AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le gingembre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le gingembre.   Mar 29 Mar 2016 - 13:38

Le gingembre urée de vie des cellules cancéreuses

Les cellules normales ont une durée de vie limitée tandis que les cellules cancéreuses se multiplient sans fin. Heureusement, le gingembre contient du 6-gingérol, un phyto nutriment qui fait diminuer le durée de vie des cellules cancéreuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le gingembre.   Mar 23 Aoû 2011 - 6:43

Cette étude de la Georgia State University (Atlanta) révèle les propriétés préventives et curatives du gingembre contre le cancer de la . L’extrait total de gingembre pourrait non seulement contribuer à stopper le développement des cellules cancéreuses mais aussi favoriser leur apoptose, selon cette étude publiée dans l’édition avancée en ligne du 21 août du British Journal of Nutrition.

L’auteur, Ritu Aneja, professeur de biologie, est chargée de recherches sur les alternatives thérapeutiques contre le cancer, naturelles et non toxiques, pour éviter les effets secondaires parfois graves des médicaments standards. Elle part du constat que la consommation accrue et régulière de fruits et de légumes est liée à une réduction des risques de cancer.

Le gingembre se trouve être une excellente source de composés phénoliques bioactifs, précisent les auteurs, et ses propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et antiprolifératives ont déjà été démontrées. Le chercheur a souhaité démontrer que le gingembre, grâce à l’interaction synergique de l’ensemble de ses composants, inhibe la croissance et induit la mort des cellules cancéreuses sur un spectre de cellules cancéreuses de la prostate.

Cette étude est la première à démontrer in vitro et in vivo l'activité anticancéreuse de l’extrait complet de gingembre (GE) dans le cadre du cancer de la prostate: Sur des souris traitées par GE, à raison de 100 mg/kg par jour, les chercheurs constatent une régression du volume des tumeurs de 56%. GE ne provoque aucune toxicité particulière détectable, sur les tissus sains de l’intestin et de la moelle osseuse. De même, des tissus tumoraux de souris traitées par GE ont un taux de prolifération réduit et une apoptose des cellules cancéreuses augmentée par rapport aux contrôles. Les mêmes résultats ont été obtenus sur des cellules cancéreuses de cancer du sein et du col.

Appliqués à notre alimentation quotidienne, ces résultats impliqueraient une consommation d'environ 100g par jour d'extrait de gingembre entier pour obtenir des effets bénéfiques identiques, mais ils restent à être validés par des essais cliniques sur l’Homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le gingembre.   Jeu 6 Avr 2006 - 11:41

Paris, le 06/04/06. LJS.com
Amateurs de plats épicés et orientaux, voici une bonne nouvelle : le gingembre pourrait vaincre les cancers ovariens et le piment réduire les tumeurs pancréatiques !

Les résultats obtenus pour le cancer des ovaires sont importants car « la plupart des patientes atteintes de cancers des ovaires deviennent résistantes aux traitement classiques par chimiothérapie » affirme Rebecca Liu de l’Université du Michigan. Avec ses collègues, elle a appliqué des solutions de gingembre sur des cultures de cellules ovariennes cancéreuses. Résultat : les cellules cancéreuses meurent par autodigestion et autodestruction, deux processus de mort cellulaires appelés autophagie et apoptose. « On a pu constater que l’action du gingembre pour tuer les cellules cancéreuses était aussi efficace voire plus efficace que les traitements chimiothérapie » précise Jennifer Rhode qui a participé aux travaux. L’utilisation du gingembre pourrait donc éviter le problème de résistance à la chimiothérapie et s’avérer un allié de poids dans le traitement de ce cancer.
En ce qui concerne l’action du piment, c’est la capsaïcine, molécule donnant le goût piquant à ce petit légume rouge, qui possède de précieuses vertus : « donnée à des souris atteintes de cancer du pancréas, la capsaïcine a pour effet de tuer les cellules cancéreuses par apoptose, ce qui réduit significativement la taille des tumeurs » explique Sanjay Srivastava de l’Université de l’Ecole de Médecine de Pittsburgh. L’intérêt de la capsaïcine est que son action destructrice n’affecte que les cellules malignes et préserve les cellules saines.
Ces deux découvertes sont une première étape, et il faudra attendre que l’efficacité de ces épices soit démontrée sur des personnes cancéreuses pour vraiment se réjouir. En attendant, ces résultats viennent ajouter leur pierre à l’idée de plus en plus évidente que de nombreuses épices utilisées couramment dans la cuisine ont une action anticancéreuse.

Véronique Molénat


Dernière édition par Denis le Mar 23 Aoû 2011 - 6:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le gingembre.   Mer 5 Avr 2006 - 18:33

Un nouvel intérêt pour les propriétés du gingembre a conduit le centre national du Cancer pour une médecine alternative pour financer une recherche sur les propriétés du gingembre pour traiter le cancer de l' .

Les chercheurs de l'université du Michigan ont découvert que le gingembre cause la mort des cellules cancéreuses de l'ovaire de plussieurs façon. La première est l'apoptose, connu comme le suicide de la cellule. La seconde façon est l'autophagie, les cellules cancéreuses se mangent entre elles. C'est une découverte importante pour les patientes atteintes de ce cancer puisque les cellules cancéreuses tendent à développer une résistance aux traitements, ne laissant que peu d'options de traitemement.


As Dr. J. Rebecca Liu, assistant professor of obstetrics and gynecology at the U-M Medical School and a member of the U-M Comprehensive Cancer Center explains, “Most ovarian cancer patients develop recurrent disease that eventually becomes resistant to standard chemotherapy – which is associated with resistance to apoptosis. If ginger can cause autophagic cell death in addition to apoptosis, it may circumvent resistance to conventional chemotherapy.” In addition, researchers have stated that ginger induced cell death at a similar or better rate than the platinum-based chemotherapy drugs typically used to treat ovarian cancer. Ginger will still have to go through more studies beyond the laboratory setting to confirm the initial findings, but if ginger holds up in the power it has to kill ovarian cancer cells, treatment with ginger would simply involve taking capsules of powdered ginger. How cool is that!


Dernière édition par Denis le Mar 23 Aoû 2011 - 6:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gingembre.   Aujourd'hui à 16:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gingembre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je continu : Le gingembre
» Le Gingembre
» SOUPE JAPONAISE AUX NOUILLES UDON, TOFU & GINGEMBRE (VGL
» Le gingembre contre la nausée.
» "bière" au gingembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: