AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'acapodene et le cancer de la prostate.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15755
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'acapodene et le cancer de la prostate.   Jeu 2 Mai 2013 - 16:53

May 1, 2013 — Men with prostate cancer who take cholesterol-lowering drugs called statins are significantly less likely to die from their cancer than men who don't take such medication, according to study led by researchers at Fred Hutchinson Cancer Research Center. The findings are published online today in The Prostate.

Les hommes avec un cancer de la qui prennent des médicaments anti-cholestérol appelés statines sont moins à risque de mourir de leur cancer que les hommes qui n'en prennent pas.

The study, led by Janet L. Stanford, Ph.D., co-director of the Prostate Cancer Research Program and a member of the Hutchinson Center's Public Health Sciences Division, followed about 1,000 Seattle-area prostate cancer patients. Approximately 30 percent of the study participants reported using statin drugs to control their cholesterol. After a mean follow-up of almost eight years, the researchers found that the risk of death from prostate cancer among statin users was 1 percent as compared to 5 percent for nonusers.

L'étude a suivi à peu près 1000 patients avec un cancer de la prostate. Approximativement 30 % des pateints ont rapporté prendre des statines pour contrôler leur cholestérol. Après un suivi moyen de 8 ans, les chercheurs ont trouvé que le risque de mourir du cancer de la prostate était de 1% pour les utilisateurs de statines comparé à 5% pour les non-utilisateurs.

"If the results of our study are validated in other patient cohorts with extended follow-up for cause-specific death, an intervention trial of statin drugs in prostate cancer patients may be justified," Stanford said.

"While statin drugs are relatively well tolerated with a low frequency of serious side effects, they cannot be recommended for the prevention of prostate cancer-related death until a preventive effect on mortality from prostate cancer has been demonstrated in a large, randomized, placebo-controlled clinical trial," said first author Milan S. Geybels, M.Sc., formerly a researcher in Stanford's group who is now based at Maastricht University in The Netherlands.

The study is unique in that most prior research of the impact of statin use on prostate cancer outcomes has focused on biochemical recurrence -- a rising PSA level -- and not prostate cancer-specific mortality. "Very few studies of statin use in relation to death from prostate cancer have been conducted, possibly because such analyses require much longer follow-up for the assessment of this prostate cancer outcome," Geybels said. The potential biological explanation behind the association between statin use and decreased mortality from prostate cancer may be related to cholesterol- and non-cholesterol-mediated mechanisms.

• An example of the former: When cholesterol is incorporated into cell membranes, these "cholesterol-rich domains" play a key role in controlling pathways associated with survival of prostate cancer cells.

• An example of the latter: Statin drugs inhibit an essential precursor to cholesterol production called mevalonate. Lower levels of mevalonate may reduce the risk of fatal prostate cancer.

"Prostate cancer is an interesting disease for which secondary prevention, or preventing poor long-term patient outcomes, should be considered because it is the most common cancer among men in developed countries and the second leading cause of cancer-related deaths," Geybels said. "While many prostate cancer patients have indolent, slow-growing tumors, others have aggressive tumors that may recur or progress to a life-threatening disease despite initial therapy with radiation or surgery. Therefore, any compound that could stop or slow the progression of prostate cancer would be beneficial," he said.

The National Cancer Institute, a grant from the Dutch Cancer Society and additional support from Fred Hutchinson Cancer Research Center and the Prostate Cancer Foundation funded the research.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15755
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'acapodene et le cancer de la prostate.   Sam 23 Sep 2006 - 10:56

GTx et Ipsen ont annoncé la signature d'un accord définitif au terme duquel Ipsen détiendra une licence exclusive pour le développement et la commercialisation d'Acapodene® (citrate de torémifène) de GTx dans toutes les indications, à l'exception du cancer du sein, en Europe. Acapodene® est actuellement évalué dans le cadre d'études cliniques de phase III distinctes pour deux indications : le traitement des effets secondaires multiples liés à l'hormonothérapie anti-androgénique dans le cancer avancé de la prostate et la prévention du cancer de la prostate chez les hommes ayant une néoplasie intraépithéliale de haut grade. Ipsen versera à GTx un paiement initial et des redevances de 23 millions d'euros. GTx pourrait recevoir également d'Ipsen des redevances de 39 millions d'euros pour Acapodene®, sous réserve de la réussite de son développement et de son lancement européen et de l'obtention de certaines indications complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frederic



Nombre de messages : 1088
Localisation : Canada/Mascouche
Date d'inscription : 08/04/2005

MessageSujet: Re: L'acapodene et le cancer de la prostate.   Ven 8 Sep 2006 - 9:52

Ton doc semble tellement compétent et intéressé par ta situation....pfffff S'cuze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousensemble.qc.ca
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15755
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'acapodene et le cancer de la prostate.   Ven 8 Sep 2006 - 9:50

L'acapodene peut réduire le taux de cholestérol pour les hommes prenant de l'hormono-thérapie suite à un cancer de la prostate.


Les hommes prenant des médicaments pour faire baisser les hormones souffrent de nombreux effets secondaires, incluant l'ostéoporose, la perte du volume des muscles, un taux élevé de cholestérol, mais les scientifiques ont annoncé que le médicament Acapodene semble faire baisser beaucoup le taux de cholestérol chez les hommes recevant la thérapie.

L'analyse de 197 patients atteints de cancers de la prostate sur l'hormono-thérapie et qui ont pris Acaponede pour une année complète montre une réduction substancielle dans les taux de cholestérol.


L'acapodene est maintenant en phase III des essais avec plus de 1,300 patients participants à une étude de 2 ans.

L'horomono-thérapie fait décroitre l'oestrogène qui est une homone importante pour maintenir le niveau de cholestérol à un taux acceptable. Le niveau élevé de cholestérol place le patient à risque élevé d'avoir une attaque cardiaque (C'est le fun que quelqu'un me le dise...j'aurais pu avoir l'idée de faire des sports...)


Dernière édition par Denis le Jeu 2 Mai 2013 - 16:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'acapodene et le cancer de la prostate.   Aujourd'hui à 9:43

Revenir en haut Aller en bas
 
L'acapodene et le cancer de la prostate.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'adénome de la prostate de Napoléon Premier
» Le piment, bienfaiteur de la prostate?
» Prostate et alimentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: