AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 La vitamine D et le cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13497
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D et le cancer   Sam 6 Mar 2010 - 10:29

(6 mars 2010) - Une toute première étude publiée en 2010 trouve qu'un étonnant 59 pour cent des sujets de l'étude avait trop peu de vitamine D dans leur sang. Près d'un quart du groupe avait des déficiences graves (moins de 20 ng / ml) de cette vitamine importante. Parce que l'insuffisance en vitamine D est lié à un accroissement de la graisse du corps, une diminution de la force musculaire et à une série de troubles, il s'agit d'un problème de santé grave.

"L'insuffisance en vitamine D est un facteur de risque pour d'autres maladies», explique le chercheur principal, le Dr Richard Kremer, co-directeur de l'axe de l'appareil locomoteur de l'Institut de recherche du CUSM. "Parce qu'elle est liée à un accroissement des matières grasses dans le corps, cela pourrait affecter de nombreuses parties différentes du corps. Des niveaux anormaux de vitamine D sont associés à tout un spectre de maladies, y compris le cancer, l'ostéoporose et le diabète, ainsi que des troubles cardiovasculaires et auto-immunes».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13497
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D et le cancer   Sam 10 Oct 2009 - 18:35

Les femmes atteinte d'un cancer du sein manquant de vitamine D ont un risque plus élevé d'en mourir ou de voir la tumeur se généraliser que celles qui ne sont pas carencées, selon une étude canadienne publiée par l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Pamela Goodwin et ses collègues de l'Université de Toronto ont suivi 512 femmes, âgées en moyenne

de 50 ans, au moment du diagnostic. Les niveaux de vitamine D étaient insuffisants pour 38.5% d'entre elles et représentaient une carence pour 37.5%.

Après dix ans, 83% des femmes ayant des niveaux adéquats de vitamine D étaient en vie sans signes de métastases comparativement à 69% des femmes ayant une carence. Ces dernières avaient un risque 94% plus grand que la tumeur produise des métastases et 73% de décéder de leur cancer. Pour celles dont les niveaux étaient insuffisants sans représenter une carence, les risques n'étaient pas significativement différents de celles ayant des niveaux adéquats.

La recherche montre aussi que les femmes ayant une carence en vitamine D avaient de plus grandes probabilités de développer un cancer du sein avant d'atteindre la ménopause.

"Ces données indiquent un lien entre la vitamine D et l'évolution du cancer du sein, mais on ne peut pas encore dire s'il s'agit d'une relation de cause à effet", indique Dr Goodwin.

Ces résultats doivent être confirmés par d'autres essais cliniques avant d'envisager de prescrire des suppléments de vitamine D pour réduire le risque de mourir d'un cancer du sein, précise-t-elle. Elle met en garde également contre les dangers éventuels de niveaux très élevés de cette vitamine.

Selon Dr. Goodwin, des données indiqueraient que pour les femmes présentant une carence, prendre 800 IU de supplément de vitamine D rétablirait le niveau.

Pour les personnes en santé sans carence, les recommandations varient selon les approches de 200 IU à 1000 IU par jour

PsychoMédia avec source:
WebMD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13497
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D et le cancer   Mar 30 Mai 2006 - 8:15

La vitamine D provient d'une part de notre peau, l'exposition aux rayons solaires permettant d'en synthétiser, et d'autre part de l'alimentation. Les carences en vitamine D sont courantes. Pourtant, de plus en plus de d'études suggèrent que cette vitamine réduit les risques de souffrir d'un certain nombre de cancers.

Edward Giovannucci et ses collègues de l'Ecole de santé publique de Harvard (Boston, Massachusetts) ont voulu en savoir plus sur les propriétés anti-cancéreuses de cette vitamine. Pour quantifier son effet, ils ont d'abord étudié les facteurs qui déterminent les taux de vitamine D sanguins. Pour cela, ils ont analysé l'impact de l'alimentation, des suppléments de vitamine D, de la pigmentation de la peau, de la graisse corporelle, du lieu de résidence et de l'activité physique sur les taux sanguins de vitamine D de 1000 hommes.

Puis, Giovannucci et son équipe ont utilisé les données de la fameuse cohorte des professionnels de santé. 51529 hommes y sont suivis depuis 1986 dans le cadre de recherches sur la prévention des maladies chroniques. Ils ont ainsi analysé les taux de vitamine D sanguin de 47800 hommes. Sur la période 1986 à 2000, 4286 cas de cancer et 2025 décès ont été relevés.

Ces données ont permis aux scientifiques de constater qu'une augmentation de 25 nanomoles de vitamine D par litre de sang est associée à une réduction de 17% du nombre de cas de cancer ainsi qu'à une diminution de près d'un tiers du nombre de décès. Pour les cancers du système digestif, elle est associée à une réduction de 45 % du nombre de décès.

Par ailleurs, les hommes présentant les taux de vitamine D le plus bas ont un taux de cancer de 758 pour 100.000 personnes alors qu'il est de 674 pour 100.000 pour ceux dont les taux sont les plus élevés. En ce qui concerne les taux de mortalité par cancer, ils sont respectivement de 326 et 277 pour 100.000. Pour le cancer du système digestif, ces taux sont de 128 et 78 pour 100.000.

Ces résultats renforcent l'idée que le manque de vitamine D joue un rôle important dans le développement de nombreux cancers. L'hypothèse émise par plusieurs épidémiologistes selon laquelle le soleil pourrait réduire l'évolution des cancers est ainsi renforcée. Reste à savoir par quels mécanismes cellulaire et moléculaire cette vitamine agit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13497
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: La vitamine D et le cancer   Mar 4 Avr 2006 - 20:48

Le mardi 04 avril 2006


La vitamine D diminuerait les risques de cancer du sein, selon deux études

Presse Canadienne

WASHINGTON


Les femmes qui prennent de la vitamine D sont moins à risque de développer le cancer du sein, ont révélé deux études présentées mardi devant les membres de l'American Association for Cancer Research. Elles viennent s'ajouter à la longue liste des études qui affirment déjà que la "vitamine du Soleil" aide à prévenir tous les types de cancer.

Une haute teneur en vitamine D peut se traduire par une réduction de 50 pour cent du risque de contracter le cancer du sein, a démontré une étude réalisée auprès de plus de 120 000 femmes. Même des taux plus modestes se traduiraient par une diminution de 10 pour cent du risque.

Environ 1000 unités internationales (UI) de vitamine D devraient être consommées chaque jour alors que la plupart des Américaines n'en prennent que 320 UI, a indiqué Cedric Garland de l'Université de la Californie à San Diego.







Une deuxième étude menée par des chercheurs canadiens a découvert que les femmes qui passent plus de temps à l'extérieur ou qui reçoivent beaucoup de vitamines D via des suppléments ou des régimes sont de 25 à 45 pour cent moins à risque de développer un cancer du sein que les femmes qui en consomment moins.

"L'exposition à la vitamine D au moment du développement de la poitrine, surtout à l'adolescence, pourrait être très importante", a expliqué la chercheure principale de l'étude, Julia Knight, de l'hôpital Mount Sinai à Toronto.

Le corps produit de la vitamine D grâce à l'exposition au Soleil, mais cette méthode est controversée en raison des risques associés au cancer de la peau. Toutefois, certains experts du domaine de la santé sont d'avis qu'il n'y a pas de mal à s'exposer au Soleil pour de courtes périodes de 15 minutes plusieurs fois par semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La vitamine D et le cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un jus d'vitamine !
» Le Tampon et le cancer du col de l'utérus
» nexavar / cancer du foie
» Cancer du sein héréditaire BRCA1 et BRCA2
» Cancer du sein : découverte d’une protéine impliquée dans la formation des métastases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS ::  :: -