AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une aide pour la fatigue dûe à la chimio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Mar 30 Aoû 2016 - 18:09

Cancer often results in weight loss due to unwanted metabolic complications. This so-called cancer cachexia is accompanied by a poor prognosis with regard to disease progression, quality of life, and mortality. After sepsis, cachexia is the most frequent cause of death in cancer patients. It is not entirely clear which biochemical mechanisms play a role. To date there have also not been any pharmacological possibilities for selectively influencing tumor-associated wasting syndrome.

Stopping energy wasting molecularly

Researchers at the Institute for Diabetes and Cancer (IDC) at Helmholtz Zentrum München have identified the AMP-activated protein kinase (AMPK) as the central enzyme in cancer cachexia. AMPK is normally responsible for protecting cells from energy deficiency. In the case of cancer cachexia, however, AMPK activity is inhibited due to the illness, resulting in a pointless waste of the body's own energy store.

Selective AMPK reactivation was successfully carried out in tumor models. The therapeutic manipulation took place through a specific peptide which prevents the interaction between AMPK and the lipid droplet-associated protein Cidea, and which consequently can stop the increased fat breakdown (lipolysis) found in tumor diseases.

"Our data suggest that the preservation of "healthy" adipose tissue can promote not only the quality of life, but also the response to treatment and the survival of cancer patients," says Prof. Stephan Herzig, IDC Director. "The interaction between AMPK and Cidea can be taken as a starting point for developing new lipolysis inhibitors which could then prevent the breakdown of energy stores in the fat of tumor patients." He furthermore sees possibilities for transferring the acquired insights to other wasting disorders, such as with sepsis or burn injuries.

---

Le cancer se traduit souvent par une perte de poids due à des complications métaboliques indésirables. Ce que l'on appelle la cachexie cancéreuse qui est accompagnée d'un pronostic médiocre en ce qui concerne la progression de la maladie, de la qualité de vie et la mortalité. Après la septicémie, la cachexie est la cause la plus fréquente de décès chez les patients cancéreux. Il est pas tout à fait clair que les mécanismes biochimiques jouent un rôle. À ce jour, il n'y a pas non plus eu des possibilités pharmacologiques pour influencer sélectivement le syndrome de dépérissement associé à une tumeur.

Arrêt de gaspillage d'énergie moléculairement

Des chercheurs de l'Institut pour le diabète et le cancer (IDC) au Helmholtz Zentrum München ont identifié la protéine kinase activée par l'AMP (AMPK) comme enzyme centrale dans la cachexie cancéreuse. AMPK est normalement responsable de la protection des cellules de carence énergétique. Dans le cas de la cachexie du cancer, toutefois, l'activité AMPK est inhibée en raison de la maladie, ce qui entraîne un gaspillage inutile de son propre magasin d'énergie du corps.

la réactivation selective de AMPK a été réalisée avec succès dans des modèles de tumeurs. La manipulation thérapeutique a eu lieu par l'intermédiaire d'un peptide spécifique qui empêche l'interaction entre l'AMPK et les gouttelettes de lipide associée à la protéine CIDEA, et qui peut donc arrêter l'augmentation de la dégradation des graisses (lipolyse) trouvé dans les maladies tumorales.

"Nos données suggèrent que la préservation de la « santé »du tissu adipeux peut favoriser non seulement la qualité de vie, mais aussi la réponse au traitement et la survie des patients atteints de cancer», explique le professeur Stephan Herzig, Directeur IDC. «L'interaction entre l'AMPK et CIDEA peut être considéré comme un point de départ pour le développement de nouveaux inhibiteurs de la lipolyse qui pourrait alors empêcher la répartition des réserves d'énergie dans la graisse des patients atteints de tumeurs." Il voit en outre les possibilités de transférer les connaissances acquises à d'autres troubles de gaspillage, comme avec la septicémie ou les brûlures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Mar 24 Nov 2015 - 18:25

New data describes how an experimental drug can stop life-threatening muscle wasting (cachexia) associated with advanced cancers and restore muscle health. The experimental agent, known as AR-42 while in testing, was developed and tested in preclinical studies at The Ohio State University Comprehensive Cancer Center -- Arthur G. James Cancer Hospital and Richard J. Solove Research Institute (OSUCCC -- James).

AR-42 is part of a class of drugs known as HDAC (histone deacetylase) inhibitors, which are designed to block proteins that play a key role in mediating skeletal muscle breakdown. In cancer, HDAC proteins also tend to drive the pathways in cancer cells that lead to aggressive cancers. AR-42 is unique among HDAC inhibitors because it appears to have beneficial effects on muscle health and function, according to this new OSUCCC -- James research.

In this new preclinical study, Tanios Bekaii-Saab, MD, and colleagues report data illustrating that orally administered AR-42 can significantly preserve body weight and prolong survival while simultaneously preventing the loss of muscle and fat tissue mass and preserving the health/strength of muscle.

Findings were reported online ahead of print in the Journal of the National Cancer Institute. The study will appear in the December 2015 issue of the journal.

According to Bekaii-Saab, most advanced cancer patients will experience significant loss of muscle mass as the result of their cancer at some point during their treatment, a condition clinically known as "cachexia." The condition is most common in pancreas and gastrointestinal cancers, with up to 70 to 80 percent of patients experiencing severe loss of muscle mass that impacts their ability to tolerate necessary treatments. The molecular mechanisms behind why this occurs are not well understood, so there are currently no good intervention strategies to reverse the effects of cachexia.

"Roughly a third of pancreatic cancer patients die from the impact of cachexia -- not their cancer. Finding better intervention strategies for the condition is critical so we can keep our patients strong enough to tolerate the cancer treatments necessary to give them the best chances of eradicating their cancer," says Bekaii-Saab, gastrointestinal oncology section chief and corresponding author of the current study.


---


De nouvelles données décrit comment un médicament expérimental peut arrêter une atrophie musculaire mortelle (cachexie) associée à des cancers avancés et de restaurer la santé des muscles. L'agent expérimental, connu sous le nom AR-42 alors que dans les tests, a été développé et testé dans des études précliniques sur le Comprehensive Cancer Centre de l'Université Ohio State - Cancer Hospital Arthur G. James et Richard J. Solove Institut de recherche (de OSUCCC - James).

AR-42 fait partie d'une classe de médicaments appelés HDAC (histone-désacétylases) inhibiteurs, qui sont conçus pour bloquer des protéines qui jouent un rôle clé dans la médiation de la rupture du muscle squelettique. Dans le cancer, les protéines d'HDAC ont également tendance à entraîner les voies dans les cellules cancéreuses qui conduisent à des cancers agressifs. AR-42 est unique parmi les inhibiteurs d'HDAC, car il semble avoir des effets bénéfiques sur la santé et la fonction musculaire, selon cette nouvelle OSUCCC.

Dans cette nouvelle étude préclinique, Tanios Bekaii-Saab, MD, et ses collègues rapportent les données illustrant que administré par voie orale AR-42 peut préserver significativement le poids du corps et prolonger la survie tout en empêchant la perte de tissu musculaire et de la masse grasse et la préservation de la santé / force de muscle.

Résultats ont été rapportés en ligne avant impression dans le Journal de l'Institut national du cancer. L'étude paraîtra dans le numéro de Décembre 2015 de la revue.

Selon Bekaii-Saab, la plupart des patients atteints de cancer avancé souffrent de perte significative de la masse musculaire à la suite de leur cancer à un moment donné au cours de leur traitement, un état clinique appelé «cachexie». La condition est plus fréquente dans les cancers du et du , avec un maximum de 70 à 80 pour cent des patients qui subissent une perte sévère de la masse musculaire qui a un impact sur leur capacité à tolérer les traitements nécessaires. Les mécanismes moléculaires de pourquoi cela se produit ne sont pas bien compris, donc il n'y a présentement aucune bonnes stratégies d'intervention pour inverser les effets de la cachexie.

"Environ un tiers des patients atteints de cancer du pancréas meurent de l'impact de la cachexie -. Pas leur cancer. Trouver de meilleures stratégies d'intervention pour la condition est essentielle pour que nous puissions garder nos patients assez fort pour tolérer les traitements nécessaires pour leur donner les meilleures chances d'éradiquer leur cancer », dit Bekaii-Saab, gastro-chef de section de l'oncologie et auteur correspondant de l'étude en cours.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Mar 15 Sep 2015 - 15:45

MONTRÉAL – Des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) ont découvert un gène impliqué dans la perte musculaire, ce qui pourrait améliorer la longévité des patients souffrant de cachexie.

Environ la moitié des patients atteints de cancer souffrirait d’un syndrome de perte de la masse musculaire appelé cachexie. Cette maladie associée au cancer affecte gravement la qualité de vie et la réponse à la thérapie, ce qui augmente la mortalité des patients. Actuellement, il n’existe pas de traitement contre la fonte musculaire.

«Nous avons découvert que le gène USP19 semble être impliqué dans la perte de masse musculaire chez l’humain et que chez les souris, une fois inhibé, il pourrait les protéger contre la fonte musculaire», a expliqué l’auteur principal Dr Simon Wing, endocrinologue au CUSM et professeur de médecine à l’Université McGill.

En inhibant le gène USP19 «à un stade précoce de la trajectoire du cancer, plutôt qu’à un stade tardif, nous sommes non seulement potentiellement en mesure d’améliorer la qualité de vie des patients, mais aussi de les aider à mieux tolérer leurs traitements oncologiques, à rester à la maison plus longtemps et à prolonger leur espérance de vie», a ajouté le Dr Antonio Vigano, directeur du programme et de la clinique de réadaptation et de cachexie liée au cancer du CUSM.

La perte musculaire est également associée à d’autres maladies graves comme le VIH/SIDA, l’insuffisance cardiaque, l’arthrite rhumatoïde et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), et constitue l’une des caractéristiques marquantes du vieillissement.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans le journal de la Federation of American Societies for Experimental Biology

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Mer 2 Juin 2010 - 17:24

La fatigue est un phénomène complexe. L'anémie, conséquence de la maladie et de son traitement, peut être traitée avec de l'érythropoïétine (EPO), mais la fatigue est aussi liée au stress, à la perte du travail, aux difficultés de vie, à des facteurs psychologiques...

Pascale Dielenseger, présidente de l'Association des infirmiers en cancérologie (Afic), relève des signes : essoufflement, regard éteint, lenteur des déplacements, manque de motivation, perte de l'appétit... Un questionnaire serré permet de mieux l'évaluer et de mieux conseiller le malade.

"Il n'y a pas de molécule miracle anti-fatigue chronique", dit-elle, mais on peut agir, par l'approche nutritionnelle, la relaxation, l'aide psychologique, la gymnastique, voire les arts martiaux, qui s'adaptent à la condition de chacun. "Il n'y a pas de solution toute faite", insiste le Pr Zelek.

voir ici aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Mar 8 Aoû 2006 - 14:30

Je retombe sur ce message et je ne me souviens plus de l'avoir poster, chose sûre ce n'est pas moi qui parle parce que je n'ai pas eu de chimio encore. Peut-être ai-je copié ça sur le net pour indiquer ce médicament qui a l'air à combattre la fatigue pendant la chimio...


Citation :
La chimio peut causer l'anémie. L'anémie c'est le bas niveau des cellules rouges dans le sang. Ces cellules rouges sont responsables d'apporter l'oxygène aux tissus à traver le corps.


J'ai vu un commercial durant ma chimio pour le Procrit, un médicament qui accroit le nombre de cellules rouges dans le sang. Il montrait une veille femme qui courait vers son petit fils. J'ai pensé immédiatement que je voulais ce médicament. J'étais très fatiguée par ma chimio.


Durant une session de chimio, j'ai rencontré une femme qui a dit qu'elle prenait ce médicament en injections. Je lui demandé ce que le médicament lui faisait. "BIen je ne cours pas à traver champs comme la femme de l'annonce" C'était très drole et j'étais assez chanceuse après pour que mes cellules rouges soient assez basses pour que je puis essayer le médicament. Elle avait raison, ce la ne m'a pas booster comme j'aurais pu le souhaiter mais je me suis sentie un plus normal.


Je crois que je voulais juste avoir un peu de fun câline...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Mar 15 Mar 2005 - 9:43

L'EPO aide les cancéreux, selon des chercheurs québécois

L'administration de la molécule EPO (erythropoïétine) avant une transfusion sanguine chez les cancéreux traités par chimiothérapie réduit de moitié le besoin d'autres transfusions, selon les travaux de l'équipe du Dr Félix Couture, un hémato-oncologue de l'Hôtel-Dieu de Québec.

suite de cet article du 15 mars 2005


Dernière édition par Denis le Mar 15 Sep 2015 - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une aide pour la fatigue dûe à la chimio   Aujourd'hui à 15:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Une aide pour la fatigue dûe à la chimio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une aide pour la fatigue dûe à la chimio
» aide pour se loger...
» demande d'aide pour un plan d'histoire du droit.
» urgent!!urgent!!Demande d'aide pour petit projet sauvetage
» Le vêtement de Marie: une aide pour la prière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: