AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les anti-dépresseurs et le cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les anti-dépresseurs et le cancer   Dim 2 Mai 2010 - 11:48

Selon une étude publiée dans le journal Leukaemia Research, cet antidépresseur diminuerait de 90% le développement de certains cancers. Il pourrait ainsi venir compléter les traitements déjà utilisés pour lutter contre ces maladies.
La fluoxétine, composé actif du Prozac, aurait en effet entraîner l’apoptose, c'est-à-dire la mort cellulaire, des cellules cancéreuses cultivées en laboratoire. De même, elle réduirait de 90% le développement des leucémies. Les scientifiques sont confiants, et estiment que ces résultats devraient être similaires durant les essais menés sur des patients atteints de cancer.
La clomipramine, un autre antidépresseur, a le même effet que le Prozac. Les deux médicaments se sont révélés particulièrement efficaces contre les cellules cancéreuses se développant dans les cas de leucémies ou de lymphomes.
Le Prozac pourrait être utilisé entre chaque cycle de chimiothérapie. En effet, cette dernière représente un traitement très agressif, tant pour les cellules cancéreuses que pour les cellules saines. L’organisme a donc besoin de pauses pour s’en remettre. Le Prozac pourrait intervenir durant ces phases de repos.
Dernier avantage du produit : le Prozac est un médicament déjà agréé. Sa mise sur le marché dans le cadre de traitements anti-cancéreux pourrait être rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les anti-dépresseurs et le cancer   Sam 13 Sep 2008 - 14:36

Sep. 13, 2008 — A comprehensive review of current scientific literature, published in the peer-reviewed journal ecancer, has suggested that antidepressants can help the human body fight cancer by boosting its own immune response, amongst other mechanisms.

Une revue scientifique a suggéré que les antidépresseurs peuvent aider le corps humain a combattre le cancer en boostant la réponse immunitaire parmi d'autres mécanismes.

Not only this but they can help with side effects from chemotherapy such as aiding sleep, stimulating appetite, combating pain and avoiding depression.

Ils peuvent aussi combattre les effets secondaires du cancer, il speuvent favoriser le sommeil, stimuler l'appétit, combattre la douleur et éviter la dépression.

Antidepressants work by affecting levels of chemicals known as prostaglandins. These are ephemeral, infinitesimal signallers self-regulating every cell in the body, including those serving mood and immunity. When first discovered they were perceived as a master switch, but are now believed to regulate every component of cellular microanatomy and physiology, including those of the organelles, cytoskeleton, proteins, enzymes, nucleic acids and mitochondria.


Les antidépresseurs fonctionnent en affectant les niveaux de prostaglandines. ce sont des signaux éphémères et inifinitésimaux qui se régulent par eux-mêmes dans le corps et cela inclut évidemment ceux qui affectent l'humeur et l'immunité. On croit maintenant que ces composants affectent les organelles, les protéine, les enzymes, les acides nucléiques et les mitochondries.


Prostaglandins are responsible, paradoxically, for both cell function and dysfunction. Excessive prostaglandin synthesis depresses immune function and may induce cancer.

Une synthèse excessive de prostaglandine peut déprimer le système immunitaire et induire le cancer.

An ideal anticancer agent would inhibit prostaglandins in such a manner as to shut down the pathogenesis of cancer. The article indicates that antidepressants have such properties.

Report author, Dr Julian Lieb of Vermont, USA, concludes that antidepressants have the potential to arrest, prevent, reverse and palliate cancer. He also points out that short of that they have many other uses in cancer care.

Antidepressants can reduce the severity and frequency of hot flushes in patients treated with chemotherapy, and venlafaxine (Effexor) remit acute neurosensory symptoms secondary to oxaliplatin chemotherapy. The monoamine oxidase inhibitors deprenyl and clorgyline protect nonmalignant cells from ionizing radiation and chemotherapy toxicity, and such antidepressants as nefadazone are capable of reversing chemotherapy-induced vomiting.

The report notes that as the response to antidepressants is highly specific, many patients require multiple trials before responding. It found that some subjects are non-responsive to all antidepressants, and some may relapse due to getting used to the drug. However, adjusting prostaglandins can induce both pro and anti-cancer actions. The constant presence of this paradox means that antidepressants may be capable of initiating or accelerating cancer and thus maintaining close clinical observation and limiting the duration of drug trials is essential.

The review also points out that epidemiological studies have failed to confirm the suspicion that antidepressants may induce breast cancer. However, breast cancer has been reported in three men taking selective serotonin reuptake inhibitors.

Dr Lieb added: “Wherever prostaglandin-synthesizing enzymes convert arachidonic acid to prostaglandins there are possible sites of action of antidepressants. By maintaining these enzymes within physiological limits, antidepressants shut down the mechanisms of carcinogenesis. Considerable evidence now shows that antidepressants are cytotoxic, cytostatic, convert multidrug resistant cells to sensitive, and protect nonmalignant cells from ionizing radiation and chemotherapy.

Antidepressants have potent pain relieving properties alone, or through enhancing narcotics, and they enhance sleep, appetite and occasionally energy. Their immuno-stimulating and antimicrobial properties may help with infection secondary to chemotherapy or radiation. Alleviation of anxiety, depression, fear of death, recrimination and remorse by antidepressants can be very beneficial, though care must be taken to monitor for negative effects such as intensification of depression or pain. Overall, the positive effects of antidepressants in cancer therapeutics far outweigh the negatives.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Les anti-dépresseurs et le cancer   Mar 28 Mar 2006 - 9:23

Les chercheurs de l'université McGill à Montréal ont fait une étude suggérant que les gens qui prennent des médicaments anti-dépresseurs ont moins de cancers colorectal comparé avec le spersonnes qui ne prennent pas d'inhibiteurs de récupérateurs de sérotonine. Connus sous le nom de Prozac, Paxil et Zoloft, ces médicaments sont prescrits pour la dépression et l'anxiété. L'étude était basé sur une observation selon laquelle la sérétonine dasnle corps humains est lié à la dépression mais aussi aide le cancer à croitre.



Les chercheurs ont focalié sur le cancer colorectal parce que le colon est riche en sérotonine. Ils croient cependant que les médicaments anti-dépresseurs peuvent faire la même chose pour les autres cancers. En plus. ils font l'hypothèse que traiter la dépression peut abaisser le nombres de rechutes cancéreuses. Des rechercehs additionnelles auront lieu. Plusieurs patients atteint du cancer ou survivants du cancer ont entendus que laisser la dépression intraité peut conduire à un développement du cancer.


Souvent une dépression est diagnostiqué après que la personne ait su qu'elle a le cancer mais il est possible que la dépression soit une condition préexistante au cancer.


Dernière édition par Denis le Dim 2 Mai 2010 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les anti-dépresseurs et le cancer   Aujourd'hui à 18:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Les anti-dépresseurs et le cancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir Envoyé Spécial : Dépression, une épidémie ? Les antidépresseurs, efficacité ?
» Les antidépresseurs sont-ils efficaces contre... la dépression ? par Frédéric Rouillon de l'Hôpital Sainte-Anne
» Un endroit où je ne suis plus seule...
» Antidépresseur et nausées
» Quand la génétique vient au secours du bégaiement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: