :
Tu dis qu'il annonce un vaccin contre les cancers d'ici peut, mais y a t'il eu un essai clinique de phase III (3) au Etats Unies ? Et pour quel type de cancers (en général ???)
J'avoue que je ne n'ai pas compris, enfin pas tout.

Je ne comprends pas tout non plus Achille et j'étais plutôt méfiant sur cette histoire de molécule de mollusque parce que leur site est fait comme une pub de ces produits qu'ils nous passent en boucle à la télé pour nous vendre des gadgets. Mais j'ai été voir et il y a ( ou entk il y eu...) des essais (probablement sur tous les cancers...) aux Étatsunis approuvés par le sérieux NCI (national cancer institut)...

Il pourrait s'agir simplement d'une molécule de graisse (glyco...quelque chose) utilisé pour transporter une autre molécule et que cette compagnie sur-publicise en lui mettant des propriétés quasi-magiques (il y a des témoignages surprenant sur le site de la compagnie...). j'ai mis le nom là pour ne pas passer à coté de quelque chose mais je vais être vigileant pour la suite.

Pour ce qui s'agit de vaccins anti-cancers, c'est sûr qu'il va y en avoir ne serait-ce que Provenge qui est un vaccin contre le cancer de la prostate qui est le marché (aux États-unis approuvé FDA) et je pense bien qu'il va y envoir d'autres pour d'autres cancers aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ACHILLE



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: MOLUSQUE ANTI CANCER ????   Dim 15 Mai 2011 - 9:11

Bonjour Denis et les autres !!

Merci pour ces informations concernant un vaccin "potentiel". Ce sujet l’intéresse furieusement, concernant la molécule extraite de ce gros mollusque aux allures préhistorique !!! (ou un Allien...)
De retours, mais, j'ai regardé depuis mon déplacement pro, toute tes news. Vas tu continuez à trouver des infos sur ce sujet : le mollusque et le vaccin ? Smile
Tu dis qu'il annonce un vaccin contre les cancers d'ici peut, mais y a t'il eu un essai clinique de phase III (3) au Etats Unies ? Et pour quel type de cancers (en général ???)
J'avoue que je ne n'ai pas compris, enfin pas tout. Peut être ai je manqué quelque chose, même concernant cette grosse molécule, elel est grosse certe, mais qu'elle va être sa fonction contre la cellule cancéreuse, et concernant l'engagement de notre system himunitaire, comment va t-il reconnaitre les cellule cancéreuse grâce à cette molécule..... ? Bref, si tu trouves des infos se serait génial de ta part, car je sais que tu es le plus fort dans ce domaine !!!

Très bon dimanche,
ACHILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 11 Mai 2011 - 14:52

I have known of the unique and extremely valuable properties of KLH since my days as a student of immunology many years ago. I have been with Stellar working on KLH related products for about 18 months. It is a large molecule that is harvested from the blood of a very rare ocean mollusk. This mollusk resides from central California to Baja Mexico. This mollusk produces a glycoprotein - a protein sheathed in a sugar molecule. This is one of the largest molecules ever found in the biological world. Due to its sheer size, it cannot be synthetically made, and can only be harvested from this mollusk. This molecule, which we call KLH, is extremely valuable and can be used in vaccines as well as other therapies.

J'ai su pour les propriétés uniques et très valables du KLH depuis le sjours ou j'étudiais en immunologie voici quelques années. J'ai travaillé avec Stellar sur des produits reliés au KLH depuis 18 mois. C'est une grosse molécule qui est produite dans le sang d'un mollusque très rare. ce mollusque acomme habitat la Caloifornie centrale jusqu'à Baja Mexico. Ce mollusque produit une glycoprotéine. C'est une des plus grosses molécules jamais trouvé dans le monde biologique. Elle ne peut pas être synthétisé à cause de sa taille et peut seulement être cultuvé avec le mollusque. CEtte molécule est très valable et peut être employé dans des vaccins aussi bien que dans d,autres thérapies.

Même si ça peut paraitre pas très sérieux ce bout d'entrevue, j'ai cherché un peu et le gouvernement des états-unis fait des expériences avec cette molécule aussi je vais chercher un peu plus pour voir ce qu'il en est. d'après quelque chose que j'ai lu on aurait des vaccins sous peu contre le cancer.



http://www.stellarbiotechnologies.com/

Je crois que c'est la forme de la molécule qui en fait un porteur d'une autre molécule idéale

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Sam 6 Nov 2010 - 1:58

(6 novembre 2010) - Des chercheurs de l'Université de Cambridge ont espoir de révolutionner le traitement du cancer après avoir découvert l'une des raisons pour lesquelles de nombreuses tentatives précédentes pour exploiter le système immunitaire pour traiter les tumeurs cancéreuses ont échoué.

Une nouvelle recherche, publiée Novembre 4 dans la revue Science, révèle que un type de cellules stromales trouvées dans de nombreux cancers qui expriment la protéine FAP, joue un rôle majeur dans la suppression de la réponse immunitaire dans les tumeurs cancéreuses - et restreigent donc l'utilisation des vaccins et autres traitements qui reposent sur le travail du système immunitaire. Ils ont également constaté que si on détruit ces cellules, la suppression tumorale immunitaire est améliorée, cela permet au système immunitaire de contrôler la tumeur précédemment incontrôlé.

Douglas Fearon, Sheila Joan Smith, professeur d'immunologie du Département de médecine de l'Université de Cambridge, a déclaré: «Trouver ces cellules spécifiques dans le mélange complexe du stroma cancer qui empêchent le système immunitaire de travailler est une étape importante en outre pour étudier comment ces cellules exercent. Trouver comment cela fonctionne pourrait conduire à des thérapies immunologiques en nous permettant d'éliminer un obstacle que le cancer a construit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mar 3 Aoû 2010 - 13:25

(Aug. 2, 2010) — An experimental vaccine based on a virus that causes encephalitis in the wild appears to block tumor growth in some cases of advanced cancer, according to researchers at Duke University Medical Center. Scientists say the vaccine is able to stimulate an immune response, even in the face of profound immune system suppression, a condition most patients with advanced cancer experience.

Un vaccin expérimental basé sur un virus qui cause l'encéphalite bloque la progression de la tumeur d'un cancer avancé selon les chercheurs. Les scientifiques disent que le vaccin est capable de stimuler la réponse du système immunitaire même en cas de suppression profonde du système ce qui est souvent le cas.

Scientists removed the genes that enable the Venezuelan equine encephalitis virus -- an alphavirus -- to replicate itself, and replaced them with genes that make the biomarker CEA, present in many malignant colon, breast and lung cells.

Les scientifiques enlèves les gènes qui permettent au virus de l'encéphalite équine du Venézuela de se reproduire et les remplacent par des gènes des biomarquers CEA présent dans le cancer du du et du

"The beauty of alphaviruses is that they are naturally attracted to dendritic cells, cells that stimulate the production of large numbers of T cells and antibodies," says Morse. "Essentially, we were hoping that once infected, the dendritic cells would activate T cells and antibodies to go after anything that had the tumor antigen CEA on it -- in this case, the quickly growing cancer cells."

La beauté de l'alphavirus c'est qu'il est naturellement attirant pour les cellules denditriques qui stimulent une grande production de T cells et d'anticorps. Nous espérons qu'une fois infecté les cellules denditriques activeront les cellules T contre n'importe quoi qui exprime l'antigène CEA- dans ce cas les cellules cancéreuses à croissance rapide.
Morse says those who seemed to benefit the most were those who had the smallest amount of tumor. Because of this, he says his team is planning future trials that will test the vaccine in people with cancers that have been removed, but who are high risk of recurrence. Other trials will couple the vaccine with additional immune system stimulants such as interleukin-12 that may make the vaccine more powerful.

Les scientifiques veulent aussi essayer sur des gens dont le cancer a été enlevé mais qui ont un risque élevé de récurence ou l ecoupler avec d'autres stimulants du système immunitiaire comme l'interleukine 12.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Sam 17 Juil 2010 - 0:17

Le docteur britannique Ray Iles vient de développer avec l'aide de la compagnie américaine Celldex Therapeutics un remède contre le cancer qui serait mis sur le marché d'ici 5 ans : une injection qui diminuerait la propagation des cancers du sein, de l'intestin et du col de l'utérus. Elle emballerait le système immunitaire afin de détruire l'hormone appelée HCG*.

Le docteur Ray Iles, créateur de ce vaccin, pense qu'il pourrait sauver des milliers de vies par an. L'injection a déjà été testée sur des animaux avec des résultats extrêmement positifs. Elle va maintenant l'être sur 60 personnes atteintes d'un cancer de la vessie, en espérant que les résultats soient aussi concluants.
La destruction de l'hormone hCG pourrait agir également comme un contraceptif. Mais les femmes retrouveraient une fertilité normale un an après la fin du traitement.
Source : Daily Mail

*hormone sécrétée normalement seulement pendant la grossesse, que possèdent en surplus la moitié des personnes atteintes d'un cancer de la vessie et du pancréas, et quelques personnes atteintes d'un cancer du sein, de l'intestin, des ovaires et du col de l'utérus.



image mise à jour le 11 mai 2011


Dernière édition par Denis le Mer 11 Mai 2011 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 14 Juil 2010 - 14:23

etc. mais féminins

Une injection spéciale pouvant arrêter le développement de formes mortelles de cancer sera offerte dans les prochaines années.

Selon le NY Daily News, une injection spéciale stoppant la propagation de plusieurs cancers mortels devrait être au point d’ici cinq ans.

Ce vaccin serait donc efficace contre les cancers du sein, de l’intestin et du col de l’utérus. Il a déjà été testé sur certains patients.

Le vaccin a été élaboré par la Celldex Therapeutics, une société américaine. Il fait s’emballer le système immunitaire et détruit une hormone appelée hCG.

Cette hormone, normalement présente seulement lors d’une grossesse, est produite en surplus par les patients qui ont le cancer de la vessie ou du pancréas, mais aussi par ceux qui ont des tumeurs à la poitrine, à l’intestin, aux ovaires ou au cerveau.

Pour ces gens, l’injection fait rétrécir les tumeurs et arrête leur expansion.
Jusqu’à maintenant, le vaccin a été testé sur 60 patients atteints du cancer de la vessie. Il a aussi été utilisé sur des animaux et les résultats sont très positifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 26 Mai 2010 - 12:57

Testing for the new SCIB1 vaccine has been given approval by the Gene Therapy Advisory Committee and the Medicines and Healthcare products Regulatory Agency and clinical trials are due to start shortly at Nottingham City Hospital and centres in Manchester and Newcastle.
It will initially be given to patients who are suffering from advanced malignant melanoma which has spread to other parts of the body.

TESTER le nouveau vaccin SC1B1 a reçu l'approbation du comité de surveillance de la thérapie génique et de l'Agence qui surveille les essais clinique. Il sera donné aux patients qui souffrent de méla nome qui s'est répandu à travers le corps


The new vaccine works by activating the body's own natural defence systems -- it contains DNA and genetic material from tumours meaning it 'switches' on the specific immune cells that target melanoma. This means that it targets only the cancer and not the surrounding healthy tissue.

LE nouveau vaccin active les défenses naturelles du corps il contient de l'ADN et du matériel génétique des tumeurs. Il activent donc le système immunitaire spécifiquement au mélanome. Cela cible seulement les cellules cancéreuses du mélanome et non les saines.

The team of scientists believe that, in principle, new vaccines based upon the same principle could also be used to target other types of cancer tumours, such as breast and prostate.

Les scientifiques croient que de nouveaux vaccins basés sur le même proncipe pourraient être aussi utilisé pour cibler d'autres cibles comme le cancer du ou celui de la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 26 Mai 2010 - 10:20

(May 24, 2010) — A DNA-vaccine that restricts the supply of blood to tumours has been developed by scientists at the Swedish medical university Karolinska Institutet. The vaccine slows the growth of breast cancer tumours in mice.

Un nouveau vaccin-ADN qui restreint l'apport de sang aux tumeurs a été développé par le scientifiques. Le vaccin ralentit la croissance des tumeurs du sein chez la souris.

If a cancer tumour is to become larger than a few millimetres it must be able to stimulate the formation of new blood vessels, in order to secure the supply of oxygen and nutrients. Drugs that prevent the growth of blood vessels are thus a potential treatment alternative for tumours.

Si une tumeur cancéreuse devient plus grande que quelques milllimètre, elle est capable de stimuler la formation de nouveaux vaisseaux pour assure l'apport de nutriments et d'oxygène. Les traitements qui préviennent la croissance de vaisseaux sanguins sont dès lors un potentiel de traitement alternatif.

A protein known as 'Delta-like ligand 4' (DLL4) has recently been identified as an important component in regulating the formation of new blood vessels. When a new blood vessel starts to grow from an existing vessel, DLL4 is expressed in the tip cells at the end of the new vessel sprout, and prevents neighbouring cells from forming new vessels. If the expression of DLL4 is blocked in a tumour, there is a large increase in the formation of new, but non-functional, blood vessels, and this leads to the tumour growing more slowly.

Une protéine connue comme Delta-like ligand 4 (DLL4) a récemment été identifié comme une composante importante pour réguler la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. quand un nouveau vaisseau sanguin commence à croitre à partir d'un vaisseau déja existant, DLL4 est exprimé dans les cellules ou cela va se produire, au bout des cellules du nouveau vaisseau. Si l'expression de DLL4 est bloquée dans la tumeur, il y a un grand accroissement de formation de nouveaux vaisseaux sanguins mais ceux-ci sont non-fonctionnels et cela conduit la tumeur à croitre plus lentement.

A research group at Karolinska Institutet has developed a DNA-vaccine against DLL4 and the blood vessel tip cells. They have shown that vaccination against DLL4 causes an immunological antibody response to DLL4, and this hinders the growth of breast cancer in mice. Tumours from vaccinated mice had a tightly packed network of non-functional blood vessels, and poor blood supply. The vaccination did not cause any undesired effects and did not affect the animal's capacity for wound healing.

Un groupe de recherche a fait un nouveau vaccin contre DLL4. Ils ont démontré que la vaccination contre DLL4 fait qu'il y a une réponse immunologique contre DLL4 et cela entrave la croissance du cancer du chez la souris. Les tumeurs chez les souris vaccinées ont un réseau touffu de vaisseaux sanguins non-fonctionnels autour de la tumeur et un apport en sang réduit. La vaccination n'empêche pas la capacité lA'nimal de guérir de blessure.

"We have worked with breast cancer tumours since they often express high levels of DLL4, while normal breast tissue does not. We hope that it will be possible to use this vaccine to prevent recurrence of breast cancer after surgical treatment," says Kristian Pietras, who has led the study.
"Nous avons travaillé avec les tumeurs du parce qu'elles expriment souvent de hauts degrés de DLL4 alors que les tissus normaux du sein ne le font pas. Nous espérons qu'il sera possible d'utiliser ce vaccin pour prévenir la récurrence du cancer du sein après les traitements chirurgicaux"

DNA-vaccination is a new method of vaccination against both cancer and infectious diseases. DNA-vaccination involves the injection of a fragment of DNA that contains the gene for the protein against which it is desired to vaccinate. Cells in the body temporarily absorb the vaccine DNA, and start to produce the protein, and this leads to the immune system learning to recognise it.

La vaccination-ADN est une nouvelle méthode de vaccination contre le cancer et les maladies infectieuses. Cette vaccination implique l'injection de fragment d'ADN qui contiennent le gène pour une protéine qui va à l'encontre d'une maladie. Les cellules du corps absorbent la protéine et commencent à produire la protéine et cela conduit le système immunitaire à la reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Jeu 26 Nov 2009 - 14:31

(Nov. 26, 2009) — A cancer vaccine carried into the body on a carefully engineered, fingernail-sized implant is the first to successfully eliminate tumors in mammals, scientists recently reported in the journal Science Translational Medicine.

Un vaccin contre le cancer qui est sous forme d'implant de la grosseur d'un ongle est le premier à éliminer avec succès les tumeurs chez les mamifères.

The new approach, pioneered by bioengineers and immunologists at Harvard University, uses plastic disks impregnated with tumor-specific antigens and implanted under the skin to reprogram the mammalian immune system to attack tumors. The new paper describes the use of such implants to eradicate melanoma tumors in mice.

La nouvelle approche utilise des disques de plastics imprégnés d'antigènes et implanté sous la peau pour reprogrammer le système immunitaire pour attaquer les tumeurs. L'article rapporte l'usage d'un tel implant pour éradiquer le mélanome sur des souris.

"This work shows the power of applying engineering approaches to immunology," says David J. Mooney, the Robert P. Pinkas Family Professor of Bioengineering in Harvard's School of Engineering and Applied Sciences and Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering. "By marrying engineering and immunology through this collaboration with Glenn Dranoff at the Dana-Farber Cancer Institute, we've taken a major step toward the design of effective cancer vaccines."

"Ce travail démontre l'intérêt d'appliquer les approches d'ingénirie à l'immunologie. nous avons fait un pas majeur vers le vaccin efficae contre le cancer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Dim 31 Mai 2009 - 14:48

"Vaccin" curratif : premiers succès significatifs

Après trente ans de faux-départs, des chercheurs ont fait état de premiers succès significatifs dans les tentatives d'utiliser le système immunitaire pour combattre le cancer. La méthode est appelé "vaccin contre le cancer", même si elle est utilisée pour traiter le cancer plutôt que de le prévenir. Selon les médecins, l'un de ces vaccins, produit par Biovest International Inc, permet d'éviter l'évolution négative d'un lymphome de type commun pendant plus d'un an en comparaison avec un traitement classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Mer 14 Juin 2006 - 23:58

Comme nous commencons à voir les vaccins pour le cancer venir sur le marché, les fabriquants de médicaments comme GlaxoSmiyhKline expérimentent les vacicns avec des personnes ayant déja le cancer. Un vaccin expérimental, MAGE-3, démontrant quelques promesses dans les essais cliniques pour prévenir une rechute du cancer du entrera en phase III d'essais cliniques tôt l'année prochaine.

Selon GlaxoSmithKline, le vaccin contre le cancer du est fait pour aider les patients ayant le cancer du foie à ne pas subir de rechute. C'est basé sur mise en alerte du système immunitaire pour attaquer les tumeurs. Appelé vaccin thérapeuthique, la compagnie est optimiste qu'elle a quelque chose qui pourrait améliorer le sort des gens atteints de cancer de et estime que le vaccin pourrait être disponible dans une couple d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Lun 29 Mai 2006 - 17:37

Les espoirs que suscitent un vaccin pour le cancer ont ét augmentés ces temps-ci par un des essais d'une nouvelle thérapie qui a bloqué avec succès la croissance de tumeurs sur des animaux. Le vaccin a protégé les animaux pour une période allant jusqu'à 5 mois et a stoppé les tumeurs de se développer pour ceux qui avaient déja le cancer.

Dans un essai, les chercheurs ont transplantés des tumeurs du sein chez des souris avant de leurs donner 2 injections séparé par 2 semaines.La première injection amorce le système immunitaire et la seconde agit comme un "boost". L'essai montre que le vaccin active des anticorps qui supprime la croissance de la tumeur pour 150 jours. Les souris n'ont pas montrés d'effets secondaires.

Dans un autre essai, des souris génétiquement modifiés pour développer le cancer du sein en dedans de 28 jours ont reçus une version modifié du vaccin d'Adn qui bloque aussi un gène lié au cancer. " Normalement toutes ces souris développent le cancer en dedans d'un mois, mais dans cet essai 80% ont resté sans cancer pour jusqu'à 1 an et demi" dit Holmgren, de qui l'étude a été publié dans le "National Academy des sciences" ce lundi.

Les chercheurs pensent que le vaccin a été un succès parce qu'il travaille différemment des précédents vaccin adn. À la place de cibler les cellules cancéreuses qui sont en constante mutation, le vaccin agit sur les cellules cancéreuses que les tumeurs recrutent pour avoir son apport en sang. Les chercheurs ont demandé à une équipe suédoise pour manufacturer les anticoprs qui pourraient être utiliser pour un vaccin anti-cancer humain, cela pourrait potentiellement donner une protection pour une série de cancers. Un vaccin anti-cancer pourrait être utiliser pour prévenir les patient qui ont déja eu une chimio, une opération ou une radiothérapie d'avoir une rechute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Des vaccins anti-cancer.   Ven 17 Mar 2006 - 20:05

Dans les laboratoires de l'Amérique du Nord, les chercheurs font la course pour développer les vaccins qui vont entrainer le système immunitaire à se protéger et à débarasser du cancer.
À l'hopital Général Juif de montréal, ils sont en train de dessiner un vaccin anti-cancer. Ils prennent certaines cellules immunitaires du patient et les mélangent avec des morceaux de tumeurs du patient pour que le système immunitaire puisse chercher, reconnaitre et détruirent les cellules cancéreuses qui circulent dans le corps.
"nous voudrions entrainer leurs systèmes immunitaires à réagir contre les tumeurs du rein" explique le docteur Gérard Batist. " Si le système immunitaire commence à rechercher les cellules cancéreuses, il va le chercher partout dans le corps.
Les docteurs ont traités seulement une poignée de patients en utilisant cette approche. Il n'y a pas beaucoup de données mais il y a des signes encourageants.
Ça vaut pour quelque 200 autres vaccins anti-cancer qui sont en développement.
"C'est vraiment un secteur de la science en expansion" dit le Docteur Neil Berinstein de Aventis-Pasteur.
Berinstein et son équipe travaillent sur des vaccins pour le cancer du et de la en utilisant une approche différente. Normalement, les cellules tueuses du système immunitaire ne peuvent reconnaitre les cellules cancéreuses et les attaquer.
aussi les docteurs injectent des cellules qui ont été altérés pour reconnaitre et attraper ces cellules cancéreuses ce qui tue la tumeur.
"Parce que ça marche d'une manière entièrement différente et n'a pas beaucoup d'effets secondaires, nous croyons que ça pourra être combiner avec certains traitement standards, comme la chimio, et peut-être réduire le nombre de doses de chimio ou réduire le nombre de médicaments.
Il reste beaucoup de questions sans réponse. Les docteurs ont encore à confirmer si les vaccins sont sécuritaires et si un vaccin marchera pour plusieurs patients ou si chaque vaccin devra être ajusté à chaque patient.
"Nous allons apprendre des choses de ces essais. Même si nous ne guérissons pas ces patients, nous allons apprendre ce que nous ne faisons pas bien et comme cela nous pourrons nous améliorer et réessayer.
Un vaccin thérapeuthique pour le cancer de la pourra être approuvé d'ici un an, ce sera la première approche thérapeuthique nouvelle depuis des décennies.


Dernière édition par le Jeu 15 Juin 2006 - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des vaccins anti-cancer.   Aujourd'hui à 15:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Des vaccins anti-cancer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» probleme pour les vaccins et delais
» VACCINS: L'INDUSTRIE DU MÉDICAMENT HORS LA LOI !
» Avez-vous enttendu parler des vaccins cosmetibles?
» «Les vaccins ne sont pas si innocents qu'on le dit»
» Les vaccins: obligatoirs, recommandés et autres .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: