AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une protéine modifiée qui empêche la propagation du cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Une protéine modifiée qui empêche la propagation du cancer    Ven 26 Déc 2014 - 13:32

Septembre 2014

Des chercheurs de Stanford ont créé une protéine modifiée qui empêche la propagation du cancer et stoppe la progression de la maladie. Cette protéine aurait été testée chez les souris. Ces premiers résultats prometteurs suggèrent qu’un jour cette nouvelle thérapie pourrait être utilisée comme une alternative plus sûre et plus efficace à la chimiothérapie.

Lorsqu’une personne est atteinte du cancer, il peut arriver que des cellules cancéreuses se détachent de la zone atteinte et se propagent à d’autres organes, formant ainsi des tumeurs nouvelles ou secondaires. C’est ce qu’on appelle des métastases. Ces métastases sont responsables d’environ 90% des décès par cancer chez l’humain. Il existe de nombreux médicaments disponibles qui sont conçus pour empêcher cela, mais malheureusement, ils ne sont pas très efficaces et beaucoup ont de graves effets secondaires qui limitent leur utilité. Les scientifiques de Stanford voulaient donc trouver un nouveau moyen plus sûr pour traiter ces métastases: ils se sont tournés vers les protéines.

Pour créer cette protéine, les chercheurs ont adopté une technique connue sous le nom d’évolution dirigée. L’évolution dirigée imite l’évolution naturelle dans un tube à essai qui fait évoluer rapidement les protéines vers la propriété ou la fonction souhaitée (dans ce cas-ci, pour éviter la propagation de cellules cancéreuses).

L’équipe a ensuite administré la protéine conçue à une souris atteinte d’un cancer du sein et de l’ovaire. Croyez-le ou non, la protéine a empêché la progression de la maladie en stoppant les métastases. Les souris atteintes d’un cancer du sein qui ont reçu le traitement ont vu leurs métastases réduire de 78%! Celles qui avaient un cancer de l’ovaire ont vu leurs métastases réduire de 80%. En outre, la protéine s’est avérée être non toxique pour les animaux.

Ces résultats préliminaires sont très prometteurs. Les chercheurs vont maintenant mener d’autres études sur des animaux afin d’assurer la sécurité et l’efficacité de la protéine avant de demander l’approbation pour des essais humains. Ils auront également besoin de découvrir un moyen d’intensifier la production, car actuellement ils ne peuvent produire la protéine qu’en petites quantités.

Source: iflscience.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Une protéine modifiée qui empêche la propagation du cancer    Dim 2 Avr 2006 - 12:12

Protein That Regulates Quiescent Blood Stem Cells May Enhance Recovery From Radiation And Chemo



Main Category: Rehabilitation News
Article Date: 18 Mar 2006 - 4:00am (UK)


Les scientifiques ont découvert de nouvelles informations au sujet de ce qui orchestre la comlexe balance entre les cellules souches et les cellules matures du sang, une balance souvent dérangé dans la leucémie. Les résultats, publiés dans la revue "Cancer Cell" conduiront à une meilleure compréhension  du comportements des cellules leucémiques et pourrait avoir des applications cliniques pour les patients se relevant d'une chimio, d'un radio-thérapie ou d'une transplantationde la moelle osseuse.

De récentes études ont impliqué des niveaux réduits d'un facteur de trancription appelé MEF avec certains types de leucémie. Le docteur Stephen D. Nimer et le docteur Daniel Lacorazza ont examiné des cellules de sang de souris qui n'expriment pas le MEF dans la moelle de leurs os et ont détecté une population en augmentation de cellules souches hematopoietiques (en train de se transformer en cellules de sang) Ces HSCs sont des cellules immatures qui ont la possibilités de se tranformer en cellule mature du sang. Un équilibre délicat existe entre les propriétés des HSCs d'auto-renouvellement et de différenciation parce que le corps doit retenir une population suffisante de HSCs pendant qu'il refait une mltitude de cellules sanguines chaque jour.

The researchers demonstrated that MEF regulates a little-understood state of quiescence that enables HSCs to exist in a kind of suspended animation until they are recruited to promote rapid repopulation of depleted blood cells, as would be needed following treatment with chemotherapy or radiation therapy. MEF-deficient mice accumulated quiescent HSCs with the capacity for repopulation and demonstrated enhanced resistance to the effects of chemotherapeutic drugs and radiation, which is also seen in wild-type mice transplanted with MEF-deficient HSCs. "This feature can also be helpful to maintain HSCs in an undifferentiated state during gene therapy protocols," explains Dr. Lacorazza, now a faculty member at Baylor College of Medicine.

Les chercheurs ont démontré que le MEF régule un état très peu compris de tranquilité qui rend capable les HSCs de soutenir cette animation suspendu jusqu'à ce qu'elles soient recrutées pour promouvoir une rapide repopulation des cellules sanguines, comme c'est requis après un traitement de chimio ou de radiation.

These results suggest that MEF regulates HSCs' decision to remain quiescent or divide, and the researchers speculate that treatments to diminish MEF may improve recovery from chemotherapy and radiation. However, it is important to point out that while reduced expression of MEF might enhance recovery after myelosuppression, it is possible that certain leukemic stem cells may also be protected from these same treatments. "Myelotoxicity induced by chemotherapy or radiotherapy could be prevented by maintaining stem cells in a quiescent state during their administration to cancer patients. However, another implication of our work is that tumor stem cells are more quiescent than more differentiated tumor cells and could use similar mechanisms to resist the effects of chemotherapy or radiation," explains Dr. Nimer.


Dernière édition par Denis le Ven 26 Déc 2014 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une protéine modifiée qui empêche la propagation du cancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JE MODIFIE MA CONSOMMATION DE VIANDE
» Manque de protéines? attention danger!
» La théorie gravitationnelle modifiée.
» protéines de soja structurées
» Protége genoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: