AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle protéine pour arrêter le cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une nouvelle protéine pour arrêter le cancer   Ven 28 Déc 2012 - 11:59

Des chercheurs poitevins ont identifié une protéine empêchant la croissance de nouveaux capillaires sanguins qui alimentent les tumeurs cancéreuses.

Le remède miracle qui pourrait faire reculer certains cancers est peut-être sorti des laboratoires de l'Institut de physiologie et biologie cellulaires de Poitiers. La recherche originale a été mise en place par Omar Benzakour, professeur de biologie cellulaire et porteur de ce projet.

Ce sont les travaux de dix personnes (dont huit de l'université de Poitiers/CNRS en collaboration avec le centre d'investigation clinique du CHU, une de l'université d'Oslo en Norvège et une de l'université de Sheffield en Angleterre) qui vont être publiés dans la revue Blood, le prestigieux journal de la société américaine d'hématologie.

L'équipe a montré, pour la première fois, que l'agent anticoagulant présent dans le sang stoppe l'émergence de nouveaux micro-vaisseaux sanguins, les capillaires. Ces derniers sont impliqués dans l'alimentation de plusieurs types de pathologies dont la grosse majorité se développe sous la forme de cancer mais également pour les rétinopathies diabétiques (cécité) et certaines maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson).

Un médicament d'ici deux à trois ans

Cet agent-là, la protéine S, gouverne « plusieurs événements impliqués dans la fabrication des micro-vaisseaux », explique l'initiateur du projet, Omar Benzakour. « Jusqu'alors, il y avait une négligence du rôle que jouait la vascularisation », poursuit l'universitaire.

En prenant en compte cet aspect, les chercheurs se sont rendus compte par exemple que l'agent anticoagulant a été impliqué dans les maladies comme la thrombose. La découverte de ces travaux ouvre des perspectives de développement majeur, qui devraient se traduire, « d'ici deux ou trois ans », par de nouveaux médicaments sur le marché.

repères

>> Cette étude a bénéficié du soutien financier de la Ligue contre le cancer Grand Ouest (comités de la Vienne et des Deux-Sèvres), de la région Poitou-Charentes, de Retina-France et d'une allocation de thèse du ministère de l'Éducation nationale.

>> Le premier auteur de ces travaux est un doctorant, Sylvain Freineau, qui vient de soutenir, il y a quelques jours, sa thèse sur cette thématique-là.
Didier Monteil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une nouvelle protéine pour arrêter le cancer   Lun 8 Oct 2012 - 11:35

(Oct. 8, 2012) — In a development that may lead to new drugs to treat cancer, scientists at the University of Kent have discovered the process by which a key vitamin (B12) is made in cells.

Des scientifiques ont découvert le processus par lequel une vitamine-clé est faite dans les cellules, ce qui pourrait conduire à de nouveaux médicaments contre le cancer.

A team at the University's School of Biosciences led by Professor Martin Warren devised a method that allows them to study how the individual steps for vitamin B12 construction are pieced together. B12 is an essential nutrient that plays an important role in the formation of red blood cells and the maintenance of the nervous system. Deficiencies are associated with anemia, cardiovascular disorders and dementia.

Les scientifiques ont inventés une méthode qui leur permets d'étudier les différentes étapes de la construction de la vitamine B12 dans le corps qui est essentielle à la formation des cellules rouges du sang et à la maintenance du système nerveux. Les déficiences en B12 sont associées avec l'anémie, les désordres cardiovasculaires et la démence.

Using techniques of the new discipline of synthetic biology, researchers engineered a conveyor belt of molecular machines for the construction of the vitamin within bacteria. By varying the length of the assembly line, they were able to unravel how the vitamin is manufactured.

Significantly, the team were also able to alter some of the molecular machines on the conveyor belt and change the form of the vitamin that is made. It is hoped that these novel variant forms of the vitamin will act as important new drugs to treat diseases such as cancer and infections such as tuberculosis (TB).

The team's research paper An enzyme-trap approach allows isolation of intermediates in cobalamin (vitamin B12) biosynthesis is published in the current edition of the journal Nature Chemical Biology, the leading scientific journal in the field.

Professor Warren, who is Head of the School of Biosciences, said: 'This is a really important step forward. Vitamin B12 is a nutrient that is only made by bacteria and is not present in plants. Therefore a significant proportion of the world's population, including vegetarians, are at risk of B12 deficiency.

Le professeur Warren a dit : " C'est une étape très importante et un progrès. La vitamine B12 est un nutriment qui peut seulement être produit par les bactéries et n'est pas présente dans les plantes. Une importante partie de la population est à risque d'en manquer.

'Our work will assist in the generation of better ways of making more of this vitamin available and is also permitting us to make new compounds that will literally allow us to throw a spanner in the works of infections such as TB and diseases such as cancer.'

Notre travail permettra, dans cette génération, de meilleures moyens de rendre plus de cette vitamine disponible et aussi de nous permettre de faire de nouvelles molécules qui jetteront des bâtons dans les roues du cancer.

The Kent team worked with several partners including new biotechnology company Cangenix, based at the School of Biosciences, and researchers at Queen Mary University of London (QMUL). The research was funded by a research grant from the Biotechnology and Biological Sciences Research Council to Professor Warren and Professor Richard Pickersgill of QMUL.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Une nouvelle protéine pour arrêter le cancer   Lun 3 Juil 2006 - 8:27

Les scientifiques d'une université d'Israel ont trouvé un nouveau moyen prometteur d'arrêter la croisssance et la dissémination des cellules cancéreuses pendant qu'ils cherchaient une protéine pour augmenter le volume des pêches et des nectarines.

Les scientifiques de l'université de Jérusalem ont trouvé qu'une protéine similaire à une de celles retenue pour leur projet avait la capacité d'arrêter l'alimentation des tumeurs.

"En arrêtant l'alimentation des tumeurs, la protéine arrête la capacité des cellules malignes de se déplacer dans le sang" disent les chercheurs de l'université.

"Leur approche a montré une capacité d'inhiber les cellules malignes sans affecter les cellules normales et sans les sévères effets secondaires des traitements traditionnels comme la radiation et la chimio thérapie." ont-ils dit


Oded Shoseyov. qui a conduit la recherche, a dit à Reuters que son équipe a réussi à utiliser la protéine pour réduire le nombre de fruits sur un arbre, en augmentant le volume de chaque fruit. Cette technique marche en inhibant la croissance des pollens.

"Nous avons émis l'hypothèse que puisque le mécanisme de croissance est similaire entre le pollen et les cellules cancéreuses, les protéines auraient le même effet dans les deux cas." a-t-il dit.

L'équipe de Shoseyov a utilisé l'ingénirie génétique pour produire une variante de la protéine "qui a montré un impressionnant potentiel anti-cancer"

"Ces résultats ont soulevé l'intérêt généralisé dans les rencontres internationales et dans le monde des affaires."


Dernière édition par Denis le Ven 28 Déc 2012 - 12:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle protéine pour arrêter le cancer   Aujourd'hui à 4:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle protéine pour arrêter le cancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour arrêter les saignements
» Une nouvelle méthode pour arrêter le flot sanguin vers la tumeur.
» prière pour arrêter le sang
» Cherche nouvelle à chute pour écriture
» Nouvelle idée pour télécharger les vidéos sur Youtube ( flv /MP4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: