AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'inecalcitol (cancer de la prostate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Mar 12 Juil 2011 - 9:02

Hybrigenics annonce la publication dans l''International Journal of Cancer' d'un article démontrant le potentiel de l'inécalcitol en vue d'inhiber la prolifération in vitro et in vivo de cellules de cancer de la prostate.

Selon les conclusions de l'article, l'inécalcitol est 11 fois plus puissant que le calcitriol, le métabolite naturel actif de la vitamine D, pour inhiber la prolifération in vitro de la lignée cellulaire LNCaP issue de cancer de la prostate hormono-dépendant humain.

In vivo chez la souris, l'inécalcitol est 480 fois moins toxique que le calcitriol.

Administré à la dose de 1,3 mg/kg par injection intra-péritonéale trois fois par semaine pendant 42 jours, l'inécalcitol a réduit de moitié la croissance de xénogreffes de cellules LNCaP implantées chez des souris immuno-compromises, indique Hybrigenics.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Mer 1 Juin 2011 - 5:46

Hybrigenics annonce la présentation des résultats complets de l'étude de Phase IIa de tolérance clinique de l'inécalcitol au congrès annuel de la Société Américaine d'Oncologie Clinique à Chicago le 5 juin.

Le groupe biopharmaceutique spécialisé dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer précise qu'ils démontrent une excellente tolérance jusqu'à la dose de 4 mg par jour, un taux de réponse élevé et une action rapide.

Pour indications, l'inécalcitol a été administré par voie orale quotidienne en association avec la chimiothérapie de référence à base d'injections de Taxotere toutes les trois semaines à 54 patients atteints de cancer de la prostate résistant à la castration.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Mer 27 Avr 2011 - 17:11

En 2010, Hybrigenics a accompli des progrès décisifs en termes de développement clinique et pharmaceutique de l’inécalcitol. L’étude de Phase IIa en association avec la chimiothérapie de référence, le Taxotere®, chez 54 patients atteints de cancer de la résistants à la castration (hormono-réfractaire) s’est conclue par la détermination de la dose maximale tolérée d’inécalcitol (4 milligrammes par jour) et par une forte présomption d’efficacité basée sur le taux de réponse au traitement associé : 85% des malades ont vu leur taux de « Prostate Specific Antigen » (PSA) chuter d’au moins 30 % en 3 mois, à comparer avec les 65% observés dans les études historiques ayant servi à l’enregistrement du Taxotere® seul.


Grâce à une intense activité de R&D menée tout au long de 2010, la propriété intellectuelle protégeant l’inécalcitol s’est considérablement renforcée et a été prolongée au moins jusqu’en 2029. Le brevet revendiquant l’utilisation de l’inécalcitol à fortes doses par voie orale vient d’être délivré en Europe, et sera prochainement étendu aux Etats-Unis et au reste du monde.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Lun 24 Jan 2011 - 13:45

Hybrigenics s'est vu notifier par l'Office Européen des Brevets de son intention de délivrer, selon la procédure accélérée, le brevet d'Hybrigenics portant sur l'utilisation thérapeutique de fortes doses d'inécalcitol.

Déposé en 2009, ce brevet couvrira les doses d'inécalcitol supérieures à un milligramme par jour jusqu'en 2029. La dose maximale tolérée d'inécalcitol a été établie à 4 mg par jour chez des patients atteints de cancer de la prostate hormono-résistant.

Les posologies d'analogues de vitamine D déjà sur le marché pour leurs indications thérapeutiques habituelles comme le rachitisme, l'ostéoporose ou l'insuffisance rénale chronique, ne dépassent pas 10 microgrammes par jour, c'est-à-dire des doses 100 fois plus faibles.

'La possibilité d'administrer des milligrammes d'analogue de vitamine D est totalement nouvelle : l'inécalcitol apparaît donc idéalement approprié pour atteindre des niveaux d'efficacité sans effet secondaire dans le traitement du cancer de la prostate, mais aussi du psoriasis par voie orale', commente la société biopharmaceutique.

La même demande de brevet est en cours d'examen par l'Office des Brevets et des Marques des Etats-Unis et par l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle selon la procédure PCT ('Patent Cooperation Treaty') pour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Jeu 18 Nov 2010 - 13:12

A phase II(b) trial to confirm these results is planned for 2011 in centres in Europe and the USA, followed by a multi-centre, randomised, double-blind phase III clinical trial. In addition, work will begin in the near future to evaluate whether inecalcitol may have a role to play in the treatment of early prostate cancer that is still hormone dependent, with the aim of extending the period before the cancer progresses to being hormone-resistant.

Une phase IIb des essais pour confirmer les résultats est prévue pour 2011 en Europe et aux États-unis suivie par une phase III en double aveugle. De plus, des travaux vont débuter pour évaluer si oui ou non l'inecalcitol peut jouer un rôle dans le traitement du cancer d ela prostate qui est encore sous le contrôle des hormones avec pour but de prolonger la période avant que le cancer devienne hormono-résistant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Mer 3 Nov 2010 - 0:06

(CercleFinance.com) - Hybrigenics fait part du dépôt d'une demande de brevet couvrant de nouvelles capsules molles, des comprimés ou des solutions buvables pour l'administration de fortes doses d'inécalcitol, dans le traitement du cancer de la prostate hormono-réfractaire.

Le groupe biopharmaceutique indique que les nouvelles capsules sont plus petites et plus concentrées, afin d'éviter aux patients d'en avaler plusieurs et de taille plus importante.

Hybrigenics souligne également que les comprimés et solutions buvables ont été conçus, au-delà de l'effet thérapeutique, pour 'le confort d'utilisation'.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Lun 20 Sep 2010 - 17:09

20/09/10 18:03 HYBRIGENICS : résultats définitifs de l'inécalcitol


(AOF) - Hybrigenics annonce dans un communiqué les résultats définitifs encourageants de l'étude de tolérance clinique de Phase IIa de l'inécalcitol dans le cancer de la prostate hormono-résistant, en association avec la chimiothérapie de référence à base de Taxotère. La dose maximale tolérée de l'inécalcitol par voie orale a été établie à 4 milligrammes (mg) par jour. Le taux de réponse au traitement combiné a atteint 85% des patients sur la base de la diminution du taux de PSA (« Prostate Specific Antigen ») sous 3 mois.
« Compte tenu de son excellent profil de sécurité et de la forte présomption d'efficacité, l'inécalcitol peut maintenant passer en Phase II b clinique de démonstration d'efficacité thérapeutique dans la même indication », se félicite la société biopharmaceutique.
« D'autres pathologies, comme le cancer de la prostate hormono-dépendant, le psoriasis étendu ou l'hyperparathyroïdisme résultant de l'insuffisance rénale chronique, constituent des indications supplémentaires potentielles de l'inécalcitol administré tous les jours par voie orale en toute sécurité », ajoute la société spécialisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Lun 5 Juil 2010 - 7:50

L’étude clinique de Phase IIa de l’inecalcitol a fourni des résultats très prometteurs en termes de tolérance et de présomption d’efficacité contre le cancer de la prostate hormono-résistant. La dose maximale tolérée de l’inécalcitol par voie orale est très élevée : 4 milligrammes par jour. Le taux de réponse au traitement en association avec la chimiothérapie de référence dans cette indication, le Taxotere®, atteint 84 % : 38 patients sur 45 présentant des taux d’antigènes prostatiques spécifiques (PSA) mesurables ont vu ce paramètre diminuer sous 3 mois. Le recrutement pour cette Phase IIa s’est achevé avec un total de 54 patients ; les derniers traitements auront lieu en septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Jeu 20 Mai 2010 - 12:06

(CercleFinance.com) - Hybrigenics annonce avoir atteint à 4 mg la dose maximale tolérée de l'inécalcitol chez les patients souffrant de cancer de la prostate au stade hormono-résistant, précisant que 'l'excellente tolérance clinique à des taux circulants élevés élargit le champ thérapeutique de l'inécalcitol au-delà du cancer de la prostate'

La société biopharmaceutique estime que cettetolérance clinique permet d'envisager d'autres indications thérapeutiques telles que le stade précoce hormono-dépendant du cancer de la prostate ou le psoriasis sévère.

Tous les patients traités à 4 mg une fois par jour ont bien toléré cette posologie en association avec la chimiothérapie de référence à base de Taxotere toutes les trois semaines. Certains patients ont même toléré la posologie de 4 mg deux fois par jour.

A ce niveau de dose, les taux sanguins circulants d'inécalcitol ont atteint des concentrations qui ont démontré des effets anti-prolifératifs sur des lignées de cellules cancéreuses en culture in vitro, sans induire d'hypercalcémie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Mar 23 Mar 2010 - 22:10

En 2009, la démonstration de l’excellente tolérance clinique de l’inécalcitol a été apportée par l’étude de Phase IIa chez des patients atteints de cancer de la prostate au stade hormono-réfractaire, en traitement associé à la chimiothérapie par Taxotere® : aucun signe d’hypercalcémie n’a été observé même à la plus forte posologie de 2 mg par jour pendant 18 semaines. De plus, une forte présomption d’efficacité s’est dégagée de l’évolution des taux de « prostate specific antigen » (PSA) enregistrée chez les mêmes patients : environ 85% d’entre eux ont vu leur PSA chuter de plus de 30% sous trois mois de traitement associé. Les études antérieures avec le Taxotere® seul ayant servi à son enregistrement rapporte un taux de réponse de 65% sur le même paramètre du taux de PSA.

En 2009, de nombreux échanges positifs avec les agences du médicament aux niveaux français (AFSSAPS), européen (EMEA) et américain (FDA) ont porté leurs fruits en permettant de préparer l’étude de Phase IIb d’efficacité clinique de l’inécalcitol sur la base d’un protocole commun. La R&D pharmaceutique s’est montrée particulièrement innovante avec l’obtention de résultats qui ont permis de déposer quatre nouvelles demandes de brevet : sur l’utilisation thérapeutique de l’inécalcitol à fortes doses, sur son procédé chimique d’épimérisation en position 14 et sur deux séries distinctes de nouveaux inhibiteurs de protéases spécifiques de l’ubiquitine. Enfin, Hybrigenics Services a signé un contrat de 3 ans avec une société multinationale américaine des sciences de la vie, pour une valeur de 2,1 M$.

« En 2009, le développement de l’inécalcitol a atteint des niveaux de tolérance et de présomption d’efficacité particulièrement encourageants. Le portefeuille de propriété intellectuelle de la société s’est enrichi aussi bien autour de l’inécalcitol que du programme de recherche sur les protéases spécifiques de l’ubiquitine et de ses inhibiteurs, » commente Rémi Delansorne, Directeur Général d’Hybrigenics. « Notre situation financière a par ailleurs été renforcée en 2009, sous l’effet combiné de la hausse du chiffre d’affaires, de dépenses non récurrentes de 2008 à 2009, de l’efficacité du contrôle de notre structure de coûts et du succès des opérations de financement. Avec un placement privé de 2,8 M€ et une ligne ouverte de tirage de 5 M€, nous avons les capacités financières pour aborder jusqu’à environ mi-2011 les prochaines étapes du développement de l’inécalcitol dans le cancer de la prostate hormono-réfractaire, à savoir la fin de la Phase IIa de tolérance actuellement en cours et la préparation de la Phase IIb d’efficacité».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Mar 17 Nov 2009 - 2:11

Hybrigenics a tenu vendredi une réunion de pré-soumission à l'Agence Européenne des Médicaments (EMEA), pour évoquer la conception de l'étude de phase IIb de l'inécalcitol, sont principal candidat médicament, dans le cancer de la prostate. "Hybrigenics lance ainsi le processus réglementaire qui consiste à solliciter l'avis scientifique officiel de l'EMEA sur l'étude de l'efficacité clinique de l'inécalcitol sur des patients atteints d'un cancer de la prostate hormono-réfractaire", explique la société de biotechnologie. Hybrigenics avait déjà évoqué l'inécalcitol avec l'agence américaine du médicament (FDA) au printemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Jeu 11 Juin 2009 - 0:06

Hybrigenics flambe de 26% désormais à 2,45 euros dans 147 milliers de pièces, 1,45% du capital échangé ! Le dossier biopharmaceutique profite des débuts de sa cotation en continu. Hybrigenics a aussi annoncé hier le résultat de l'exercice des bons de souscription d'actions arrivés à échéance le 30 avril. A propos de la cotation en continu, le Groupe constate que la publication des chiffres du 1er trimestre 2009 et l'intérêt suscité par les résultats préliminaires de Phase II de l'inécalcitol dans le cancer de la prostate ont récemment déclenché une augmentation significative des volumes échangés en bourse.

-----

Développement de l'Inécalcitol
L'inécalcitol est un analogue de la vitamine D en développement par Hybrigenics contre le cancer de la prostate , en combinaison avec les traitements existants afin d’améliorer leur efficacité et/ou de réduire leurs effets secondaires.

L’inécalcitol a été optimisé pour être plus efficace que le calcitriol, la forme active naturelle de la vitamine D, afin de ralentir la prolifération des cellules cancéreuses tout comme l’hyper-prolifération de cellules normales, telles que les cellules de la peau affectées par le psoriasis , ou l’hypertrophie bénigne (non-cancéreuse) de la prostate.

Initialement, on a découvert le rôle majeur de la vitamine D dans la régulation de l’absorption du calcium à partir de l’intestin, le stockage sous forme minérale dans les os, et l’excrétion par les reins. C’est la raison pour laquelle elle est extrêmement efficace pour empêcher le rachitisme chez l’enfant. Toutefois, la vitamine D et le calcitriol, sa forme active naturelle, peuvent causer une hypercalcémie à haute dose, ou à doses répétées. À son tour, l’hypercalcémie peut entraîner une toxicité rénale par l’accumulation de microcristaux contenant du calcium, un dysfonctionnement cardiaque et musculaire par un déséquilibre des contractions. L'inécalcitol a également été optimisé pour avoir beaucoup moins d’effets sur la calcémie, et être ainsi beaucoup moins toxique que le calcitriol.

L'inécalcitol est actuellement en Phase II d’étude de tolérance à dose croissante chez les patients atteints d'un cancer de la prostate , afin de déterminer la dose maximale tolérée pouvant être administrée quotidiennement par voie orale. Ensuite, Hybrigenics passera à un essai d’enregistrement de Phase III afin de comparer l’efficacité du traitement existant du cancer de la prostate sur la survie globale avec ou sans inécalcitol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Ven 24 Fév 2006 - 15:33



Hugrigenics veut accélérer la progression de son pipeline de R&D vers le développement clinique. Dans cette optique, la société de biotechnologie française vient de conclure un accord avec deux universités belges, l'Université Catholique de Louvain et l'Université de Gand, pour l'acquisition d'une licence mondiale exclusive pour toutes les indications thérapeutiques de l'inecalcitol. Hybrigenics a prévu de concentrer ses efforts sur une formulation orale de cet analogue de la vitamine D pour des indications en oncologie, notamment dans le cancer de la prostate au stade réfractaire aux thérapies hormonales.

Si la société doit assurer seule les différents développements en anticancéreux, elle travaillera en partenariat avec Theramex dans des indications comme le psoriasis ou l'hyperparathyroïdisme. La filiale de Merck KGaA est d'ores et déjà parvenue en phase II pour une indication de la molécule dans le psoriasis. Les termes financiers de l'accord de licence n'ont pas été révélés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'inecalcitol (cancer de la prostate)   Aujourd'hui à 2:02

Revenir en haut Aller en bas
 
L'inecalcitol (cancer de la prostate)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'adénome de la prostate de Napoléon Premier
» Le piment, bienfaiteur de la prostate?
» Prostate et alimentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: