AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.   Dim 28 Oct 2012 - 9:03

Je mets à jour ce fil. Les médicaments qui avaient suscité beaucoup d'espoir à l'époque n'ont pas livré la marchandise. On pensait presque pouvoir vaincre le cancer en lui coupant les vivres et en s'attaquant à l'angiogenèse c'est-à-dire à la capacité du corps de susciter la vascularisation des tumeurs ce qui les nourrit. Le cancer a résisté mais la bataille contre l'angiogenèse n'est pas perdue, on a de nouvelles cibles et peut-être réussira-ton cette fois....


26 mars 2012

Le vaisseau tumoral : une cible de choix...
Vers les stratégies thérapeutiques de demain

Par Christian GARBAY et Jean-Daniel BRION
26 mars 2012

(...)

La voie de signalisation Delta/Jagged-Notch

La résistance clinique observée lors des traitements anti-VEGF a incité à rechercher, en vue de les inhiber, d’autres voies de signalisation conduisant à l’angiogenèse tumorale. Le ciblage de la voie de signalisation Delta/Jagged-Notch apparaît la plus prometteuse. En effet, si la voie Notch participe à la différenciation, à la prolifération cellulaires et à la survie cellulaire, son rôle dans l’angiogenèse embryonnaire ou tumorale est maintenant démontré.

Les ligands DSL (delta-like (Dll1,3,4)et Jagged1 et 2) ont la particularité d’être fixés à la membrane cellulaire ; leur liaison au domaine extracellulaire du récepteur transmembranaire Notch d’une autre cellule favorise les interactions cellule-cellule et induit la réponse biologique. En effet, la liaison du ligand Dll à son récepteur Notch s’accompagne d’une activation protéolytique via une métalloprotéase, suivi par un clivage à l’aide du complexe gamma-sécrétase ; il en résulte la libération de la partie intracytoplasmique de Notch qui, en gagnant le noyau, y jouera le rôle de facteur de transcription.

La voie Dll4-Notch joue le rôle de régulateur négatif de l’angiogenèse tumorale. Son blocage s’accompagne d’une angiogenèse exagérée se traduisant par plus de néo-vaisseaux mais non fonctionnels, sans flux sanguin directionnel, aboutissant donc à une réduction de la perfusion vasculaire et à l’hypoxie tumorale ; l’ensemble concourt à l’inhibition de la croissance de la tumeur.

Le blocage de la voie Dll4-Notch est réalisé, en préclinique, par l’administration d’anticorps anti-Dll4 (anti-ligand) ou anti-Notch (anti-récepteur), et de protéines solubles qui fusionnent soit Dll-4, soit Notch à la fraction Fc d’une immunoglobuline G1, mais aussi par celle d’inhibiteurs de gamma-sécrétase. L’intérêt des anticorps et des protéines de fusion réside dans leur spécificité, leur permettant de préserver les voies de signalisation autres que Dll4, au contraire des inhibiteurs actuels de gamma-sécrétase, non spécifiques et donc générateurs d’effets toxiques. Ceci justifie que les anticorps anti-Dll4 soient récemment entrés en phase clinique dans le traitement de diverses tumeurs solides.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.   Lun 10 Juil 2006 - 21:24

2006-07-10

Cancers : vers une prise en charge plus précoce ?

"L'angiogénèse concerne tous les cancers. C'est donc une cible très attractive", précise le Pr Michel Marty, cancérologue à Paris. L'arrivée de médicaments qui contrôlent la "pousse" des vaisseaux, donc des tumeurs, révolutionne les traitements.

"La cancérologie a connu ces dernières années d'importantes avancées thérapeutiques. Les molécules dont nous disposons sont vraiment prometteuses. Elles agissent sur un processus - l'angiogénèse n.d.l.r.- à la base du développement de la tumeur", nous a-t-il expliqué à l'occasion du Congrès Eurocancer qui vient de s'achever à Paris.

"L'époque du tout chimiothérapie est révolue. Nous avons observé que les inhibiteurs de l'angiogénèse, combinés à la chimiothérapie, amplifient considérablement les résultats positifs du traitement". Et ce en étouffant en quelque sorte la tumeur. "Nous ne pouvons pas encore parler de prévention en matière de cancer, mais l'étape suivante consistera à maîtriser la progression de la maladie". Et après ? "Il est difficile de se projeter dans l'avenir. Mais il est évident que nous aimerions pouvoir détecter les tumeurs de moins d'un millimètre". Un objectif ambitieux, sachant que ce type de tumeur est difficilement dépistable à ce jour, même avec les dernières techniques d'imagerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.   Mer 5 Juil 2006 - 21:55

Les chercheurs de l'université du Minnesota ont développé de nouveaux médicaments anti-cancer pour traiter les tumeurs solides.

Ces "petites molécules" appartiennent à une classe d'agents pharmaceutiques appelés anti-angiogénique. Les nouveaux médicaments sont une forme raffinés de médicaments qui réduisent effectivement le courant sanguin vers les tumeurs et dès lors inhibent leurs croissances. Les résultats apparaissent dans le journal du 5 juillet de l'institut National du Cancer.

"C'est une nouvelle classe de médicaments qui augmente le potentiel de médicaments efficace pour les patients avec des tumeurs cancéreuses" dit le docteur Mayo

C'est un agent anti-angiogénique protéinique approuvé par le FDA pour l'usage clinique. Ces nouvelles molécules ont été pensées pour imiter la partie fonctionnelle d'une protéine anti-angiogénique. Mais, parce que ces molécules ne sont pas des protéines elle-mêmes, elle ont la possibilité d'être mises sous forme de pilules et d'être moins cher à produire.

Dans les études avec les souris, les molécules ont inhibé les tumeurs jusqu'à 80% et en combinaison avec la chimio les tumeurs disparaissent pour l'essentiel. Même si les molécules se montrent eficaces contre les tumeurs solides, les chercheurs croient qu'elles ont la capacité de traités les tumeurs liquides également, comme dans le cas des leucémies et des autres types de cancer du

"Notre prochaine étape est de traiter des gens avec les médicaments approuvés par la FDA dans des essais cliniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.   Aujourd'hui à 18:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle classe de médicaments anti-angiogénique.
» Une nouvelle classe de médicaments synthétiques.
» Régressions tumorales spectaculaires
» Les nouveaux agents antisarcomes
» Traitement anti-angiogéniques. ETD 5 et autres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: