AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Médicaments pour d'autres usages utilisés vs le cancer du sein.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Médicaments pour d'autres usages utilisés vs le cancer du sein.   Jeu 30 Juin 2016 - 10:37

Des chercheurs britanniques ont découvert que le naltrexone, une molécule bien connue, réservée au traitement des addictions à l'alcool et à l'héroïne, permettrait, à de faibles doses, d'arrêter l'évolution du cancer du sein et de détruire les cellules malades.
Une équipe de l'University of London, au Royaume-Uni, vient de mettre en lumière l'action anticancéreuse du naltrexone, un médicament habituellement réservé aux traitements des addictions.

Les chercheurs ont en effet observé que la molécule, administrée à de faibles doses, pouvait non seulement freiner la progression des cellules cancéreuses, mais également les détruire grâce à un système immunitaire rendu plus combatif.

En changeant le mode, la posologie et la fréquence du médicament, le naltrexone s'est révélé agir comme un traitement anticancéreux: «Nous avons vu qu'en donnant le médicament pendant deux jours, et en le retirant ensuite, les cellules cancéreuses arrêtaient de proliférer et qu'elles mourraient», indique le Dr Liu, auteur de l'étude et chercheur en cancérologie depuis 20 ans.

Actuellement, deux autres médicaments, non répertoriés comme thérapies du cancer, sont revisités et en cours d'essai pour tester leur efficacité sur le cancer. Il s'agit de l'artesunate, un antipaludéen et des médicaments de cannabinoid issus du cannabis.

Les chercheurs espèrent démarrer rapidement des essais cliniques avec le naltrexone pour compléter les traitements des patients.

De précédentes études ont montré que le naltrexone diminuait les symptômes liés à la maladie de Crohn, la fibromyalgie et la maladie de Parkinson. Au cas par cas, il peut être prescrit pour ce type de pathologies.

Ces travaux ont été publiés dans la revue International Journal of Oncology.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Médicaments pour d'autres usages utilisés vs le cancer du sein.   Mer 28 Jan 2015 - 14:42

Scientists at the University of York have discovered that a drug used widely to combat epilepsy has the potential to reduce the growth and spread of breast cancer.

Les scientifiques ont découvert qu'un médicament largement utilisé pour combattre l'épilepsie a le potentiel de réduire la croissance du cancer du ainsi que les métastases.

Researchers in the Department of Biology at York studied phenytoin, a drug which inhibits epilepsy by targeting sodium channels.

Les chercheurs ont étudié le phenytoin, un médicament qui inhibe l'épilepsie en ciblant les canaus du sodium.

These channels, known as VGSCs, exist in the membranes of excitable cells, such as neurons, where they are involved in transmission of electrical impulses. They are also present in breast cancer cells where they are thought to help the spread of tumours.

Ces canaux, appelés VGSCs, existent dans les membranes excitables des cellules, comme les neurones, ou ils sont impliqués dans la transmission de sgnaux électriques. Ils sont aussi présents dans les cellules du cancer du sein ou on pense qu'ils aident les cellules à se répandre en tumeurs.

In research published in Molecular Cancer, the York team found that "repurposing" antiepileptic drugs, such as phenytoin, that effectively block the sodium channels, could provide a novel therapy for cancer.

Donner un autre but au antileptique, comme le phenotoin, peut effectivement bloquer les canaux de sodium et fournir une nouvelle thérapie anti-cancer.

Despite extensive work to define the molecular mechanisms underlying the expression of VGSCs and their pro-invasive role in cancer cells, there is little clinically relevant in vivo data exploring their value as potential therapeutic targets.

Il y a peu d'essai en clinique pour explorer la valeur des mécanismes des VGSCs et de leur potentiel comme cibles de médicaments.

The researchers found that treatment with phenytoin, at doses equivalent to those used to treat epilepsy significantly reduced tumour growth in a preclinical model. Phenytoin also reduced cancer cell proliferation in vivo and invasion into surrounding mammary tissue.

Le médicament phenoid a réduit les tumeurs dans des expériences pré-clinique.

Dr Will Brackenbury, who led the research, said: "This is the first study to show that phenytoin reduces both the growth and spread of breast cancer tumour cells. This indicates that re-purposing antiepileptic and antiarrhythmic drugs is worthy of further study as a potentially novel anti-cancer therapy."


Donner un autre but au médicamnet phenytoin serait valable et cette option mériterait de plus amples études.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Médicaments pour d'autres usages utilisés vs le cancer du sein.   Mar 4 Avr 2006 - 9:55



Une nouvelle étude utilisant des tissus cancéreux en culture suggère qu'un médicament anti-douleur arrête la production d'un enzyme qui est crucial pour une forme commune du cancer.

Le médicament est appelé nimesulide. Dans des expériences en laboratoire sur les cellules cancéreuses du sein, les scientifiques ont trouvés que des dérivés de la nimesulide arrêtaient la production d'aromatase, l'ensyme impliqué dans le cancer du sein dépendant des oestrogènes. Cette forme de cancer du sein est la plus commune chez les femmes ménauposées.

L'aromatase convertit les hormones appelés andorgènes en estrogènes. L'estrogènes est une puissant mitogène- un gène qui cause la division des cellules- et beaucoup d'estrogène peuvent faire que les cellules se divisent trop vite.

Alors que beaucoup de femmes avec un cancer du sein dépendant des estrogènes prennent des inhibiteurs d'aromatase pour controler leur maladie, le problème est que les médicaments arrêtent la production à travers tout le corps.

Cela veut dire que les autres tissus comme les os et le cerveau qui dépendent d'une production normale d'aromatase peuvent souffrir. L'aromatase aide à maintenir les os à travers la période de la ménopause. Les inhibiteurs d'aromatase peuvent donc perturber la production normale d'os. Ces médicaments peuvent augmenter le risque de fracture.  

Les études suggèrent que ce nimusulide pourrait bloquer la production d'Aromatase mais seulement pour les tissus du sein. Le nimesulide est un anti-inflamamoire. Des études sur un autre anti-inflammatoire comme le ibuprofen ont suggérés que cette classe de médicament pourrait réduire les risque de cancer du sein de 40%.

En changeant la structure chimique de base, les chercheurs peuvent créer plusieurs variations, ou médicaments analogues, à partir de nimesulide. Le nimesulide date de 1985 mais a été banni à cause de rares cas de dommages au foie pouvant et de morts reliés.

Les chercheurs ont pris plusieurs de ces médicaments analogue au nimesulide et les ont mis dans des cultures de cellules cancéreuses du sein pour tester les effets. Ils ont fait des essais aussi sur du placenta humain pour voir si ces médicaments stopperaient la production d'aromatase sur ces cellules aussi.

Lea analogues de nimesulide ont arrêté la production d'aromatase dans les cellules du sein mais non les cellules du placenta.

"L'aromatase est nécessaire pour beaucoup de fonctions chez l'être humain' dit Brueggemeier " Nous aurons à tester les analogues sur d'autres tissus pour être sür que les effets des analogies de nimuleside sont spécifiques aux celllules cancéreuses du sein.

--------------


Le nimésulide est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Compte-tenu des risques d'atteintes hépatiques graves observées avec ce produit il a fait l'objet d'une réévaluation du bénéfice/risque au niveau européen et son usage est désormais limité au traitement de courte durée de certaines douleurs et des règles douloureuses.


Dernière édition par Denis le Jeu 30 Juin 2016 - 10:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médicaments pour d'autres usages utilisés vs le cancer du sein.   Aujourd'hui à 16:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Médicaments pour d'autres usages utilisés vs le cancer du sein.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Discussion] Oeuvrer pour les autres, attention danger
» “ Ayez une tendre affection les uns pour les autres ”
» vivre pour les autres
» Continuez de prier les uns pour les autres...
» Dans l’amour fraternel, ayez une tendre affection les uns pour les autres. Soyez toujours les premiers à vous honorer les uns les autres. — Rom. 12:10.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: