AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SOLEIL DANGER

Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: SOLEIL DANGER   Mer 18 Juil 2018 - 15:06

Des chercheurs australiens ont annoncé mercredi avoir mis au point un test sanguin pour dépister le mélanome à un stade précoce, déclarant qu'il s'agit d'une « première mondiale » qui pourrait sauver de nombreuses vies.

Les scientifiques de l'Université Edith Cowan, dont les travaux sont publiés dans le journal Oncotarget, expliquent que ce test pourrait aider les médecins à déceler le mélanome, un cancer de la peau agressif, avant qu'il ne se propage dans le corps.

« Les patients dont le mélanome est détecté à un stade précoce ont un taux de survie à cinq ans entre 90 et 99 % », a déclaré dans un communiqué la directrice de l'étude Pauline Zaenker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: SOLEIL DANGER   Mar 13 Juin 2017 - 21:00

Après plus de dix ans d'efforts, des chercheurs ont découvert une substance capable de pénétrer la peau et de la faire brunir sans exposition aux rayons ultraviolets du soleil, évitant ainsi le risque de développer un cancer cutané.

À la différence des crèmes auto-bronzantes traditionnelles, qui ne colorent que la couche superficielle de la peau, cette molécule agit en stimulant les cellules qui produisent des pigments dont le rôle est d'absorber les ultraviolets, expliquent les chercheurs.

L'étude est publiée mardi dans la revue Cell Reports. La nouvelle molécule doit encore subir davantage de tests pré-cliniques avant de déterminer son innocuité chez les humains.

Cette substance appliquée comme une crème permet également de brunir l'épiderme des souris à poil roux qui comme les humains, sont plus susceptibles de développer un cancer de la peau sous l'effet des ultraviolets.

Ces travaux découlent d'une étude parue en 2006 dans la revue scientifique Nature, qui montrait qu'une autre substance, la forskoline, produite par la plante appelée coléus de l'Inde, pouvait induire le brunissement de la peau de souris rousses sans exposition aux ultraviolets.

Mais les scientifiques ont très vite découvert que cette molécule ne pouvait pas pénétrer la peau humaine.

N'étant pas protégé par une épaisse couche de poils, l'épiderme humain a dû au cours du temps évoluer pour développer des protections contre, entre autres, le froid, la chaleur et les rayons ultraviolets du soleil.

«La peau humaine est une formidable barrière, difficile à pénétrer», explique le docteur David Fisher, chef du service de dermatologie à l'hôpital américain Massachusetts General et professeur à la faculté de médecine de Harvard, principal auteur de cette découverte.

«Dix plus tard, nous avons trouvé une solution avec une différente classe de molécules... plus petites et capables de passer à travers les lipides pour cibler un autre enzyme agissant sur le même mécanisme génétique de pigmentation de la peau», précise le chercheur.

Les scientifiques ont testé ces molécules sur des échantillons de peau humaine en laboratoire et constaté qu'elles brunissaient plus ou moins en fonction des doses de cette substance et la fréquence des applications. Ce bronzage artificiel a duré plusieurs jours.

«L'importance potentielle de cette étude résidera à terme dans une nouvelle stratégie de protection de la peau et de prévention du cancer cutané», juge le docteur Fisher.

«La peau est le plus grand organe de notre corps pouvant être touché par le cancer et la majorité des cas sont liés à une exposition aux rayons ultraviolets», relève-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: SOLEIL DANGER   Sam 22 Aoû 2015 - 11:43

Pourquoi les enfants sont-ils à risque?

La chaleur extrême du soleil peut être dangereuse pour tous les enfants, notamment les bébés et les jeunes enfants.
Lorsqu'ils naissent, les bébés n'ont pas encore développé leur système de protection de la peau, ce qui fait qu'ils attrapent plus facilement des coups de soleil. Même les enfants dont les parents ont la peau mate ont besoin d'une protection complète.
Les bébés ont la peau plus sensible, car leur épiderme est plus mince.
Un jeune enfant présente une plus grande surface de peau (par rapport à sa masse corporelle) qu'un adulte, ce qui fait que les coups de soleil peuvent être très graves.
Un bébé ne peut pas vous dire s'il a trop chaud ou si le soleil est trop fort. Il peut se mettre à pleurer et vous ne saurez peut-être pas s'il est fatigué, s'il a faim ou s'il a chaud.
Seul, un bébé ne peut pas se mettre à l'ombre. Un bébé de six mois sur une couverture est moins mobile qu'un enfant d'un an qui peut trottiner pour se mettre à l'ombre.
Les bébés dépendent entièrement des adultes pour ce qui est de les protéger du soleil et des risques connexes.

Le saviez-vous?

Vous et votre bébé ou votre enfant pouvez attraper un coup de soleil en seulement 15 minutes, selon l'indice UV. Si l'indice UV est faible (entre 0 et 2), vous courez peu de risque et n'avez pas besoin de protection. Lorsque l'indice UV se situe entre 3 et 7, vous devez vous protéger. Un indice UV supérieur à 8 exige une protection plus forte. Sous les tropiques, l'indice peut être supérieur à 10.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 17039
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: SOLEIL DANGER   Dim 25 Jan 2009 - 13:21